Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 13:46
LE DANGER DU SUCRE, ET AUTRES POISONS, ET DE L’HYPOGLYCEMIE

Saviez-vous que la nourriture peut contrôler nos comportements et nos gènes ? Le sucre, l’aspartame, le glutamate monosodique, entre autres, bousillent complètement les organismes humains et provoquent des problèmes neurologiques comme parkinson, alzheimer. Chez les adolescents qui consomment des boissons très sucrées, des graisses, cela peut engendrer de la violence, de la délinquance et amener à des suicides. Il existe même un lien entre la kleptomanie et la consommation de sucre !

Des études ont été faites dans des prisons d'l'OHIO et d'ALABAMA et le constat est accablant.

Cependant en changeant l'alimentation des prisonniers, on change également leur comportement.

Cette vidéo vaut vraiment le coup d’être vue.

Nutrition et comportement du Dr RUSSELL BLAYLOCK

https://www.youtube.com/watch?v=K6OYrkyYiDY

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans diététique
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 14:06
Un lien entre lésions cérébrales et boissons énergisantes chez les ados

Ces mêmes boissons augmentent également la violence, l’hyperactivité et la future dépendance à des drogues dures ainsi que l'alcoolisme chez les adolescents. Pour en savoir plus je vous conseille de lire le livre d’Elke AROD “les racines de nos maladies”. http://www.stelior.com/#!les-racines-de-nos-maladies/chij

Elke AROD a sauvé son fils atteint de problèmes neurologiques graves, (autisme) suite à des vaccins qui contenaient du mercure et de l'aluminium. Elle a permis à des milliers d’enfants de vivre normalement en changeant d'alimentation.

http://www.topsante.com/medecine/accidents/premiers-secours/soigner/un-lien-entre-lesions-cerebrales-et-boissons-energisantes-chez-les-ados-457338

Le 17 septembre 2015 à 17h00 - par Catherine Cordonnier

Les adolescents qui boivent des boissons énergétiques seraient beaucoup plus susceptibles de souffrir de traumatismes crâniens que ceux qui ne consomment pas de boissons caféinées.

Une nouvelle étude canadienne suggère qu'il y aurait un lien entre la consommation de boissons énergétiques riches en caféine, et les traumatismes crâniens, chez les adolescents. Après avoir analysé les données d'une enquête menée auprès de plus de 10 000 collégiens et lycéens de 11 à 20 ans, les chercheurs se sont intéressés aux adolescents qui avaient subi une lésion cérébrale traumatique (c'est-à-dire un coup à la tête) qui les aurait laissés inconscients pendant au moins 5 minutes, ou aurait donné lieu à une nuit à l'hôpital. Environ 22% des jeunes avaient subi ce type de lésion une fois dans leur vie et 6% au cours de l'année.

La grande majorité de ces traumatismes crâniens étant survenus lors d'activités sportives, les chercheurs se sont également intéressés à leur consommation de boissons énergisantes. Ils ont alors constaté que le risque de souffrir d'un traumatisme crânien était 5 fois plus élevé pour ceux qui avaient consommé ce type de boisson au cours de la semaine précédant l'accident qu'il ne l'était pour les adolescents qui n'en consomment pas.

Pour le le Dr Michael Cusimano, neurochirurgien à l'Hôpital St. Michael de Toronto, ces résultats sont préoccupants car les boissons énergisantes peuvent interférer avec la capacité du corps à guérir d'un traumatisme. "Ces boissons contiennent des niveaux élevés de caféine, ce qui modifie la chimie du corps et ce qui peut empêcher les patients de se remettre sur les rails rapidement. Or, les lésions cérébrales chez les adolescents ne sont pas à prendre à la légère car leur cerveau est en plein développement" conclut-il.

Rappelons que le traumatisme crânien peut occasionner des déficits neuropsychologiques qui peuvent être importants : atteintes du langage, de l'attention, de la mémoire, de l'orientation dans le temps et l'espace, de la perception... Ainsi que certains troubles du comportement : humeur instable, manque de contrôle de soi, défaut d'esprit critique, immaturité, etc.

A lire aussi :

Boissons énergisantes : quels effets sur la santé ?

Traumatisme crânien : des effets à longue durée

Les boissons énergisantes emballent le coeur

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans diététique
commenter cet article
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 13:16

Personnellement je jeûne une fois par semaine comme je l’ai appris lors des séminaires du bonheur que je fais depuis une trentaine d’années. Merci Maitreya RAEL et ELOHIM pour me permettre de rester en bonne santé le plus longtemps possible.

http://lasocietesolidaireetdurable.com/2015/09/23/des-scientifiques-decouvrent-que-le-jeune-declenche-la-regeneration-des-cellules-souches-et-combat-le-cancer/

Un certain nombre d’anciennes pratiques de santé se révèlent être efficaces de plusieurs façons. Des scientifiques ont désormais découvert la première preuve d’une intervention naturelle qui déclenche la régénération des cellules souches d’un organe ou d’un système.

L’étude a été publiée dans le numéro de Juin 2014 de Cell Stem Cell par des chercheurs de l’Université de Californie du Sud. La recherche montre que les cycles de jeûne prolongé protègent le système immunitaire contre les dommages et induisent la régénération du système immunitaire. Ils ont conclu que le jeûne fait passer les cellules souches d’un état dormant à un état d’auto-renouvellement. (1)

Les essais cliniques humains ont été effectués en faisant appels à des patients qui étaient sous chimiothérapie. Pendant de longues périodes de temps, les patients n’ont pas manger, ce qui a réduit considérablement le nombre de leurs globules blancs. Chez la souris, des cycles de jeûne « ont activé le mode régénératif, en changeant les voies de signalisation des cellules souches hématopoïétiques, qui sont responsables de la génération du sang et du système immunitaire. » (1)

« Nous ne pouvions pas prévoir que le jeûne prolongé aurait un effet si remarquable dans la promotion de la régénération des cellules souches du système hématopoiétique. Lorsque vous mourez de faim, le système tente d’économiser l’énergie, et l’une des choses qu’il peut faire pour économiser l’énergie est de recycler un grand nombre de cellules immunitaires qui ne sont pas nécessaires, en particulier celles qui peuvent être endommagées. Ce que nous avons commencé à remarquer à la fois chez l’humain et la souris est que le nombre de globules blancs dans le sang baisse avec un jeûne prolongé. Puis, quand vous alimentez de nouveau, les globules blancs reviennent. » – Valter Longo, auteur correspondant. (1)

Encore une fois, parce que le jeûne réduit considérablement le nombre de globules blancs du sang, cela déclenche la régénération des cellules souches de nouvelles cellules du système immunitaire. Plus important encore, il réduit l’enzyme PKA, qui a été liée au vieillissement, à la progression des tumeurs et au cancer. (1) Il est également important de mentionner que le jeûne protège contre la toxicité dans un essai clinique pilote où les patients ont jeûné pendant 72 heures avant une chimiothérapie.

« La chimiothérapie provoque des dommages collatéraux importants pour le système immunitaire. Les résultats de cette étude suggèrent que le jeûne peut atténuer certains des effets nocifs de la chimiothérapie. » Co-Auteur Tanya Dorff (1)

Le jeûne est une tradition qui faisait partie intégrante de nombreuses cultures anciennes, des védiques aux bouddhistes et plus, le jeûne ne doit pas être confondu avec la famine. C’est le processus de se restreindre et de contrôler l’expérience sensorielle de l’alimentation et dans le même temps faire en sorte que vous le faites correctement. Lorsque je jeûne, je fais habituellement des jeûnes à l’eau et je le fais depuis près de huit ans maintenant et je me sens toujours bien et plein d’énergie après l’avoir fait.

Plus de recherche

1. Le jeûne aide à se protéger contre les maladies du cerveau:

Des chercheurs de l’institut national du vieillissement de Baltimore ont trouvé des preuves que jeûner pendant un ou deux jours par semaine peut prévenir les effets de la maladie d’Alzheimer et de Parkinson. La recherche a également trouvé que réduire l’apport quotidien de 500 calories par jour pendant deux jours sur sept peut montrer des effets bénéfiques clairs pour le cerveau.

2. Le jeûne réduit votre risque de maladie cardiaque et de diabète :

Avoir régulièrement un jour sans nourriture réduit votre risque de maladie cardiaque et de diabète. Des études montrent que le jeûne libère une poussée significative de l’hormone de croissance humaine, qui est associée à l’accélération du métabolisme et à la combustion des graisses. L’élimination des graisses est connue pour réduire le risque de maladie cardiaque et de diabète. Les médecins commencent même à considérer le jeûne comme traitement.

3. Le jeûne traite efficacement le cancer dans les cellules humaines:

Une étude de la revue scientifique du vieillissement a constaté que les patients atteints de cancer qui incluent le jeûne dans leur traitement ont perçu moins d’effets secondaires de la chimiothérapie. Tous les tests effectués jusqu’ici montrent que le jeûne améliore la survie, ralentit la croissance tumorale et limite la propagation des tumeurs. L’Institut national du vieillissement a également étudié un type de cancer du sein en détail afin de mieux comprendre les effets du jeûne sur le cancer. À la suite d’un jeûne, les cellules cancéreuses ont essayé de faire de nouvelles protéines et ont pris d’autres mesures pour continuer de grandir et de se diviser. À la suite de ces mesures, qui à leurs tours ont conduit à un certain nombre d’autres mesures, des molécules de radicaux libres préjudiciables ont été créées, ce qui a démolit le propre ADN des cellules cancéreuses et provoqué leur destruction! C’est le suicide cellulaire, la cellule cancéreuse essaye de remplacer toutes les choses manquantes dans le sang dont elle a besoin pour survivre après une période de jeûne, mais ne peut pas. A son tour, elle tente de les créer et cela conduit à sa propre destruction.

Encore une fois, assurez-vous de faire des recherches avant d’essayer cela. Espérons que cela puisse vous emmener plus loin pour examiner la question si vous êtes vraiment intéressé.

Sources:
(1) news.usc.edu
www.scientificamerican.com
www.sciencedaily.com
www.dailymail.co.uk
www.guardian.co.uk
www.nia.nih.gov
www.collective-evolution.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans diététique
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 17:02
"Survivre en ville quand tout s'arrête" avec Jade Alègre

Je viens de visionner l’excellente vidéo de jade Alègre qui avait été interviewée par RIM (Radio Ici et Maintenant)... en 2009 concernant son livre “survivre en ville quand tout s’arrête”.

Parmi d’autres choses elle précise que l’argile qui est ingérée a la possibilité de récupérer des poisons qui sont déjà passés dans le sang. http://rim951.fr/?s=jade

Je vous conseille de lire sa formidable thèse où on apprend plein de choses concernant les argiles. Une mine d'or pour intégrer l'argile dans son programme de santé perpétuelle !

http://lhomme.et.largile.free.fr/actualites/These_Jade_Allegre.pdf

Personnellement je fais régulièrement des cures d’argiles de trois semaines, plus particulièrement après être allée chez le coiffeur pour colorer mes racines et mes mèches. Disons que je limite les dégâts car j’adore ma couleur auburn !

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans diététique
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 15:35

Il existe un livre intéressant : "la santé par la dépuration - l'équilibre acido-basique" par le Prof Peter JENTSCHURA. Ce livre explique clairement les causes de toutes les maladies et le moyen pour éviter de les développer. Agir à la cause et non pas soulager le symptôme.

 
 
 
 

Les cellules du cancer s'alimentent de...

Après de nombreuses années à dire aux gens que la chimiothérapie est l’unique manière de traiter et éliminer le cancer, l’hôpital John Hopkins commence à dire aux gens qu’il y a d’autres alternativeque la chimio:

Une manière efficace de combattre le cancer est de ne pas donner à manger aux cellules cancéreuses avec ces aliments dont elles ont besoin pour se multiplier.

LES CELLULES DU CANCER S’ALIMENTENT DE :

a. Le SUCRE est un aliment du cancer. Ne pas consommer de sucre coupe un des éléments les plus importants des cellules cancéreuses. Il
existe des substituts du sucre comme la saccharine, mais ils sont faits avec de l’ Aspartame et sont très nocifs… Un meilleur substitut du sucre est le miel de manuka ou la mélasse mais en petites quantités.

Le SEL contient un additif chimique afin de paraître blanc. Une meilleure alternative pour le sel est le sel de mer ou les sels végétaux.

Le LAIT cause dans le corps la production de mucus, spécialement dans le conduit intestinal.Les cellules cancéreuses s’alimentent de
mucus. En éliminant le lait et en lui substituant du lait de soja, les cellules du cancer n’ont rien à manger, par conséquent elles meurent.

c. Les cellules cancéreuses murissent dans un milieu ambiant acide. Un régime à base de VIANDE ROUGE est acide, il vaut mieux manger du poisson et un peu de poulet à la place de la viande de bœuf ou de porc. De plus, la viande contient des antibiotiques, hormones et parasites qui sont très nocifs, spécialement pour les personnes cancéreuses. La protéine de la viande est très difficile à digérer et requiert beaucoup d’enzymes. La viande qui ne se digère pas reste dans le corps et se putréfie ce qui entraîne la création de plus de toxines.

COMMENT CONTRIBUER A LA SOLUTION DU PROBLÈME

a) Un régime de 80% de végétaux frais et jus, céréales, graines, noix, amandes et seulement un peu de fruits mettent le corps dans un milieu
ambiant alcalin. On doit consommer seulement 20% de nourriture cuite, incluant les haricots. Les jus de légumes frais provisionnent le corps
en co-enzymes qui sont faciles à absorber et arrivent aux cellules 15 minutes après avoir été consommés pour nourrir et aider à former des
cellules saines. Pour obtenir des enzymes vivantes qui aident à construire des cellules saines, on doit essayer de boire des jus de
légumes (pratiquement tous incluant l’alfafa) et manger beaucoup de légumes frais 2 ou 3 fois par jour.

b) Éviter de prendre du CAFÉ, THÉ ET CHOCOLAT, qui contiennent beaucoup de caféine. Le THÉ VERT est une meilleure alternative et a
des propriétés qui combattent le cancer. Il est préférable de boire L’EAU purifiée ou filtrée pour éviter les toxines et métaux lourds de
l’eau du robinet. L’eau distillée est acide, ne pas la boire.

c) Les parois des cellules cancéreuses sont couvertes par une protéine très dure. En évitant de manger de la viande, ces parois libèrent plus
d’enzymes qui attaquent les protéines des cellules cancéreuses et permet au systèmes immunitaire de détruire les cellules cancéreuses.

d) Quelques suppléments aident à reconstruire le système immunitaire: Floressence, Essiac, anti-oxydants, vitamines, minéraux, EPA – huile
de poisson) pour aider les cellules à lutter et détruire les cellules cancéreuses. D’autres suppléments comme la vit. E sont très connues
parce ce qu’elles causent l’apoptose,la méthode normale du corps pour éliminer les cellules inutiles ou défectueuses.

e) Le cancer est aussi une maladie du mental, le corps et l’esprit. Une attitude plus active et positive aidera le malade du cancer à
combattre et à se convertir en survivant. « La rage et l’incompréhension, le non-pardon mettent le corps dans une situation de stress et dans un milieu ambiant acide ». Apprendre à avoir un esprit aimable et amoureux avec une attitude positive est très bénéfique pour la santé. Apprendre à se relaxer et jouir de la vie.

F) Les cellules du cancer ne peuvent vivre dans une ambiance oxygénée. L’exercice journalier, la respiration profonde aide à recevoir plus d’oxygène jusqu’aux niveaux cellulaires. La thérapie d’oxygène est un autre élément qui aide à détruire les cellules du cancer.

1. Pas de contenants en plastique dans le micro-ondes.
2. Pas de bouteille d’eau dans le congélateur.
3. Pas de film plastique dans le micro-ondes.

g) Les substances chimiques comme les dioxines causent le cancer, spécialement du sein. La dioxine est très destructrice, Spécialement pour les cellules du corps.
Ne pas mettre au réfrigérateur ses bouteilles d’eau en plastique car le plastique « transpire » les dioxines et empoisonne l’eau.

Récemment, le Docteur Edward Fujimoto, directeur du programme Bien- Être à l’hôpital Castle, parut dans une émission télévisée et expliquait le danger de la dioxine.
Il a dit que nous ne devons pas mettre les contenants en plastique au micro-ondes. Spécialement les nourritures qui contiennent du gras. Il dit que la combinaison de gras et lla forte chaleur avec le plastique transporte la dioxine à l’intérieur de la nourriture et par conséquent ensuite à notre corps.

A la place, on peut utiliser du verre comme Pyrex ou de la céramique pour chauffer la nourriture.

Source: tabuzz

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans diététique
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 09:54

Envie d'avoir le maximum de chances pour vivre le plus longtemps possible en bonne santé ??? Alors, plus que jamais, évitez tous les plats cuisinés déjà préparés. Faites tout par vous-même ! 

http://www.zone-ufo.com/12466/encore-un-edulcorant-autorise-le-neotame-encore-plus-toxique-que-laspartame/

Malgré les alertes, les études, et les mises en garde, l’Aspartame a été dédouané par l’EFSA et donc autorisé. Avec tout les “light” en circulation, autant dire qu’il y en a partout. E951 c’est son nom dans l’interminable liste des additifs alimentaires. Il y a aussi le Néotame E961 qui a un pouvoir sucrant de 40 à 60 fois celui de l’Aspartame, si je vous dit que c’est l’empoisonneur public number one Monsanto qui l’a développé…………

 

Développé par Monsanto, le Néotame vient de se voir délivrer l’autorisation finale pour être employé comme édulcorant en Europe (Directive 2009/163/UE) sous le n°E 961

Ce bon vieux Monsanto ! Une de mes sociétés préférées… NON ! Quel est donc leur dernier poison ? Il est appelé « Néotame » et il s’avère être plus toxique que l’aspartame! Malgré le fait que vous n’ayez probablement jamais entendu parler de Néotame, il a été effectivement approuvé par la FDA en 2002, juste au moment où le brevet Monsanto sur l’aspartame était sur le point d’expirer. Et juste au cas où l’aspartame n’aurait pas été assez toxique, NutraSweet (une filiale de Monsanto, au moment de l’approbation du Néotame) a ajouté du 3-diméthylbutyl (un produit chimique classé comme dangereux par l’EPA : http://iaspub.epa.gov/sor_internet/registry/substreg/searchandretrieve/searchbylist/search.do), ce qui rend le Néotame encore plus doux et plus toxique.

La controverse a fait rage autour de l’aspartame (alias AminoSweet) depuis son approbation par la FDA en 1982. Presque toutes les entreprises qui ont parrainé des études scientifiques, ont montré que l’aspartame est parfaitement sûre. Toutefois, la quasi-totalité des études indépendantes ont montré exactement le contraire. En laboratoire, l’aspartame a été démontrée pour causer des tumeurs au cerveau, des lésions cérébrales, les tumeurs du pancréas, les tumeurs du sein et des tumeurs utérines. L’aspartame et le Néotame contiennent des substances (comme le méthanol) qui sont métabolisées en formaldéhyde (c.-à-d. du fluide d’embaumement) et en un acide aminé excitotoxique qui excite littéralement les cellules de votre cerveau jusqu’à provoquer la mort !

Dans des recherches effectuées par PubMed (la Bibliothèque Nationale Américaine de Medecine) qui dispose de plus de 19 millions de références médicales, le Néotame n’est crédité que de zéro études scientifiques en double aveugle, sur la toxicité chez l’homme ou chez l’animal. Si le Néotame est aussi sûr, et complètement sans risque à ingérer, on pourrait penser que l’entreprise NutraSweet aurait publié au moins une étude de sécurité faite en double aveugle dans le domaine public ? Ils ne l’ont pas fait. Vous devez maintenant vous poser la question : ‘‘Pourquoi ne l’ont-ils pas effectuée ?’’ Je pense que nous connaissons tous la réponse, n’est-ce pas ?

Les faux sucres (comme l’aspartame et le Néotame) donnent aux ‘‘dépendants alimentaires’’ et aux ‘‘fanatiques de la remise en forme’’ de faux espoir, dans le sens qu’ils peuvent ‘‘avoir le beurre et l’argent du beurre’’. Ce n’est pas vrai. Une des plus grandes tactiques de marketing et de relations publiques pour les édulcorants chimiques artificiels, a été l’affirmation, selon laquelle ils aident dans la lutte contre l’obésité. Ils n’agissent pas ainsi. Ils n’ont jamais fait et ils ne le feront jamais. À vrai dire, la recherche indique que les édulcorants artificiels vous faire réellement gagner du poids.

Selon le Dr. Joseph Mercola, ‘‘Une des raisons pour lesquelles l’aspartame et le néotame ont le potentiel pour causer un gain de poids, c’est parce que l’acide aspartique et la phénylalanine – les deux acides aminés qui composent 90 pour cent de l’aspartame, et qui sont également présents dans le néotame – sont connus pour stimuler rapidement la libération de l’insuline et de la leptine ; deux hormones qui sont étroitement impliquées dans la satiété et dans le stockage des graisses. L’insuline et la leptine sont aussi les hormones primaires qui régulent votre métabolisme. Donc, même si vous n’ingérez pas de calories sous forme de sucre, l’aspartame et le néotame peuvent encore augmenter vos niveaux d’insuline et de leptine. Les niveaux élevés d’insuline et de leptine, à leur tour, sont deux des forces motrices de l’obésité, du diabète, et d’un certain nombre de nos épidémies actuelles, en ce qui concerne les maladies chroniques. Au fil du temps, si votre corps est trop exposé à la leptine, il deviendra résistant à cette dernière, de même que votre corps peut devenir résistant à l’insuline, et une fois que cela se produit, votre corps ne peut plus «entendre» les messages hormonaux demandant à votre corps d’arrêter de manger, de brûler les graisses, et de maintenir une bonne sensibilité au goût sucré dans vos papilles. Qu’est-ce qui se passe alors ? Vous avez encore faim ; vous avez envie d’aliments sucrés, et votre corps stocke davantage de graisse. La résistance à la leptine entraîne également une augmentation de la graisse viscérale, vous envoie sur un cycle vicieux de la faim, sur le stockage des graisses, et vers un risque accru de maladie cardiaque, de diabète, de syndrome métabolique, et plus encore’’. (LIEN): http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2011/02/08/neotame-receives-fda-approval-but-is-not-widely-used-yet.aspx

Jusqu’à maintenant, Néotame n’a pas encore été vendu au public, mais cela n’est pas nécessaire. Il a été largement utilisé dans les aliments préparés. Donc, moins la sensibilisation du public a été faite, moins il est probable que les gens vont essayer de l’éviter. Mais ce produit serait sûrement étiqueté ! NON NON !! Permettez-moi de rendre cela parfaitement clair. Néotame n’a pas à être inclus dans une liste d’ingrédients ! Donc, si vous achetez des aliments transformés, même si l’USDA a certifié le plat, bio ou pas, l’aliment sera encore plus susceptible de contenir du néotame, parce que cela est rentable, et parce qu’on ne sait pas qu’il est présent, il n’y aura pas de réaction du public.

Aimez-vous le steak ? Je sais que je l‘aime. Eh bien, sauf s’il s’agit d’une vache nourrie à l’herbe, ce steak pourra probablement provenir d’une vache nourrie avec des aliments contenant … .. vous l’aurez deviné … .. du néotame ! Vous voyez, Néotame est actuellement commercialisé comme ‘‘édulcorant’’ dans le cadre d’une utilisation dans l’alimentation du bétail. La mélasse a été utilisée afin d’amener les vaches à manger des aliments dotés d’un goût fort désagréable du fait de la présence des additifs chimiques. Néotame est à la fois moins coûteux que les mélasses et soumis à moins de réglementation. Qu’est-ce que vous pensez de cela ? Une nourriture naturelle comme la mélasse est réglementée plus sévèrement qu’un agent chimique considéré comme dangereux par l’EPA !

Ma recommandation en ce qui concerne Néotame est la même que celle à propos de l’aspartame, qui est : évitez les comme la peste !

Références : http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2011/02/08/neotame-receives-fda-approval-but-is-not-widely-used-yet.aspx

Source: cancersortezdelaboite.com lesmoutonsenrages.wordpress.com


Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans diététique
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 09:28

 

Dernièrement, lors de mes courses dans une grande surface (heureusement, je n'y vais que très rarement), je me suis amusée à regarder au dos des paquets de certains articles très connus et dont on voit souvent la publicité à la télévision, et je lisais qu'il contenait le fameux MSG.

 
En fait, le MSG contribue à la maladie de deux façons différentes : Il rend la nourriture qui est mauvaise pour nous très très bonne. D'autre part, c'est un produit toxique qui endomage les tissus neurologiques, entres autres.

 
Un de mes amis a failli y laisser sa vie ! D'autres auront moins de chance, car l'ingestion de ce produit peut provoquer des crises cardiaques immédiates chez certaines personnes sensibles.

 
Si vous tenez à la vie, votre vie, soyez vigilants.

 
Le texte est en anglais

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans diététique
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 14:02

 

L'article date de 2008. Qu'en est-il aujourd'hui ?

 

 

Publié le mercredi 23 avril 2008 à 06H24

Le professeur Didier Raoult a mené une étonnante expérience sur de spoussins au sein de son laboratoire de La Timone

 

Voici deux poulets qui vont beaucoup faire parler d'eux. Deux poulets qui, contrairement aux apparences, sont de même race et ont exactement le même âge : six semaines.

Les oeufs, qui provenaient de la même poule, ont été couvés dans les mêmes conditions, et ont éclos le même jour. Les poussins ont été nourris aux mêmes heures, avec les mêmes doses des mêmes aliments.

Comment expliquer alors que l'un fasse envie, l'autre pitié ? "Nous avons simplement placé une bactérie dans le tube digestif de l'un des deux poussins", explique le Pr Didier Raoult, qui a mené cette étonnante expérience au sein de son laboratoire de bactério-virologie de La Timone à Marseille, une référence dans cette spécialité.

Résultat : "Six semaines plus tard, le groupe de poulets qui avaient ingéré la bactérie pesait 30% de plus que les poulets témoins". Cause microscopique, énormes effets…

Administrer des micro-organismes aux animaux d'élevage pour les faire engraisser plus vite : la technique est connue par les éleveurs, qui utilisent depuis 50 ans des probiotiques dans l'alimentation. Mais là où l'expérience marseillaise est vraiment intéressante, c'est que la bactérie qui a si bien "profité" aux poulets n'est autre que le lactobacillus fermentum, couramment utilisé dans l'industrie laitière pour la fermentation des produits.

Des résultats identiques ont été obtenus avec une autre bactérie célèbre: le bifido-bacterium, présente dans les fameux yaourts au bifidus.

"Nourrir le tiers monde"

D'où la question dérangeante que pose le Pr Raoult dans un article scientifique publié en février dernier (1) : "Et si les bactéries utilisées pour la transformation des produits laitiers étaient en partie responsables de l'épidémie d'obésité qui frappe les pays occidentaux ?"

Ce qui est d'ores et déjà scientifiquement établi, c'est qu'à eux seuls, les facteurs génétiques, alimentaires, sociaux, comportementaux n'expliquent pas la progression de l'obésité: "Depuis vingt ans, l'épidémie continue de s'étendre aux États-Unis, où 65% de la population est en surpoids. Or, les modes de vie et d'alimentation n'ont pas changé", souligne le chercheur marseillais, qui n'est pas le seul à suivre la piste bactérienne.

Mais l'expérience des poulets ouvre d'autres perspectives, plus réjouissantes: "Produire 30% de viande en plus, cela pourrait être merveilleux pour nourrir le tiers monde", s'emballe Didier Raoult, qui a déjà été contacté par des industriels de la volaille.

La Fédération nationale de l'industrie laitière, en revanche, dit "ne pas avoir connaissance de l'étude marseillaise". Et s'étonne de ces résultats :"Si les consommateurs de bifidus avaient grossi de 30%, cela se saurait."

1. British Poultry Science

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans diététique
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 14:42

 

Il s'agit d'un magazine de la rédaction de France 3 : Pièces à conviction qui a été diiffusé le lundi 28 juin 2010 sur France 3

Le DIFLUBENZURON et le SAUMON d'élevage de Norvège.
 
Le Diflubenzuron est un pesticide très toxique que de nombreuses sociétés norvégiennes d'élevage donnent à leurs saumons pour lutter contre les poux de mer dont ils sont régulièrement infestés. Nous retrouvons ces filets de saumons dans les grandes surfaces à l'occasion des fêtes de fin d'année, particulièrement.

 
 
Le PCB et les poissons de mer
 
Dernièrement la sardine a été interdite de pêche car trop polluée au PCB, dans la région du HAVRE. Ce qui provoque un véritable cauchemar économique pour les pêcheurs. De nombreux rapports qui font état de cette pollution tendent à prouver que presque tous les poissons sont contaminés à plus ou moins grande échelle.
 
Les causes sur l'humain peuvent être des cancers qui se développent rapidement, des troubles du développement cérébral chez les enfants, un peu plus d'infections et de diabète...
 
Le problème, c'est que il n'y a pas que la mer qui est infectée par les PCB, mais sur terre également.

 
 
Les fraises espagnoles et le bromure de Méthyl
 
Ce pesticide très dangereux a été interdit par toute la communauté européenne, sauf en ESPAGNE qui a obtenu une dérogation pour l'utiliser dans ses champs et particulièrement pour ses fraises.

 
 
Le cochon et les antibiotiques
 
Les cochons d'élevage intensif sont bourrés d'antibiotiques délivrés par certains vétérinaires qui sont devenus ainsi des commerciaux et qui touchent de nombreuses marges arrières. Il existe même des contrats d'objectifs à atteindre dans la vente de ces antibiotiques dans certains laboratoires.

 
Les antibiotiques font grossir les animaux beaucoup plus vite.

 
Cependant l'utilisation abusive des antibiotiques dans l'alimentation animale amène les humains à devenir résistants à tous les antibiotiques quand ils attrapent des bactéries et des germes. Ils ne peuvent plus être soignés et parfois meurent. Les conséquences sont dramatiques pour l'espèce humaine.

 
 
La tétracycline et les poulets et lapins de batterie.
 
Ce produit est déconseillé depuis plus de 30 ans. Cependant, il continue à être introduit dans l'alimentation pour les poulets et les lapins de batterie, ce qui provoque des problèmes articulaires, des carences en minéraux et la fragilisation des os chez tous ceux qui les consomment et la mort pour certains animaux.

 
L'un des symptômes pour les dents est qu'elles jaunissent, puis noircissent.

 
 
Comment limiter les risques ?
 
- Christian VALETTE, restaurateur, élève lui-même son cheptel de vaches.

 
- Thierrey PICAUD du laboratoire "phytosynthèse" propose des traitements préventifs à base de plantes pour soigner les animaux

 
- Brigitte GOTHIERE et son association L214 mettent en évidence les dérives des élevages en batterie et prônent un élevage correct des animaux

 
Une expérience avec trois cobayes humains a également été faite pendant une douzaine de jours. Les résultats sont sans appel.

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans diététique
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 08:50

 

En fait, il y a deux façons de manger le soya : la façon non  fermentée  qui est utilisée par les orientaux et est très bonne et la façon fermentée.,utilisée par nous, occidentaux et qui créée de nombreux problèmes.

 

Voir en fin de ce texte le témoignage de l'auteure de l'article.

 

Personnellement, je ne bois plus de lait de soja. Car je me suis aperçu qu'il me provoquait des embarras gastriques et des maux de tête. J'avais du mal à le digérer. Je préfère boire du lait de riz, d'amandes, de noisettes ou de petit épeautre, voir du lait de quinoa, succulent.

 

Bonne lecture et surtout bon enseignement !

 



http://santedesfemmes.com/nutrition-et-sante-hormonale/le-soya-bon-pour-la-sante-oui-ou-non

Écrit le 27 Juin 2011 dans Nutrition et santé hormonale

Micheline O'Shaughnessy

Le soya est souvent acclamé comme un aliment santé, mais actuellement il est plutôt une boîte de Pandore dont le contenu peut être autant bénéfique que dangereux. Il est vrai que les Japonais jouissent d’une grande longévité, mais il y a un secret sur le soya que les Japonais connaissent – et que les Nord-Américains semblent totalement méconnaître.

Les secrets du soya: un Nord-Américain sur dix les ignore …
En réalité, il existe deux types produits à base de soya – le type que les Japonais consomment, et le type que les Nord-Américains consomment. Et il y a tout un monde de différence entre les deux!

Et qu’en serait-il si tout ce que vous aviez entendu au sujet du soya n’était que marketing et campagnes publicitaires à coups de millions dans le but de mousser l’industrie du soya, et tout cela, basé sur des demi-vérités ou des mensonges?

Aux États-Unis, l’industrie du soya est née il y a quelques dizaines d’années, au moment où l’huile de palme et l’huile de coco étaient utilisées dans presque toutes les cuisines Américaines. À cette époque, ces deux huiles tropicales étaient essentiellement produites à l’extérieur des États-Unis mais un plan a été conçu pour les remplacer par une «huile plus santé» mais surtout, une huile produite à l’intérieur du pays – l’huile de soya.

La croissance explosive de l’industrie du soya était au départ virtuellement garantie par les subventions du gouvernement américain, ce qui gardait les prix artificiellement bas, mais aussi par la American Soybean Association (ASA) qui unifiait l’industrie en un lobby très puissant. Ensuite, l’industrie est parvenue à convaincre les Nord-Américains pour très longtemps, que la fève de soya était effectivement un «aliment-santé».

Pourtant, le soya régulier non-fermenté a été relié à toutes sortes de problèmes de santé tels que – des problèmes digestifs, une déficience du système immunitaire, le SPM, l’endométriose, des problèmes du système reproducteur (hommes et femmes), des allergies, le trouble de déficit de l’attention ou hyperactivité, l’augmentation du taux de maladies coronariennes et de cancers, la malnutrition et la perte de libido.

Lorsque consommé comme il l’est par les Japonais, le soya peut être considéré comme un aliment-santé car il est toujours consommé sous une forme fermentée, alors qu’en Amérique il est presque toujours transformé sans être fermenté.

Et, il y a tout un monde de différence entre les deux …

Voici un aperçu de la différence entre le soya fermenté et le soya non-fermenté…

Produits de soya fermentés

Natto (nattokinase)
Miso
Tempeh
Sauce soya (tamari)
Tofu fermenté
Lait de soya fermenté
Tofu mariné
Haelan (breuvage protéique

Produits de soya non-fermentés

Lait de soya
Tofu
Fèves de soya fraîches (edamame)
Fèves de soya séchées
Fèves de soya rôties et chips de soya
Farine de soya
Fèves germées
Fromage de soya/ fromage végé

Voici 5 raisons d’éviter de consommer du soya non-fermenté
Depuis 80 ans, plusieurs études sur le soya ont été menées et en voici un résumé:

    Le soya nuit à l’absorption des vitamines et des minéraux, enlevant à votre corps les outils nécessaires au maintien d’une bonne santé.

    Le soya contient un taux élevé d’un type d’acides phytiques qui sont très résistants aux méthodes habituelles de réduction comme une cuisson longue et lente. Aussi, une longue période de fermentation va grandement réduire le taux d’acides phytiques bien qu’elle ne les éliminera pas complètement.

    Chaque plante possède des propriétés anti-nutritives, mais la fève de soya est spécialement riche en ces composés chimiques. Si ces composés anti-nutritifs ne sont pas éliminés par la fermentation, les produits du soya sont un des pires aliments que vous pourriez consommer.

    Le soya crée une grande demande physiologique pour les vitamines D, E, K et B12. L’acide phytique présent dans le soya empêche l’absorption des minéraux essentiels, créant une déficience en minéraux comme le calcium, le magnésium, le cuivre, le zinc etc.

    Le soya contient ses propres toxines naturelles, connues sous le nom d’anti-nutriments.

    Ce sont de puissants inhibiteurs enzymatiques qui bloquent la production de la trypsine et des autres enzymes qui servent à digérer les protéines et les hydrates de carbone. Ces inhibiteurs enzymatiques peuvent produire des problèmes gastriques et causer une déficience en acides aminés. Certaines études effectuées sur des animaux prouvent qu’une diète riche en inhibiteurs de trypsine peut causer une hypertrophie de l’estomac et des conditions pathologiques incluant le cancer.

    Le soya contient des imposteurs endocriniens (xénoestrogènes) et en particulier la génistéine.

    Les problèmes reliés à la consommation d’isoflavones de soya incluent l’infertilité, des problèmes de l’appareil reproducteur et de la thyroïde, et des maladies du foie.

    100 grammes de protéine de soya (moins de 4 onces) peut contenir jusqu’à 500mg d’isoflavones – ce qui constitue une très grande quantité. En 1992, le Service de Santé Suisse a estimé que 100 grammes de protéines de soya fournit la même quantité d’estrogènes qu’une pilule contraceptive.

    Ceci est un sujet controversé – car il est difficile de croire que la consommation d'une grande quantité de génistéine serait littéralement la même chose qu'une supplémentation en estrogène humain. Pourtant, dans le doute, il est plus sage de s'abstenir!

    Mais ce qui est encore plus paradoxal, c'est qu'il a été démontré que sous certaines conditions, la génistéine pouvait DÉTRUIRE les cellules cancéreuses. Comme quoi nous pouvons garder à l’esprit qu'il est difficile d'avoir des réponses définitives sur ce qui est bon ou mauvais concernant ce composé chimique du soya.

    Malheureusement, l'affaire se corse lorsque le soya est traité:

    Le soya est souvent nettoyé en milieu acide dans des bassins en aluminium, ce qui fait que le produit fini contient aussi de l'aluminium.

    Le séchage produit des nitrites qui sont des substances reconnues comme des cancérigènes potentiels.

    Un produit toxique, la lysinoalanine peut se former durant le traitement alcalin du soya.

    Des rehausseurs de saveur, spécialement le GMS (glutamate monosodique) sont ajoutés aux isolats protéiques de soya (IPS) et aux protéines de soya texturée (PST) pour couvrir le goût de fèves et pour créer un produit qui ressemble à de la viande.

    Le séchage par pulvérisation produit des nitrites, qui sont considérées comme cancérigènes.

    Altération de l'ADN et cancer

    Consommez-vous des produits du soya dans le but de vous protéger du cancer du sein ? Une étude a démontré que la génistéine pouvait stimuler les cellules mammaires à entrer en phase cancéreuse.2 En outre depuis 1993, les scientifiques savent que le soya peut causer des altérations de l'ADN et une fragmentation des chromosomes. Et encore… les dommages que le soya peut causer ne sont pas tous abordés dans cet article.

    En plus, il faut remarquer que la FDA a même ignoré ses propres experts (Daniel Sheehan, PhD and Daniel Doerge, PhD) — lorsque ces 2 Daniels ont exprimé leurs inquiétudes quant-à l'idée largement acceptée que le soya serait sécuritaire.

Pourquoi l'histoire est SI DIFFÉRENTE avec le soya fermenté ...
La fermentation est la plus ancienne méthode de biotechnologie alimentaire. Depuis plus de 5000 ans, nos ancêtres éloignés ont estimé que la fermentation était un excellent moyen de préserver la nourriture de façon sécuritaire.

Les procédés de fermentation traditionnels rehaussent la valeur nutritive des aliments en augmentant la quantité de protéines, d'acides aminés, d'acides gras essentiels, de vitamines, d'antioxydants et de phytostérols ... et augmentent aussi la quantité, la biodisponibilité, la digestibilité et l'absorption des nutriments.

La fermentation enlève les éléments anti-nutritifs - les inhibiteurs de trypsine – qui proviennent de l'enveloppe de la fève.

Les produits de soya fermenté sont beaucoup plus nutritifs, biodisponibles et réduisent certains risques de cancer... tout en favorisant la santé du coeur et des os, et en soulageant les symptômes reliés à la ménopause. Durant le processus de fermentation, les enzymes produites par les bactéries et les levures rendent le produit plus facile à digérer. Même les protéines de soya qui n'ont pas été fermentées pendant le processus, seront plus digestibles grâce à ces enzymes.

Une étude portant sur le miso a mené à la conclusion que cette protéine de soya fermentée produit sa propre activité anti-cancer en inhibant la formation de mutations cellulaires. Il est très intéressant d'entendre cela, spécialement pour ceux qui aiment la soupe miso!

En plus de réduire le risque de certains types de cancers, le soya fermenté a la propriété d'abaisser le taux de cholestérol, de réduire la douleur chronique, de diminuer la pression sanguine et de rendre le sang moins acide.

Comment profiter des bénéfices du soya fermenté ...
Voici un résumé des options qui s'offrent à vous si vous avez envie d'expérimenter:

Natto — Fèves de soya fermentées de texture collante et dont le goût ressemble au fromage. Riche en nattokinase – un puissant fluidifiant sanguin – il est l'aliment qui contient le plus de vitamine K2, mais aussi une bonne source de la bactérie bénéfique Bacillus subtilis. Vous pouvez le trouver dans la plupart des épiceries asiatiques. Il a souvent été dit que la plupart des Nord-Américains prennent un moment avant de s'habituer au natto à cause de son goût fort.

Des suppléments de nattokinase sont disponibles sur le marché pour les gens qui n'ont pas envie de manger du natto. Ces suppléments sont disponibles dans les magasins d’aliments naturels. Il faut prendre note que les suppléments de nattokinase ne contiennent probablement pas les autres nutriments et les bactéries bénéfiques que l'on retrouve dans le natto naturel. Ils contiennent seulement l'enzyme nattokinase extraite du natto.

Tempeh — Galette de fèves de soya fermentées de texture ferme dont le goût ressemble à la noisette ou au champignon.

Miso — Pâte de soya fermenté salée, d'une texture ressemblant au beurre, utilisée dans la soupe miso. Comparativement au natto, l'opinion générale est légèrement différente en ce qui concerne le tempeh et le miso.

Une recherche rapide sur le net nous fournit plusieurs recettes à base de tempeh, comme des sandwichs de tempeh sur le barbecue, de la ratatouille de tempeh, des sloppy joes végétariens, etc. Petit conseil d'ami : pour obtenir des résultats optimaux, utilisez le tempeh le plus frais possible disponible sur le marché.

Aussi, sur internet, vous pouvez trouver plusieurs recettes à base de miso et même des livres entiers de recettes imprimables. Il y a une variété d'idées recettes allant de la soupe miso jusqu'à la vinaigrette à salade, du saumon glacé au miso au poulet barbecue au miso...et bien plus encore.

Sauce soya — Attention! La sauce soya traditionnelle est fabriquée avec des fèves de soya fermentées, du sel et des enzymes. Mais la plupart des marques de sauce que l'on retrouve sur le marché sont plutôt fabriquées de façon artificielle, en utilisant des procédés chimiques non traditionnels.

Consommation du soya chez les Japonais et les Chinois
Les Chinois et les Japonais consomment environ 30 grammes d'aliments à base de soya fermenté quotidiennement. Le soya est donc plutôt utilisé comme un condiment ou rehausseur de saveur que comme l’aliment principal d'un repas.

Pour cette raison, il est très probable que les asiatiques ne consomment pas les doses massives d'estrogènes que les Nords-Américains ingèrent en mangeant des centaines de grammes de soya non-fermenté ou en buvant de grands verres de lait de soya! Mais les asiatiques ne consomment certainement pas le soya de cette façon.

Lorsque les produits à base de soya sont utilisés en petite quantité, ils aident à bâtir notre écosystème intérieur – les bonnes bactéries et levures dans votre côlon. Le soya fermenté approvisionne le côlon en une bonne flore bactérienne qui aide à la digestion, à un bon système immunitaire et à une bonne assimilation des nutriments.

Le soya fermenté comme traitement pour le cancer ...
Le Haelan est un produit anti-cancer à base de soya fermenté. Walter Wainright, PhD, est un expert à ce sujet, et il travaille pour la Haelan Research Foundation (http://www.haelan951.com).

Wainright tente de nous faire remarquer que le médicament anti-néoplasique Avastin coûte environ 100,000$ - et permet d'extensionner la vie de deux à six mois seulement, en plus de produire des effets secondaires importants. D'un autre côté, le haelan, coûte environ 900$ pour un traitement efficace – et il est SANS effets secondaires. Wainright a déclaré que «le soya fermenté cible les vilains cancers.»

Aussi, il y a la Dre Ursula Jacob qui utilise le haelan à sa clinique de Black Forest au Sud-Ouest de l'Allemagne. (http://www.ursula-jacob.de/).

Les Produits Haelan, Inc. ont démarré en 1989 – lorsque Lesly Todesco apprend qu'un produit à base de soya fermenté fabriqué et distribué en Chine a bien fonctionné pour traiter un de ses amis.

Elle et son mari Joe ont décidé que le produit devrait être disponible en Amérique. Ils ont donc commencé à le vendre et ont incorporé leur compagnie dans le Nord-Ouest Pacifique. Depuis, Les Produits Haelan inc. se sont bâti une solide réputation dans le domaine de la nutrition.

Ils ont sélectionné des fèves selon leur valeur nutritive. Ils ont ensuite cultivé le soya dans une aire géographique spécifique et un sol de bonne qualité et ils ont récolté le soya lorsqu'il atteint le maximum de sa valeur nutritive. Les fèves de soya utilisées pour fabriquer leur boisson Haelan 951 ont été transformées selon un procédé de fermentation breveté sous des conditions soigneusement contrôlées.

Cela met le Haelan 951 une coche au-dessus des autres breuvages à base de soya. Les différences sont appréciables autant au niveau de la teneur en protéines et de phyto-nutriments qu'au niveau de la digestibilité du produit.

Fermenté, Oui – Non-fermenté, Non
Dans l'ensemble, il paraît évident que le soya fermenté peut être considéré comme un produit sécuritaire à inclure dans notre alimentation avec modération – toutefois cela ne s'applique pas au soya régulier.

Le soya non-fermenté devrait être banni de votre diète... sans conteste. Lisez les étiquettes car dans presque tous les produits transformés (incluant le chocolat noir) on peut retrouver de l’isolat protéique de soya. Et à ce moment, laissez donc tomber – car cela ne vaut peut-être pas la peine de courir des risques pour votre santé.

Assurez-vous que vous consommez le SEUL soya dont votre corps peut bénéficier.

Et pour conclure… si vous le désirez, vous pouvez être à l'aise d'inclure 30 grammes par jour de soya fermenté dans votre alimentation. Bien sûr, la modération a bien meilleur goût!

RÉFÉRENCES

    http://www.cancerdefeatednewsletter.com/11/060511.html
    Dees C, Foster JS, Ahamed S, Wimalasena J. Dietary estrogens stimulate human breast cells to enter the cell cycle. Environ Health Perspect. 1997 Apr;105 Suppl 3:633-6.


Commentaire de Micheline:
Dans ce débat concernant le soya il est très difficile de discerner qui a raison. Pour certains, le soya est l’aliment miracle du siècle, pour d’autres c’est le poison du siècle – un aliment tellement transformé et génétiquement modifié que nous ne savons plus à quoi nous avons affaire. Personnellement, j’évite le soya car j’ai mal à la tête à chaque fois que j’en consomme sous forme non fermentée – c’est probablement parce qu’il me congestionne le foie. Et je connais plusieurs personnes qui ont ce problème. Ce qui m’a surtout convaincu des dangers du soya non fermenté est le cas de deux personnes qui se sont retrouvées avec une bosse douloureuse au sein, chaude au toucher. Ceci est très inquiétant bien sûr. À cause de ce qu’elles avaient lu sur le site santé des femmes, elles ont arrêté le soya (l’une d’elles buvait 8 oz de lait de soya par jour, et l’autre utilisait du tofu soyeux pour faire sa
 crème Budwig le matin). Après avoir cessé de manger (ou boire) du soya, la bosse inquiétante a disparu. Je me méfie donc énormément du soya – c’est vraiment une arme à deux tranchants et il faut faire très attention sous quelle forme et en quelle quantité on le consomme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans diététique
commenter cet article