Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 15:27

En Inde, une cité vieille de 8000 ans est irradiée comme si elle avait subi une explosion nucléaire. Les radiations sont encore si intenses que la zone est extrêmement dangereuse. Une grosse couche de cendres radioactives recouvrent plus de trois miles de surface à RAJASTHAN, à 10 miles à l'ouest de JODHPUR.

 


 
La suite sur le site 
http://ufo007.blog4ever.com/blog/lire-article-559500-3764261-la_premiere_explosion_nucleaire_date_d_il_y_a____8.html

Partager cet article

Repost 0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 10:08

http://french.ruvr.ru/2013_01_23/Un-objet-de-l-espace-traverse-le-temps/

http://m.ruvr.ru/data/2013/01/23/1333801716/47303544-650x433.jpg
Une baguette métallique édentée, pressée dans du charbon, a été retrouvée par un habitant de Vladivostok, alors qu’il était en train d’allumer le feu dans sa cheminée. Il a montré son étonnante trouvaille aux scientifiques du Primorié (dont la capitale est Vladivostok). Ils ont conclu, après une analyse scrupuleuse, que l’objet datait d’il y a 300 millions d’années et qu’il avait été fabriqué par un être humain. Ils n’ont cependant pas pu déterminer celui qui l’a fabriqué exactement.

 

L’étrange artefact pressé dans du charbon est loin d’être un cas unique. Toutes ces trouvailles surprenantes laissent les scientifiques sans voix, car elles sapent tous les fondements possibles de la conception de la science moderne. Le premier objet de ce type, un vase, a été découvert en 1851 au Massachusetts aux États-Unis lors des explosions des carrières. Ce vase en argent et en zinc pressé dans du charbon remonte à la période du Cambrien, commencée il y a 500 millions d’années.  En 1912, en Oklahoma, un petit chaudron de 312 millions d’années a été, lui aussi, trouvé dans du charbon. En 1974, un objet en aluminium inconnu a été découvert dans les grès d’une carrière en Roumanie. La pièce, qui ressemblait à un marteau ou au support d’une des jambes du train d’atterrissage du module lunaire Apollo ne pouvait pas être confectionnée par un être humain, car elle remonte au Jurassique.

Le nouvel artefact de Vladivostok s’est avéré un casse-tête pour les scientifiques. Le charbon dans lequel cet objet a été trouvé a été apporté dans le Primorié de la Khakassie, de la région de Tchernogorie. L’âge de ce charbon a été déterminé à 300 millions d’années, donc les scientifiques ont estimé que la pièce métallique devait, elle aussi, avoir 300 millions d’années.

Lorsque les scientifiques ont délicatement brisé le charbon, ils ont découvert un objet léger et souple d’une longueur de 7 centimètres, composé à 98 % d’aluminium et à 2 % de magnésium. On peut rarement rencontrer de l’aluminium pur dans la nature, donc les chercheurs ont supposé que la pièce a été fabriquée de manière artificielle. D’un autre côté, cet alliage peu commun leur a permis de comprendre comment l’objet a pu rester dans un tel état de conservation après tout ce temps. Sous sa forme pure, l’aluminium est recouvert d’une solide couche d’oxydes, qui lui permet de résister à la corrosion. Ainsi, l’alliage d’aluminium à 98 % supporte de hautes températures et un milieu naturel agressif.

Les scientifiques se demandent si cet aluminium vient de l’espace. Grâce à l’étude des météorites, la science a appris l’existence de l’extra-terrestre aluminium 26 qui se désintègre en magnésium 26. Les 2 % de magnésium présents dans l’alliage prouveraient justement la provenance spatiale de cet objet. Toutefois, de recherches supplémentaires sont nécessaires pour prouver cette hypothèse.

La dernière chose qui a étonné les scientifiques était l’étrange ressemblance de cette pièce avec une crémaillère. Il est difficile de s’imaginer que la nature a pu concevoir un objet avec six crans parfaits et des intervalles de même distance entre eux. De plus, l’espace entre chaque cran était étrangement large par rapport aux crans eux-mêmes. Il est possible que cette crémaillère fût une partie d’un mécanisme complexe. Ce genre de pièces est utilisé dans des microscopes modernes et dans d’autres appareils. Une question survient : comment une pièce si complexe a-t-elle pu être conçue par un être humain il y a plusieurs millions d’années ?

Lorsque l’information sur cette découverte s’est répandue, certains ont émis l’hypothèse que la crémaillère appartenait aux OVNIs. Cependant, les chercheurs russes préfèrent ne pas tirer de conclusions hâtives et effectuer des études supplémentaires.

Partager cet article

Repost 0
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 11:41

 

Les Pyramides de Chine s'ajoutent aux nombreuses preuves qu'une civilisation avancée existait sur ​​Terre il y a plus de 10 000 ans !

 

LAS VEGAS, 14 août - Malgré les différents écrits qui relatent l'existence de grandes pyramides anciennes en Chine, les archéologues et bureaucrates chinois ont toujours refusé d'officiellement reconnaître leur existence. Il n'en est fait nulle mention dans les écoles chinoises et elles sont considérées comme un secret d'État.

« Les 100 pyramides blanches de Chine sont en effet interdites » confirme une source anonyme vivant à proximité de la zone à un Guide raëlien. Selon elle, ces structures sont inconnues du grand public et n'ont peut-être jamais été explorées.

« On défend même aux archéologues ou aux scientifiques d'en approcher, car elles sont considérées comme un secret d'Etat », explique la source.

Mais l'importance des pyramides de Chine ne peut être ignorée plus longtemps.

« Selon les rares archéologues qui ont approché le site, ces pyramides chinoises sont situées à la même latitude que les pyramides d'Égypte », précise-t-elle. « Et certains murs de 500 mètres de hauteur de la pyramide d'Ouïghoure, sont couverts de mots d'une langue proto-turque. Ce sont là des indications que ces structures ne sont pas seulement les tombeaux d'anciens rois de la région, comme certains le prétendent, mais qu'il s'agit de structures beaucoup plus anciennes qui ont une origine commune avec les pyramides mondialement célèbres d'Égypte et d'Amérique centrale ».

Selon la philosophie raëlienne, tous les êtres humains sur Terre et toutes les autres formes de vie ont été créés par des scientifiques très avancés, venus d'une autre planète, et connus sous le nom d'Elohim.

« Ils ont utilisé des techniques avancées d'ingénierie génétique pour nous créer à leur propre image et ils ont aussi aidé nos ancêtres en leur léguant une partie de leurs connaissances », déclare Brigitte Boisselier, porte-parole du Mouvement Raëlien.

« Il n'y a pas qu'en Égypte et en Amérique du Sud qu'on retrouve des pyramides aussi stupéfiantes », ajoute Mme Boisselier. « De récentes découvertes démontrent que l'on en trouve également dans divers endroits en Afrique et en Asie, notamment en Chine, au Cambodge et sous l'eau, au large des côtes du Japon. Les pyramides du Zimbabwe ont longtemps été ignorées aussi et les structures monumentales du Grand Zimbabwe s'étendent sur des centaines d'hectares. En fait, il existe un vaste réseau de ces monuments de pierre exceptionnels qui démontrent tous l'exploitation de connaissances et de techniques avancées en astronomie et en ingénierie. Certains archéologues s'entendent sur une origine remontant à 10.000 avant JC, ce qui indique la présence, dans l'antiquité, d'une civilisation hautement avancée. Bien que cette civilisation ne soit pas encore reconnue par les historiens traditionnels, nos Écritures raëliennes la décrivent très bien ! »

Brigitte Boisselier déclare que les autorités politiques et universitaires tentent de cacher, de nier ou d'écarter, par une douteuse rationalisation, ces structures qui défient les explications traditionnelles.

« Cette réaction est compréhensible lorsque l'on considère ce que leur existence implique », poursuit-elle.

« Admettre la présence, l'ancienneté et la sophistication étonnante de ces pyramides et monuments impliquerait la réécriture de l'histoire humaine. Plus important encore, cela signifierait que tous les livres religieux auraient besoin d'être réécrits. L'ouverture de la Chine à davantage de recherche va précipiter la fin de toutes les religions monothéistes, comme cela a été prédit par Raël, leader spirituel du Mouvement Raëlien. Et rien ne peut nous faire plus plaisir ! »

http://fr.raelpress.org/

www.fr.raelianews.org

Partager cet article

Repost 0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 14:44

 

Une vidéo qui se passe de commentaires, sur une musique très intéressante !

.

.

Partager cet article

Repost 0
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 09:38

 


 
Une vidéo en deux parties où l'on parle du nombre d'or, de Pi, de la coudée égyptienne. On révèle surtout l'extraordinaire connaissance de ceux qui ont construit les pyramides d'Egypte et celles que l'on trouve ailleurs, sur la planète Terre.

 
On y remet en question la façon dont ont été construites les pyramides d'Egypte.
 
J'ai adoré visionner ces deux vidéos. Maintenant je comprends mieux certaines choses qui confirment, à mes yeux, que des "visiteurs" ont autrefois foulé le sol de notre planète et nous ont apporté de multiples connaissances afin de nous aider à vivre.

 
A vous de faire votre propre opinion.

 
 
.
.

Partager cet article

Repost 0
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 18:59

 

En fait, il y en a partout sur la planète Terre, dans de nombreux pays. Et à chaque fois, des légendes parlent de "peuple du ciel" et d'objets volants.

 
En français
 

Lors d'un vol au-dessus de la province Chinoise du Shensi près de Xi'an en juillet 1945, James Gaussman remarqua de hauts tertres s'élevants du sol. Après plusieurs passages au-dessus de ce site, il y reconnut plusieurs pyramides qui semblaient être enterrées. Il prit des photos mais il fallut attendre l'ouverture du pays au reste du monde pour en avoir la confirmation.

Le plus étrange est la ressemblance avec les pyramides Azteques, Mayas et d'Egypte. Trois de ces pyramides sont géographiquement placées comme les trois étoiles du baudrier d'Orion par rapport à la Voie Lactée....

La suite sur le site http://chinefantastique.enchine.fr/498/les-mysterieuses-pyramides-chinoises.html
avec en prime une vidéo de deux minutes qui montrent les fameuses pyramides.

 

In english :
 
 
A team of daring Chinese researchers, digging into the ancient mysteries of the origin of their country, have come to the inescapable conclusion that 12,000 years ago an interstellar, supreme alien race used much of the northern and central Chinese regions as massive Earth bases.

Hundreds of strange pyramids cover parts of China

One such base may be the astonishing pyramid structure that sits near the apex of Mount Baigong in the western province of Qinghai, the Xianyang pyramid.

China is the focus of legends, myths and stories of alien visitations and many of them center on the Xianyang pyramid.

Local villagers claim their distant ancestors spoke of sky great ships that navigated the heavens and used the pyramid as a landing, refueling and resupply site.

The hypothesis regarding extra-terrestrials is "understandable and worth looking into, [but] scientific means must be employed to prove whether or not it is true,” Yang Ji, one of the scientists and a researcher at the Chinese Academy of Social Sciences explained to reporters.

While the scientific exploration team agrees, all indications are that aliens used the giant structure as one of its primary Earth bases.

The anomalous pyramid rises almost 200 feet above the countryside—the surrounding area littered with mystifying pipes, bizarre artifacts and unworldly odds and ends.

China’s state-run Xinhua agency sent a nine man team to investigate the pyramid and report back on their findings.

The team discovered pipes running from the caves and deep into the ground slanting down into the earth…towards what?

The agency tersely says: “The pyramid has three caves with openings shaped like triangles on its façade and is filled with red-hued pipes leading into the mountain and a nearby salt water lake.”

Above the caves are dozens of pipes—all of various diameters—that mysteriously run into the mountainside beneath the towering pyramid. All the pipes match the color of the surrounding rocks, a murky reddish-brown.

Elsewhere, more pipes, many lying shattered are scattered littering the ground in every direction. Some of the pipes follow the bank of a salty lake while others dip into the water and plunge beneath the lake bed.

Although the pipes' purpose is offically classified as unknown, some of the Chinese scientists are leaning towards the idea that the structure truly is the remains of some advanced outpost or starbase.

The pyramid complex stretches out much farther than what is visible and evidence suggests a highly technological network of pressurized pipes supplying water and possibly fuels.

Since the ancient site dates from at least 10,000 BCE—and is perhaps twice as old as that—no humans could have engineered it as no serious human culture existed that long ago.

Qin Jianwen, the head of the publicity department of the Delingha government, says fragments of some of the pipe material were taken for analysis. The pieces were found to be mostly silicon dioxide and calcium oxide, although more than eight percent of the metal could not be identified.

"The large content of silicon dioxide and calcium oxide is a result of long interaction between iron and sandstone, which means the pipes must be very old," Liu Shaolin an engineer who did the analysis explained.

How old? Some are guessing 12,000 years…maybe much, much older.

That such structures exist fits neatly into the unofficial history of China—a history most scholars choose to ignore.

Some historians have called the early Chinese culture an "enigma wrapped in a mystery."

Tales of China's ancient days are crammed with stories about the "sky people" and the "god-men" who came from the stars using the Earth as a base for exploration. Along the way these beings taught some of the primitive peoples they met the basics of technology, engineering, farming, and the complex structure of the universe.

More on the site

 

Partager cet article

Repost 0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 14:45

 

A l'attention des amateurs de la civilisation égyptienne dans toute sa splendeur et tous les mystères qui vont avec, je vous propose ci-dessous un article concernant la possibilité que des extra-terrestres aient pu aider à la construction des pyramides de Giza, avec une gravure bien étrange sur un bas-relief !
Puis, à la fin de l'article les sites de deux auteurs qui se sont penchés sur le sujet : Antoine GIGAL qui est une chercheuse et exploratrice et Nassim HARAMEIN un scientifique doué.

 
UFO Aliens may have helped build Pyramids of Giza says, Cairo university archeologist

Head of the Cairo University Archaeology Department, Dr Ala Shaheen in December 2010 had told an audience that there might be truth to the theory that aliens helped the ancient Egyptians build the oldest of pyramids, the Pyramids of Giza.

On being further questioned by Mr Marek Novak, a delegate from Poland as to whether the pyramid might still contain alien technology or even a UFO with its structure, Dr Shaheen, was vague and replied “I can not confirm or deny this, but there is something inside the pyramid that is “not of this world”.

Delegates to the conference on ancient Egyptian architecture were left shocked, however Dr Shaheen had refused to comment further or elaborate on his UFO and alien related statements.

Down below is 90's The Secret KGB UFO Files documentary, that's deals with the fact that Russian had already discovered the tomb of Alien Humanoid in Egypt and something is beneath the pyramid. The Secret KGB UFO Files
documentary interestingly supporting the head of the Cairo University Archaeology Department, Dr Ala Shaheen claim as well.
MORE...http://www.ufo-blogger.com/2011/03/egyptian-archaeologist-admits-pyramids.html

 

 
 
Antoine Gigal est un auteur français, chercheuse et exploratrice, fondatrice de : « Giza for Humanity » (GH), ainsi que de l’organisation : « International Women Explorers » (IWE). Les 20 dernières années, elle a vécu principalement en Egypte où elle a exploré les sites archéologiques les plus reculés dont beaucoup ne sont pas encore ouverts au public. Avec l'œil d'une chercheuse scrupuleuse Antoine nous apporte un accès sans précédent à une information rare et inédite sur la compréhension de la très ancienne Egypte et les civilisations antiques...

 
En juin 2011, a eu lieu à Paris une conférence exceptionnelle dont le thème était : "physique moderne et physique des anciens égyptiens". Nassim Haramein y était invité.

 
Pour ceux qui ne connaissent pas Nassim Haramein, je vous invite à visionner les vidéos d'une de ses conférences publiques sur le site http://www.abracada.com/conscience/Videos-Conscience/Nassim-Haramein-1.php. Chaque vidéo dure environ 10 minutes, ce qui permet de les visionner en plusieurs fois.

Nassim Haramein y parle de crop circles dont de très nombreux sont d'origine extra-terrestre. Et il explique pourquoi. Il parle également des connaissances en astronomie et en mathématiques des anciennes civilisations, de la structure fractale de l'infini...
Figurez-vous qu'à l'âge de 10 ans, il méditait déjà et se visualisait l'infiniment petit et l'infiniment grand dans son cerveau !!!
 

Partager cet article

Repost 0
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 11:18

 

Et si les extra-terrestres étaient venus, il y a fort longtemps sur la terre et auraient aidé des civilisations connues comme étant exceptionnelles, comme la civilisation Egyptienne, la civilisation indienne, etc. ?

 
C'est ce que démontre la vidéo ci-dessous, de la série "ancient aliens" avec un sous-titrage français.
Pour info, vous pouvez également télécharger gratuitement "Le message donné par les extra-terrestres" de RAEL sur le site www.rael.org. La première partie du livre relate de nombreux passages de la bible expliqués par un Eloha (extra-terrestre).

 
 
 
 
Ancient Aliens est une série documentaire Américain qui a été créée le 20 Avril 2010 sur History Channel par Prometheus Entertainment. La série documentaire étudie les théories des anciens astronautes, en examinant des textes vieux de plusieurs siècles, des hiéroglyphes, des ruines et des légendes qui sont impliquées comme l'évidence d'un contact entre l'être Humain et des êtres venus d'autres planètes dans le passé, et comment il pourrait avoir joué un rôle dans la culture humaine et à son développement.

Episode 1 : "The Evidence" (Diffusé le 20 Avril 2010)

Des êtres venus de l'espace ont attérri sur la Terre et ont partagé leur savoir avec les premières civilisations ! L'intervention d'une technologie extraterrestre a-t-elle servi à la construction des Pyramides d'Egypte ?

Partager cet article

Repost 0
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 09:42
 
Quand des idées figées depuis des années sont remises en question. Et c'est valable dans tous les domaines.
 

En 2001, Joël Bertho lançait plus qu’un pavé dans la mare, un bloc de pierre dans le Nil !

Selon cet architecte installé à Saint-Gély-du-Fesc (Hérault), les pyramides sont faites de pierres moulées et non taillées. En 1978, une hypothèse sur la construction avec des pierres de synthèse ré-agglomérées avait été émise par le professeur Josepf Davidovits, sans toutefois convaincre les égyptologues. Pas de quoi décourager Joël Bertho qui parviendra à convaincre l’universitaire montpelliéraine Suzanne Raynaud de l’intérêt de sa théorie. De retour  d’expédition, la scientifique s’est lancée dans une série de conférences.

Il y a une image qui devra disparaître des livres d’Histoire : celle de ces longues files de travailleurs tirant de lourdes pierres jusqu’au pied des pyramides en construction.On savait déjà qu’il ne s’agissait pas d’esclaves, mais de travailleurs. Voilà que l’on apprend qu’ils n’ont pas eu à tailler ces blocs de pierre, mais seulement à couler divers ingrédients dans des moules afin d’obtenir une sorte de béton. Encore un peu et la construction des pyramides apparaîtrait presque comme une semaine de congés payés à Charm-el-Cheikh...

Plus sérieusement, s’ils n’ont sans doute pas eu à traîner des milliers de tonnes de pierres, les Égyptiens du temps de Khéops ont cependant dû trimballer des milliers et des milliers de seaux. Ils étaient remplis tour à tour de l’eau du Nil, de chaux et de calcaire broyé, extrait de carrières déjà identifiées par les archéologues (le site de Tourah, sur l’autre berge du Nil).

En tout, on situe aux alentours de cinq millions le nombre de blocs utilisés sur le plateau de Gizeh. Naturellement, c’est une grande partie du scénario d’Astérix et Cléopâtre qui tombe à l’eau. Mais la réalité archéologique fait un sacré bond en avant.« Le mortier de chaux est connu depuis la plus haute antiquité, il est mentionné dans la Bible. Les murailles de Jéricho (...) étaient faites de pierres reconstituées », explique Joël Bertho.

Selon Joseph Davidovits, « les gens pensent que puisqu’on utilise des produits chimiques, il est très facile de trouver ces ingrédients dans le produit final. C’est faux. Grâce à la chimie des géopolymères, la réaction chimique génère des éléments naturels, des minéraux qui peuvent être considérés comme naturels par un scientifique non informé ».La construction de la grande pyramide de Khéops n’a pas duré plus de vingt ans. Un délai record qui ferait rougir bien des maçons du XXIe siècle, mais surtout qui va plus dans le sens de pierres moulées que de lourds blocs à transporter. Les pierres moulées séchaient semble-t-il en quelques dizaines d’heures à température ambiante. D’après Davidovits, la construction des pyramides aurait exigé 100 000 à 120 000 pierres tout au plus pour le revêtement extérieur, ce qui représente 5 % de la totalité des blocs, les 95 % restant étant fabriqués.

Les recherches de Suzanne Raynaud et de son équipe semblent aller dans le sens de Bertho et Davidovits. Du haut de ces pyramides, les pharaons doivent bien s’amuser à voir s’agiter tous ces curieux depuis plus de quarante siècles.


Suzanne Raynaud : « Ils ont décaissé tout autour »
L’universitaire montpelliéraine (CNRS, Université Montpellier II) a dirigé une expédition sur le site de Gizeh

Qu’est-ce qui a mis une géologue, chercheuse en pétro-physique, sur la route des pharaons ?
La première fois que Joël Bertho est entré dans mon bureau pour me présenter ses cailloux, j’ai plutôt eu envie de sourire et je n’étais pas plus intéressée que ça par les pyramides, pas plus que par l’Égypte.

Quel a été l’élément déterminant, l’argument qui vous a poussée à approfondir la question ?
Selon lui, les blocs qui ont servi à ériger les pyramides ne sont pas des pierres taillées, mais des ouvrages de maçonnerie, moulés sur place, une sorte de béton. La théorie était intéressante. J’ai examiné ses échantillons et j’ai remarqué des caractéristiques étranges. Cela a été le déclic.

En 2004, vous étiez sur place. A-t-il été facile de faire accepter votre démarche par les Égyptiens ?
Lorsque nous les avons contactés, les géologues égyptiens ont été très intéressés. C’est le Dr Zahi Hawaas - directeur des Antiquités égyptiennes au Caire - qui s’est chargé des autorisations et cela s’est très bien passé.

On était en 2004, vous ne dévoilez vos résultats qu’aujourd’hui ?
Il y a d’abord eu le travail sur place, puis le retour ici et le temps des analyses. Il a également fallu reprendre notre travail universitaire... L’été dernier nous avons eu une publication au bulletin de la Société française d’archéologie. Et maintenant il y a ce cycle de conférences. C’est une forme de retour pour le grand public.

Quelles sont les conclusions de ce premier bilan ?
J’y évoque notamment les apports de la géologie pour une meilleure compréhension de l’architecture de Gizeh. Nous avons effectué un bilan complet des pyramides de Khéops et Khéphren. En premier lieu, nous avons déterminé que le plateau de Gizeh n’était pas plat, comme on le croyait.Les Égyptiens utilisaient les possibilités topographiques du terrain. Ici, ils ont profité de tertres rocheux comme assises des pyramides (près de 40 % du volume total de l’édifice) et décaissé tout autour pour réaliser des esplanades. C’est d’abord une grande économie, l’équivalent d’un million de m3 de pierres, mais aussi une symbolique : Pharaon est sorti de l’eau en prenant appuis sur une butte de glaise, la “butte primordiale”. C’est peut-être aussi cela qui fait reposer les pyramides sur des collines, un retour à la source.

Et pour les pierres reconstituées ?
Ce sera l’objet d’une prochaine présentation. Nous avons pu avancer, notamment grâce aux ruines d’une pyramide également datée de la IVe dynastie. Car à Gizeh, nous n’avions pas le droit de prélever des échantillons. Mais là, plus au nord, il n’y avait que des vestiges car les pierres ont été utilisées pour construire Le Caire.
Nous travaillons également depuis quelques mois sur le site de Saqqarah, où se trouve la pyramide de Djéser, nous y avons vu des choses étonnantes qui feront l’objet d'une conférence.

Textes : Philippe MOURET

Partager cet article

Repost 0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 09:56
Les dieux de l'Antiquité étaient-ils réellement des êtres venus de l'espace et qui influencèrent toute l'évolution de notre planète ?

Les fouilles et découvertes opérées sur des sites archéologiques répartis dans le monde entier soulèvent en effet un nombre croissant d'interrogations.

La civilisation égyptienne est bien entendu en ligne de mire des plus éminents scientifiques, car, outre les prodigieux et colossaux édifices réalisés tels que les pyramides, c'est leur complexité d'un point de vue technique et scientifique qui semble difficilement réalisable à l'époque sans une aide extérieure...

C'est une des théories parmi tant d'autres sur l'existence d'une présence extraterrestre sur notre planète, elle vaut ce qu'elle vaut, mais les faits et les dernières découvertes d'un point de vue archéologique et géologique sèment le doute et sont extrêmement troublants...
  
  
   
  
En parlant de pyramides, connaissez-vous les dropas et les pyramides chinoises ?

Selon une ancienne légende chinoise, plus d'une centaine de pyramides découvertes en Chine sont les legs de visiteurs extra-terrestres.


Au tournant du siècle, deux marchands australiens se retrouvèrent dans une vaste région dans les plaines de Qin Chuan, en Chine centrale. 

 

Ils découvrirent plus d'une centaines de pyramides. Lorsqu'ils demandèrent au gardien d'un monastère local ce qu'étaient ces pyramides, on leur confia que, selon les documents anciens instaurés dans le monastère, elles étaient très anciennes. 

 

Étant donné que les documents étaient vieux de 5000 ans, nous ne pouvons que deviner l'age même de ces pyramides. On leur dit que les pyramides étaient de l'age lorsque 'Les Vieux Empereurs' régnaient en Chine et que ces empereurs avaient toujours " stressé " le fait qu'ils ne venaient pas de la terre. Ils étaient les descendants des 'Fils du Ciel qui descendirent sur cette planète en rugissant avec leurs 'dragons de feu métalliques' . Ils affirmèrent également que ce sont ces visiteurs venant de l'espace qui les avaient construites.

 

Ensuite en 1938 hauts dans les montagnes de BayanKara-Ula, sur les frontières de la Chine et du Tibet une équipe d'archéologues ont découvert une série de cavernes interreliées.

 

Leurs intérêts avaient été excités par la découverte de tombes ordonnées et qui contenaient les squelettes de ce que devait être des êtres humains. 

 

Cependant ces corps étaient très petits mais des têtes très grandes. De sorte qu'ils ont d"abord pensé à une variété de singes.

 

lire la suite sur le site http://membres.multimania.fr/jaumotte111/dropas.htm sur lequel se trouvent de nombreuses autres découvertes.

Partager cet article

Repost 0