Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 10:04
La gastronomie "cannabique"
 
 
 

Dans ce pays sud-américain, les autorités ont autorisé en 2015 la culture du cannabis à des fins thérapeutiques, pour élaborer ensuite des médicaments permettant notamment de soigner les patients souffrant de cancer, d'épilepsie et de douleurs chroniques liées au cancer. Mais la gastronomie "cannabique" est aussi une alternative pour les malades chroniques qui ont déjà recours à la marijuana, sous forme d'huile, de résine ou de médicaments, afin de soigner leurs maux, assure Alejandra Ahumada, chimiste pharmaceutique au sein de la fondation.

Comme l'explique Natalia Revelant, tout peut être cuisiné dans la plante aux feuilles reconnaissables entre toutes : la racine, la tige et les feuilles peuvent servir dans des salades, accompagner la cuisson d'une viande ou être incorporées dans des jus. La fleur de cannabis et les graines sont, elles, idéales pour élaborer des desserts, des chocolats ou des biscuits, selon la chef argentine. Mais comme le goût de la marijuana, tout seul, n'est pas très agréable, il est important de savoir la combiner avec des produits similaires en termes de composition aromatique. "Une plante de cannabis, comme elle a un taux élevé de linalool (composant aromatique, ndlr), peut être combinée avec de la lavande pour fabriquer des biscuits au beurre délicieux", précise Natalia.

Attention au dosage

La chef souligne aussi les propriétés nutritionnelles de la drogue douce, riche en acides gras, oméga 3 et 6, ce qui permet de soigner certains de symptômes d'inflammation des patients. Quant à ses valeurs thérapeutiques, elles résident dans les cannabinoïdes, ces composants responsables des effets hallucinogènes de la marijuana, comme le THC. Pour cela, il faut doser de manière très précise la quantité de drogue utilisée dans la recette.

"Il est important de prendre en compte le fait que chaque patient va réagir de façon différente à l'usage des cannabinoïdes, donc il faut toujours être prudent avec le dosage", souligne Alejandra Ahumada. Sa recommandation : une dose de 0,1 à 0,5 gramme de cannabis par portion de nourriture, afin d'éviter les effets hallucinogènes. Car si l'on dépasse ce niveau, le risque est de causer de la somnolence voire un évanouissement, prévient Natalia Revelant.

"La plante de cannabis ne tue personne, mais il est important de connaître les effets et de s'entraîner pour savoir quelle est sa dose" appropriée selon son profil, estime la cuisinière. Au Chili, même si la consommation privée est autorisée, la vente de marijuana est sévèrement punie. Par précaution, les personnes assistant à l'atelier de Natalia préfèrent ne pas être identifiés. Le Parlement chilien discute actuellement un projet de loi visant à dépénaliser la consommation de marijuana à des fins médicinales et récréatives.

Deux médicaments élaborés à partir de cannabis

Ce mois-ci, deux médicaments élaborés à partir de cannabis et prescrits pour traiter les douleurs chroniques ont été commercialisés pour la première fois mercredi dans des pharmacies chiliennes. Le pays abrite depuis mars 2016 la plus grande plantation légale de marijuana d'Amérique latine, qui donnera naissance à un médicament expérimental destiné dans un premier temps à 4 000 malades du cancer, d'épilepsie ou d'affections causant des douleurs chroniques.

Partager cet article

Repost 0
13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 13:05
JUS DE LEGUMES
Cela fait maintenant trois ans que je me fais des jus de légumes à midi. Très régulièrement. J’écoute mon ressenti.
 
Sur le site https://regenere.org/videos/ vous trouverez de nombreuses vidéos et des témoignages sur les bienfaits des jus de légumes. Bien sûr ils ne remplacent pas les visites chez les médecins officiels, si vous avez un problème particulier. Mais ils contribuent au bien-être et font partie de la guérison.
 
Je vous souhaite un bon jus.
 
Celui d’aujourd’hui, samedi 13 mai est constitué de fanes de radis, feuilles de poireau, feuilles de céleri, fenouil, deux carottes, une pomme, une orange, de la menthe fraîche du potager, graines de physalis, fleurs de bourrache et ortie réhydratées.

Partager cet article

Repost 0
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 18:31
PALUDISME, CANCER ... LES POUVOIRS MEDICINAUX DE L’ARTEMISIA ANNUA
Attention, il ne s’agit pas de l’armoise commune ! Mais vous pouvez acheter des graines pour les planter dans votre jardin.
 
 
Article en français
L'Artemisia annua : contre le palu... et le cancer
 
Voici un extrait : L'Artemisia annua est une plante aromatique qui a été utilisée par la médecine chinoise en tant que puissant remède du paludisme, maladie qui, en dépit des statistiques officielles, reste la plus ravageuse de la planète. L’artémisine est le principe actif de cette plante. On vient de se rendre compte de sa stupéfiante efficacité contre le cancer du poumon et du sein. À condition d'y ajouter du fer.

La Revue des Sciences de la Vie (USA) a présenté une vaste étude de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai sur l’artémisine. Elle a découvert au départ que l’artémisine pouvait détruire rapidement près de 30% des cellules cancéreuses du poumon. Mais en la combinant avec du fer, elle éradique jusqu’à 98% des cellules cancéreuses, en seulement 16 heures !

 
Article en anglais

 

Partager cet article

Repost 0
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 11:46
La cueillette du thym dans la garrigue
La cueillette du thym dans la garrigue
La cueillette du thym dans la garrigue
C’est grâce à Hildegarde de Bingen que le thym entre dans notre pharmacopée.
 
Le thym est antiseptique, tonique général, décontractant musculaire, expectorant et vermifuge. Le thym est connu pour un remède lors de maladies de voies respiratoires, d’engorgement des bronches, même d’asthme bronchique. En association avec le plantain.
 
Une bonne habitude à prendre selon Maria TREBEN dans son livre “la santé à la pharmacie du bon dieu” : “Qui boit le matin une tasse de tisane de thym au lieu de son café habituel ressentira très vite son action bienfaisante : esprit frais, estomac sain, plus de toux matinale et sensation générale de bien-être”. En faire des cures courtes entrecoupées de pauses.
 
On peut l’utiliser également dans des coussins d’herbes. Remplir les herbes dans un coussin et le refermer par une couture.
 
De l’huile de thym, de la liqueur de thym, du sirop de thym, de l’huile solarisée, tout est bon.
 
Personnellement je le réduis en poudre (dans un moulin à café) et je l’ajoute occasionnellement dans mes plats. Ma mère, elle, l’utilise plus souvent en association avec la poudre de romarin.
 
Voir également l’excellent livre du Dr Claudine LUU “250 remèdes naturels à faire soi-même” qui propose de préparer soi-même ses potions et autres crèmes à base de plantes.
 

Partager cet article

Repost 0
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 14:43
Connaissez-vous le brocoli sauvage ?
Connaissez-vous le brocoli sauvage ?
Connaissez-vous le brocoli sauvage ?
Connaissez-vous le brocoli sauvage ?
Selon le site  http://garrigue-gourmande.fr/ tout se mange. Lors d’une de mes sorties “salades sauvages” l’animateur nous a confirmé que cette plante était comestible ; ça tombe bien cette plante pousse partout y compris dans mon potager.
 
 Utilisation en cuisine : 
Les graines : comme celles de la moutarde ou utilisé comme du poivre
Les jeunes pousses (quand les fleurs sont encore en bouton) : crues, cuites à la vapeur ou poêlées à la manière du brocoli
Les feuilles : ajoutés aux salades
 
J’ai donc cueilli un bol de sommités à peine fleuries et je les ai cuisinées comme des brocolis. Tout d’abord j’ai fait revenir un oignon et des amandes (trempées depuis la veille) dans de l’huile de coco puis j’ai faire revenir les sommités. J’ai ajouté de l’ail et du persil mouliné. Quelques minutes ont suffi.
 

Partager cet article

Repost 0
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 12:38
Sorties salades sauvages en Languedoc
Sorties salades sauvages en Languedoc
Sorties salades sauvages en Languedoc
Sorties salades sauvages en Languedoc
Ce week-end des samedi 18 et dimanche 19 mars j’ai décidé de participer à deux sorties “salades sauvages”. Le printemps est enfin arrivé et avec lui sa panoplie d’herbes et de plantes comestibles.
 
Le samedi 18 mars la sortie se déroulait dans le charmant petit village de MURLES, labellisée "Terre saine, commune sans pesticides" et était organisée par “les écologistes de l’Euzière” une association qui oeuvre pour l’éducation et le conseil en environnement : http://www.euziere.org/wakka.php?wiki=PagePrincipale et
qui proposent également des formations.
Nous étions vraiment nombreux (au moins 200 si ce n’est 300 participants) et dès qu’un groupe d’une vingtaine de personnes se constituait, un guide nous emmenait en ballade à la rencontre de nos salades sauvages. J’ai ainsi appris à connaitre quelques salades comme la terre-grèpe également nommée cousteline et qui est, selon les connaisseurs, l’une des meilleurs salades sauvages qui soit.
A la fin de la journée, nous avons eu droit à la dégustation d’un saladier entier de salades sauvages délicatement relevées d’ail et d’huile d’olive, accompagné d’un verre de bon vin rouge ou blanc et d’un morceau de pain. Un régal.
 
Le dimanche 19 mars la rencontre est plus intime, une vingtaine de personnes et était organisée par l’association “garrigue gourmande” : http://garrigue-gourmande.fr/
Sur son site est également proposé des recettes. Vers la fin de la journée nous avons dégusté entre autres une tarte au citron et au thym ainsi qu’un pâté végétal de blettes sauvages/pommes et oignons.  J’ai encore appris à reconnaitre une ou deux plantes comestibles.
Parmi toutes les liqueurs proposées j’ai flashé sur le “vin de rose” confectionné avec du vin rouge et des pétales de roses odorantes. Un régal.

Partager cet article

Repost 0
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 16:04
Première salade printanière du jardin

Aujourd'hui dimanche 29 janvier 2017 il fait une superbe journée ensoleillée à Montpellier. Une fraîche douceur qui fait penser à une journée de printemps. J'en ai profité pour aller dans mon potager cueillir une première salade. Les amateurs reconnaîtront la mâche et la cressonnette, une salade sauvage qui pousse spontanément.

Partager cet article

Repost 0
2 novembre 2016 3 02 /11 /novembre /2016 22:06
Thyroïde : Une particularité importante de l’ortie selon Didier RAUZY
"L’ortie a une propriété particulière : Elle a les trois minéraux principaux de notre thyroïde qui sont l’iode, le cobalt et le chrome dans les mêmes proportions".
 
Intéressant pour ceux qui ont des problèmes de thyroïdie !
 
Les 7 plantes utiles pour les problèmes de thyroïde : Le fucus vésiculeux, les graines de lin (moulues), l’échinacée, le gingembre, la réglisse, l’ortie, l’huile d’onagre.
 

Effets sur la thyroïde

La graine d’ortie stimule les fonctions thyroïdiennes. Les feuilles d’orties peuvent diminuer spectaculairement le volume de la thyroïde lors d’hyperplasie ou de goitre, en cas d’hypothyroïdie. L’herboriste Susun Weed mentionne le cas d’une femme regrettant s’être fait désactivé la thyroïde à l’iode radioactif et l’ayant réactivée à l’aide de tisanes d’ortie (!).

 

Partager cet article

Repost 0
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 17:12
Les crocus à safran
La récolte des crocus à safran commence dans mon potager. On peut même les installer dans des jardinières.
 
C’est une plante qui ne nécessite aucun entretien ! C’est la nature qui s’en occupe.
On plante les bulbes et on laisse faire.
 
Puis vient le mois d’octobre où les feuilles commencent à pointer le bout de leur nez avant l’arrivée des délicates fleurs mauves qui sentent tellement bons. Les fleurs ne durent qu'une journée.
 
Je récolte le pistil à trois brins à l'intérieur de chaque fleur et que je fais sécher dans un mouchoir en papier. Puis l’année prochaine je pourrais déterrer quelques bulbes supplémentaires, car la plante se multiplie régulièrement.
 
Je pense que c’est une bonne idée de cadeau pour récolter son safran à usage personnel.

Partager cet article

Repost 0
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 14:44
les plantes aromatiques en poudre
les plantes aromatiques en poudre

Une autre façon de consommer les plantes aromatiques. Il suffit de les réduire en poudre – grâce à un simple moulin à café – ou entre les doigts (pour l’ortie) et de les mettre en petits pots. On peut les ajouter de façon discrète dans les salades de crudités, les légumes cuits ou les soupes. Pour affiner encore plus les poudre, je les passe dans une petite passoire.

Personnellement, je récolte toutes mes plantes pour les tisanes et/ou la cuisine et je les fais sécher naturellement.

Partager cet article

Repost 0