Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 12:54

Le rire, c'est bon pour la santé !

Partager cet article

Repost 0
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 16:23
Et vous, vous commencez quand ?
 

Dans une étude consacrée au lien entre bonheur et générosité publiée ce 11 juillet dans la revue Nature, six chercheurs démontrent en utilisant des images cérébrales que la partie du cerveau liée à la sensation de bien être est stimulée lorsque que l’on offre quelque chose à une autre personne. Conclusion, un comportement généreux aurait un impact positif sur notre personne. On prend une cure de jouvence en décidant d’être généreux ?
 
Les conclusions de l’étude menée par six chercheurs issus de l’université de Lübeck en Allemagne, de la Feinberg School of Medicine de Chicago et de l’université de Zürich en Suisse, ne laissera pas indifférents ceux qui défendent la vision d’une société où l’attention portée à autrui serait plus importante. Si dans une société marquée par l’individualisme et la course à la survie, les actes de générosité existent, comme l’entraide entre voisins, le bénévolat, etc.. Mais trop souvent, ils sont associés à des sacrifices personnels en termes de temps ou d’argent.
 
Le lien entre générosité et bonheur avait déjà été suggéré par d’autres recherches. Mais pour la première fois, des chercheurs ont pu montré comment le lien s’établissait physiologiquement. Faire du bien aux autres, c’est aussi se faire du bien à soi-même !
 
 
L’expérience portait sur 50 personnes. Les chercheurs ont promis à chacune d’entre elles qu’elles recevraient 25 Francs suisses (environ 23 euros) par semaine pendant une durée de quatre semaines. La première moitié (groupe témoin), conserverait l’argent pour elle. En revanche, les membres du second groupe devraient dépenser cet argent au profit d’autres personnes (groupe expérimental), en faisant des cadeaux ou en invitant des amis à manger par exemple.
 
Après que les participants se soient engagés et avant même qu’ils ne dépensent leur l’argent, leur « niveau subjectif de bonheur » a été évalué par l’intermédiaire d’un questionnaire, et les réactions cérébrales à diverses questions ont été étudiées par IRM. Les résultats obtenus par les chercheurs montrent que les personnes appartenant au groupe expérimental, dont la perspective était de se montrer généreuses pendant les quatre prochaine semaines, se montraient plus heureuses que celles du groupe témoin. Les auteurs de l’étude ont également noté parmi le groupe expérimental une activité cérébrale plus importante dans la zone du cerveau liée à la sensation de bien être et de bonheur. Ainsi, les comportements généreux semblent être liés dans le cerveau avec le sentiment de bonheur. En revanche, l’étude ne montre pas que ce sentiment augmente avec un surcroît de générosité : un simple geste suffit.
 
 
Des conséquences concrètes ?
 
De nombreuses disciplines comme la psychologie, la philosophie, l’économie ou la biologie ont tenté de comprendre ce qui expliquait les comportements généreux, constate l’étude. Les facteurs explicatifs avancés jusqu’ici par ces disciplines étaient l’attente de réciprocité, la volonté de soigner sa réputation, ou la propension individuelle à vouloir aider. Des explications très « égo-centrées » insuffisantes au regard de cette nouvelle étude. Par ailleurs, une précédente recherche expérimentale avait démontré que la gentillesse et les actes de bonté pouvaient être contagieux. Un mécanisme « d’élévation morale », exposé en 2010 par les chercheurs-es Simone Schnall, Jean Roper et Daniel M.T. Fessler, qui rendrait les individus plus gentils lorsqu’ils observent un acte de générosité.
 
« Notre étude apporte des preuves comportementales et neurologiques en faveur d’un lien entre générosité et bonheur », expliquent les auteurs qui ajoutent : « dans la vie quotidienne, les gens sous-estiment ce lien« . Ces résultats entrent en contradiction avec les comportements que l’on observe généralement dans la société moderne : « dans la vie quotidienne, les gens sous-estiment le lien entre générosité et bonheur et exagèrent les bénéfices de la consommation », concluent-t-ils. De quoi pousser chacun d’entre nous à se montrer plus généreux envers les autres ?
 
Une petite vidéo à voir absolument pour sourire aujourd’hui
 

Partager cet article

Repost 0
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 15:39
 
 
 
Pour la journaliste d’investigation Marie-Monique Robin, il est urgent de changer de modèle économique : « Actuellement, la croissance économique est fondée sur le PIB. […] Le problème avec cet indicateur de richesse, c’est qu’il tient compte uniquement de ce qui est monétarisé, et non de la qualité de ce qui est monétarisé. » Ainsi, tout événement qui mobilise l’activité humaine – une catastrophe environnementale, par exemple – est susceptible de participer à la croissance du PIB… Une absurdité !
 
Mais partout dans le monde, des communautés se mobilisent et inventent de nouveaux modèles. Un des plus abouti, selon Marie-Monique Robin, est celui du Bonheur National Brut (BNB) mis en place au Bhoutan, un petit pays d’Asie du Sud. Le BNB mesure la richesse autour de quatre piliers créateurs de sens : l’économie durable, la promotion de la culture, le mode de gouvernance et la qualité environnementale. Une utopie réalisée !
 

Partager cet article

Repost 0
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 15:40
L’épigénétique : cette chose peut transformer votre vie !

http://www.mangervivant.fr/epigenetique-changer-de-vie/

Et si je vous disais que les maladies et les problèmes de santé héréditaires pourraient ne pas exister ?

J’ai écrit cet article car j’en ai assez d’entendre des gens se complaire dans la maladie ou leur problèmes de santé sans chercher à s’en sortir sous prétexte qu’ils ne sont pas responsables de leur état de santé…

En effet j’entends souvent :

« Je suis en sur-poids mais c’est pas de ma faute, c’est de famille »

« Dans ma famille tout le monde a des problèmes cardiaques, je ne pourrai pas l’éviter »

« Mon père est chauve, je le deviendrai forcément »

Ces personne sont prises dans un fatalisme navrant et une sensation d’impuissance face à leur santé et à leur destin. Comme si une épée de Damoclès était suspendue au-dessus de leur tête !

Bah moi je le clame haut et fort : Le fatalisme et l’arbitraire en santé ça n’existe pas !

La maladie ça ne vous tombe pas dessus par hasard au coin de la rue.
Laissez-moi vous présenter une discipline scientifique qui pourrait bien vous étonner…

L’épigénétique pour changer de vie !

L’épigénétique c’est la grande révolution de la biologie de ces 5 dernières années !
Les prix Nobel fleurissent sur ce sujet qui met UN ÉNORME coup de pied dans la fourmilière.

Pour résumer l’épigénétique c’est l’étude de la modification de l’expression de vos gènes en fonction de votre environnement direct.

Vous ne comprenez pas ? Je vais vous expliquer :

Il faut savoir que nos gènes constituent seulement 2 % de notre ADN.
On appelle cela l’ADN codant, c’est lui qui est responsable de la personne que nous sommes.

→ Notre sexe, la couleur de nos yeux, notre physique, notre personnalité etc…


Qu’en est-il des 98 % d’ADN restants ?

N’étant pas constituée de gènes, les chercheurs pensaient qu’elle ne servait à rien et l’appelaient « Junk DNA : ADN poubelle ».

Avec l’épigénétique on s’est rendu compte que ces 98% d’ADN « poubelle » sont en réalité directement responsables de l’expression de nos gènes (les 2% codant).
Et leur activité est directement influencée par notre environnement, notre mode de vie et nos habitudes !

Cela ouvre un champ d’action et de possibilités immenses !

Concrètement cela veut dire que l’expression de nos gènes (donc la personne que nous sommes) est directement influencée par notre environnement :

  • notre alimentation
  • notre niveau d’activité physique
  • notre rythme de vie (stress, sommeil)
  • notre environnement social
  • notre niveau de satisfaction dans la vie en général

Un petit schéma pour imager la chose :

« Qu’est-ce que ça veut dire ? »

→ Les maladies héréditaires sont TRÈS relatives car c’est votre mode de vie qui va directement déterminer la personne que vous allez devenir !

Je vous propose un petit exemple pour illustrer la chose :

Dans une ruche, toutes les larves d’abeilles naissent avec le même patrimoine génétique. Lorsque celles-ci sont encore à l’état de larve, certaines d’entre elles vont manger de la gelé royale.
Celles qui ont consommé cette gelé vont devenir des reines les autres vont devenir des ouvrières. A la base les abeilles naissent égales mais une transformation va s’opérer grâce à l’alimentati
on !

Et cela est vrai pour l’être humain ! Prenons le cas de 2 vrais jumeaux :

Victor et Maxime n’ont pas vraiment les mêmes centres d’intérêts. Maxime aime faire la fête, se coucher à pas d’heure et manger de la junk food à longueur de journée alors que Victor est bien plus modéré :
Il aime prendre soin de son corps, manger correctement, il est physiquement actif avec un rythme de vie plus sain.
Leur génétique à la base à beau être exactement la même on va très vite se rendre compte que Maxime va développer plus de maladies, vieillir plus rapidement, peut-être grossir plus vite et perdre en vitalité.
Alors que Victor lui, sera en pleine forme, respirera la santé avec un corps mince et musclé tout au lon
g de sa vie.

→ Nous possédons TOUS potentiellement des « gènes de cancer » dans notre ADN.
→ Nous possédons aussi TOUS des « gènes positifs » de pleine santé, de vitalité, de joie, etc…

Alors dites-moi pourquoi certaines personnes activent ces gènes néfastes et tombent malades alors que d’autres bénéficient d’une excellente santé?

Il faut savoir que nos 2 % de gènes ne sont pas utilisés dans leur intégralité. Certains sont fermés et inutilisés alors que d’autres sont ouverts et actifs et comme nous venons de le voir c’est notre environnement qui va décider quels gènes vont s’exprimer et lesquels vont se taire!

→ C’est la puissance de l’épigénétique, nous déterminons notre santé et notre être futur par nos actions présentes !

«- C’est bien beau ce que tu dis ! Moi dans ma famille ça fait des générations que l’on partage les mêmes problèmes de santé et ce n’est pas prêt de changer ! Ton histoire d’épigénétruc c’est des conneries ! »

– Cela confirme bien la véracité de mes propos !
Tu partages les mêmes problèmes que ta famille mais tu partages aussi le même environnement avec elle, les mêmes habitudes, la même alimentation, la même façon de concevoir les choses.
Il est donc normal que les choses se répètent.

Imaginons maintenant que cette personne déménage, change ses fréquentations, ses habitudes, commence enfin à manger sainement et à mettre un peu d’activité physique dans sa vie.
Il est certain que ses problèmes de santé s’envoleront avec le temps.

Pourquoi ?…
Elle a changé d’environnement et de mode de vie !

Il y a bien sûr des problèmes d’origine génétiques bien plus graves (Les malformations congénitales, etc …) mais une grande majorité d’entre nous ne sommes pas concernés par ces problèmes.
Attention, cela ne veut pas dire que ces personnes sont condamnées à souffrir toute leur vie car il est prouvé que l’on peut améliorer sa génétique on faisant les bons choix en matière d’hygiène de vie.

Je le répète le fatalisme ça n’existe plus, nous sommes responsables de notre état de santé, du positif comme du négatif, n’attendez pas que les choses se passent, arrêtez les excuses et passez à l’action car vous êtes les maîtres de vos propres vies !
Vous avez le choix, choisissez vos pions :

Crédit photo : Julie Kueny

Comment exprimer le meilleur de ses gènes

Vous vous demandez sûrement quelles sont les bonnes habitudes à prendre pour exploiter le meilleur de ses gènes, la réponse est toute simple :

Il faut revenir un à cadre de vie physiologiquement adapté et conçu pour nous. Il faut se demander : Quels sont les besoins primaires de l’homme ?
Eh oui la « nature » a prévu pour chaque espèce vivante, des conditions de vie bien particulières ! Les respecter nous garantit santé vitalité, et positivité. Ne pas en tenir compte c’est dégénérer (maladie de civilisation, dépression, auto-destruction etc…)

1. Une Alimentation Vivante Ancestrale et Hypo-toxique

Si vous voulez exprimer le meilleur de votre génétique, commencez par respecter le régime physiologique de l’être humain !

Mangez vivant

Pour cela il faut s’inspirer de l’alimentation de nos ancêtres à l’époque dupaléolithique (avant la sédentarisation de l’espèce humain).
Ces derniers mangeaient principalement des produits végétaux (pousses vertes, légumes sauvages, racines tendres, fruits et baies) mais aussi des produits animaux en période de pénurie alimentaire.
Une alimentation naturelle et extrêmement riche en micronutriments qui couvrait tous leurs besoins et les mettait à l’abri de toutes nos maladies de civilisation !

Diminuez les produits toxiques

Respecter l’alimentation de notre espèce c’est aussi supprimer les produits inadaptés à la consommation humaine comme les produits céréaliers (farines, pains, pâtes, gâteaux), les produits à base de lait de vache (lait, crème, beurre etc…), sans oublier les produits industriels totalement dénaturés de nos grandes surfaces !

Ce sont des aliments qui sont très récents dans l’histoire de l’homme, nos lointains ancêtres n’en mangeaient pas et l’espèce humaine est très loin de s’être adaptée à leur consommation! Ils sont à l’origine d’une grosse partie de nos maladies et de notre mal-être.

Pour plus d’information je vous invite à lire mon article sur l’alimentation vivante !

2. Mettez du mouvement dans votre vie !

Oui je sais vous entendez cela partout : « pratiquez une activité physique régulière » et je le répète moi-même assez souvent sur Mangervivant.
Mais vous devez réellement saisir l’importance d’une vie physiquement active !

Si nous avons des articulations et des muscles c’est pour bouger.
Nous sommes génétiquement programmés pour cela !

Nos fonctions physiologiques sont étroitement liées à ce besoin de bouger : Je vous invite à lire mon article sur l’importance VITALE d’une activité physique régulière.

Si je ne bouge plus assez, comme c’est de plus en plus le cas dans notre société moderne (bureau ou salles de classe toute la journée, ordinateur, facebook, jeux vidéo, etc…) je dépéris inéluctablement car certains besoins ne sont pas comblés.

Je ne vous conseille pas forcément de vous inscrire en salle de sport mais simplement de bouger le plus possible au quotidien!

Régénérez votre système nerveux

Nous vivons dans une société qui va de plus en plus vite et qui nous demande toujours plus de ressources. Nous avons du mal à suivre le rythme et cela épuise totalement notre système nerveux.

→ Sachez que notre système nerveux est le pilier central de notre santé et de notre bien-être !

Il gère TOUTES les fonctions de notre corps :
L’assimilation de notre nourriture, l’élimination de nos déchets, le fonctionnement de l’ensemble de nos organes, c’est aussi lui qui fait battre notre cœur !

Nous sommes un peu à l’image d’une voiture, nous possédons nous aussi une batterie qui accumule cette énergie nerveuse : les glandes surrénales.

Malheureusement lorsque l’on soumet son corps à des rythmes et des conditions de vie totalement déréglés ces glandes ont tendance à se décharger.
Lorsque vous n’avez plus d’énergie nerveuse vous commencer à ressembler à un zombie, la vie est déjà en train de vous quitter…

Il y a cependant un moyen très simple pour régénérer son système nerveux :

  • Un sommeil et un rythme de vie physiologique (sommeil physiologique et vie non stressante)
  • Les massages, le contact et la bienveillance de vos proches (une excuse pour faire des câlins et se faire masser toute la journée;))
  • L’exposition aux éléments naturels (balade en forêt, baignade, exposition au soleil)Il est pas chouette le programme ? (testé et approuvé)

Vous êtes la moyenne des 5 personnes que vous fréquentez le plus

Eh oui .. Les personnes que vous fréquentez le plus vont influencer et déterminer la personne que vous êtes.

Si vous avez l’habitude de fréquenter des personnes négatives vous pouvez être sûr que cela vous tire vers le bas et donne cette information à tes gènes : TU ES COMME CES PERSONNES.

Si bien que vous allez commencer à ressembler aux personnes que vous fréquentez. (Cf. déterminisme social de Durkheim)
Cela peut être votre famille, vos amis, vos collègues ou camarades, bref vos fréquentations en général !Veillez donc à bien sélectionner les personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps et préférez les personnalités inspirantes, positives et originales;)
Cela vaut aussi pour les auteurs que vous lisez, les films que vous regardez et les blogs que vous fréquentez ! (héhé)

Partager cet article

Repost 0
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 15:19
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !
Prendre le temps !

Dans la rubrique “éloge du temps libre” il est important de vivre sa vie avec plaisir et si possible dans l’instant présent ! Pendant une semaine j’ai eu l’occasion de prendre le soleil et de profiter (enfin) de sa chaleur bienfaisante, j’ai admiré des fleurs magnifiques comme les orchidées blanches ou roses. J’ai reconnu la fleur du kaki (j’adore ce fruit. Le kaki est le fruit national du Japon). Je me suis promené avec deux compagnons à quatre pattes : l’intrépide Pitou (à gauche sur la photo) et le gentil bibi (à droite). Tous deux ont été recueillis, il y a quelques années, alors qu’ils erraient abandonnés dans la campagne. J’ai récolté des plantes pour mes thés de fleurs sauvages ou pour confectionner des préparations comme le vinaigre de plantes pour les cheveux (buis, ortie, romarin. Faire macérer une dizaine de jours et filtrer).

J’ai admiré le magnifique panorama. J’ai inspiré profondément les suaves senteurs du chèvrefeuille qui s’exprime surtout en début de soirée.

J’ai assisté à une scène érotique entre deux coccinelles qui pondent dans un plant d’artichaut. Les pucerons, faites gaffe !

J’ai admiré un jardin fleuri et assisté à la confection d’un cadran solaire en mosaïque ! Et surtout j’ai cueilli de succulentes cerises et j’en ai mangé plein !

Partager cet article

Repost 0
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 20:34

Une étions une bonne vingtaine de personnes à participer ce jour-là à la journée de la gentillesse à Aix en Provence : l’objectif : offrir aux passants un cadeau, que ce soit des bonbons, des chocolats, des fleurs, des mots attentionnés, des free hugs (accolades gratuites). Le but : inciter les passants à agir de même dans leur entourage.

Personnellement, avec deux amies, nous avons ramassé quelques fleurs dans la garrigue et avons confectionné une bonne cinquantaine de bouquets attachés avec du bolduc de couleur.

Puis sur place, nous offrions aux passants un petit bouquet accompagné d’une carte : “ma religion est la gentillesse”.

Ce fut une superbe journée ! On pouvait sentir l'énergie de l'amour se répandre autour de nous. Car l'amour est contagieux.

Et vous ? Qu’allez-vous faire aujourd’hui pour donner de la gentillesse ? Car la gentillesse, c’est de l’amour !

La journée de la gentillesse le 1er juin 68 aH (2014) à Aix en Provence
La journée de la gentillesse le 1er juin 68 aH (2014) à Aix en Provence

Partager cet article

Repost 0
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 21:10

OUI ! Le printemps est arrivé ! Vive le printemps !

http://www.youtube.com/watch?v=B567l1G1WCs

Le printemps est arrivé !
Le printemps est arrivé !
Le printemps est arrivé !
Le printemps est arrivé !

Partager cet article

Repost 0
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 08:31

Communiqué de presse

Paris, le 27 février 2014

Les raëliens européens, réunis à Turin du 27 février au 2 mars pour leur Université du Bonheur d’hiver, poursuivent leur campagne internationale " Une minute de méditation pour la paix "



« Si tout le monde sur terre donne une minute de méditation pour la paix et l'amour, alors nous pouvons changer le monde. » Maitreya Raël, juillet 2012.

A l'occasion de la prochaine Université du Bonheur d'hiver qui se tiendra en Italie du 27 février au 2 mars, la ville de Turin accueillera les raëliens de toute l'Europe et sera l'hôte de la campagne internationale "Une minute de méditation pour la paix", qui connait un succès mondial. Inspirée par Raël, fondateur et leader spirituel du Mouvement Raëlien, son but est d'inviter autant de personnes que possible à consacrer une minute de leur temps à méditer pour la paix.

« Ce que nous pensons, ce que nous exprimons et ce que nous ressentons affecte tout dans l'univers et bien sûr, tout sur la Terre », a déclaré Raël dans un récent discours. « Nous sommes de puissants émetteurs d'ondes cérébrales et quelques personnes utilisant leurs cerveaux comme il faut suffisent pour envoyer des ondes de paix et d'amour, et être ainsi en mesure de changer cette planète. »


Les vents de guerre soufflant sur plusieurs pays du monde, la répartition inégale des richesses, les graves crises économiques affectant de nombreux pays et générant des millions de personnes désespérées, l'ONU condamnant officiellement le clergé catholique pour des abus sexuels sur des milliers d'enfants, la propagande homophobe du Président Poutine à la veille des jeux olympiques d'hiver à Sotchi, tous ces événements jettent une lumière sombre sur l'avenir de notre humanité.

« Dans l'état actuel des choses, l'amour, la solidarité et la fraternité entre les êtres humains ne doivent pas être considérées comme une simple option, mais comme une priorité », déclare Marco Franceschini, leader du Mouvement Raëlien en Italie. « Nous avons besoin d'une génération de gens prenant exemple sur les mouvements pacifistes du passé qui ont influencé profondément les événements internationaux et ont aidé notre société à se diriger dans le sens de la paix et de l'amour dans les moments cruciaux de son histoire. Avec cette campagne, les raëliens initient cette nouvelle génération Peace & Love dont le monde a tant besoin ».

Les Raëliens proposent l’idée d'un monde uni sans guerre, où chaque être humain peut vivre dans la paix et la prospérité, avec un gouvernement mondial et sans armée. Ce sont les conditions que nous ont données les Elohim, nos créateurs extraterrestres, pour leur retour sur Terre.


« Si nous voulons construire l'Ambassade demandée par les Elohim pour leur retour sur Terre et ainsi prendre contact officiellement avec l'humanité, il est nécessaire de supprimer les frontières, les nationalismes, les racismes de toutes sortes et les instincts guerriers qui en émanent. » explique Marco Franceschini. « Sur une planète où il y a deux cents pays séparés par des frontières artificielles, ils ne savent pas vers qui se tourner sans privilégier une nation en particulier. La meilleure solution, quand on entre en contact avec une civilisation d’une autre planète, est de trouver une seule grande nation ».

Les Raëliens européens se réuniront samedi 1er mars à 15h sur la Place Castello pour leur campagne « Une minute de méditation pour la paix ». Pour de plus amples informations et pour demander une interview : france@raelpress.org

http://fr.raelpress.org/

Partager cet article

Repost 0
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 14:00
Pendant cinq jours durant le mois d’août, j’ai eu le plaisir de faire un séjour dans l’AUBRAC, superbe région, sauvage et si verdoyante. J’ai également assisté aux “rencontres de l’aubrac” dont vous pouvez avoir un aperçu sur le site  http://rencontresaubrac.free.fr/index.php/rencontres-2013
 
Le thème était “Imaginaires de l’Eden” et de nombreux intervenants plus ou moins connus ont eu l’occasion de nous ravir. Il y était surtout question du jardin d’eden, d’Adam et Eve, de l’arbre de vie et de l’arbre de la connaissance, d’ayurvéda, de poêmes, de récits de voyages, etc.
 
Je me suis également régalée des repas comme le boeuf d’Aubrac grillé, l’aligot au Buron, le dîner végétarien conçu et réalisé par un cuisinier indien, sans oublier un pique nique autour du lac d’Aubrac et le buffet sur les berges du Lot, à ESPALION, village médiéval.
 
Le soir, c’était le temps des spectacles à l’Eglise de la Dômerie à AUBRAC (12e siècle).
L’acoustique exceptionnelle nous a permis d’apprécier un concert écologique (flûtes, chanteurs d’oiseaux, cloches, percussions), un concert indien (sitar et tabla), et le jeudi soir, un concert où un ténor (production La camera delle lacrime) nous a enchanté avec ses chants médiévaux, accompagné de ses musiciens.
 
Il y a eu deux séances de films dont le film shéhérazade  (2011) du réalisateur Nacer Kemir présent pendant ces cinq jours.
 
L’AUBRAC, c’est une région superbe et nous avons eu du beau temps pendant ces cinq jours. Le soir, par contre, il faisait frisquet. Une autre spécialité de cette région, c’est le thé d’Aubrac qui est maintenant cultivé au jardin botanique de la ville d’AUBRAC.
 

 Le thème de l’année prochaine, pendant la même période, en août, est “Imaginaires du ciel étoilé” avec la notion de l’Infini.  A suivre... 

Pendant cinq jours durant le mois d’août, j’ai eu le plaisir de faire un séjour dans l’AUBRAC, superbe région, sauvage et si verdoyante. J’ai également assisté aux “rencontres de l’aubrac” dont vous pouvez avoir un aperçu sur le site  http://rencontresaubrac.free.fr/index.php/rencontres-2013
 
Le thème était “Imaginaires de l’Eden” et de nombreux intervenants plus ou moins connus ont eu l’occasion de nous ravir. Il y était surtout question du jardin d’eden, d’Adam et Eve, de l’arbre de vie et de l’arbre de la connaissance, d’ayurvéda, de poêmes, de récits de voyages, etc.
 
Je me suis également régalée des repas comme le boeuf d’Aubrac grillé, l’aligot au Buron, le dîner végétarien conçu et réalisé par un cuisinier indien, sans oublier un pique nique autour du lac d’Aubrac et le buffet sur les berges du Lot, à ESPALION, village médiéval.
 
Le soir, c’était le temps des spectacles à l’Eglise de la Dômerie à AUBRAC (12e siècle).
L’acoustique exceptionnelle nous a permis d’apprécier un concert écologique (flûtes, chanteurs d’oiseaux, cloches, percussions), un concert indien (sitar et tabla), et le jeudi soir, un concert où un ténor (production La camera delle lacrime) nous a enchanté avec ses chants médiévaux, accompagné de ses musiciens.
 
Il y a eu deux séances de films dont le film shéhérazade  (2011) du réalisateur Nacer Kemir présent pendant ces cinq jours.
 
L’AUBRAC, c’est une région superbe et nous avons eu du beau temps pendant ces cinq jours. Le soir, par contre, il faisait frisquet. Une autre spécialité de cette région, c’est le thé d’Aubrac qui est maintenant cultivé au jardin botanique de la ville d’AUBRAC.
 
Le thème de l’année prochaine, pendant la même période, en août, est “Imaginaires du ciel étoilé” avec la notion de l’Infini.  A suivre...

Partager cet article

Repost 0
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 13:54
Les rencontres de l'AUBRAC, du mois d'août
Les rencontres de l'AUBRAC, du mois d'août
Les rencontres de l'AUBRAC, du mois d'août
Les rencontres de l'AUBRAC, du mois d'août
Les rencontres de l'AUBRAC, du mois d'août
Les rencontres de l'AUBRAC, du mois d'août
Les rencontres de l'AUBRAC, du mois d'août
Les rencontres de l'AUBRAC, du mois d'août

Partager cet article

Repost 0