Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 16:46

Une de mes amies propose de la réflexologie des pieds et des mains. Elle habite LODEVE mais peut se déplacer aux alentours, jusqu'à MONTPELLIER.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 11:45
Laissons vibrer notre peintre intérieur
Laissons vibrer notre peintre intérieur
Laissons vibrer notre peintre intérieur

Voici le blog d’une de mes amies, jacqueline ECHANIZ qui habite dans la région de Montpellier. Depuis une vingtaine d’années elle laisse exprimer son “peintre intérieur”. Elle est également animatrice d’ateliers d’expression artistique créative, arts plastiques et écriture, art-thérapie,etc... Elle cherche des missions à accomplir dans ces domaines. http://jacquelineechaniz.wix.com/lynart

Partager cet article

Repost 0
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 15:30

 

Si vous souhaitez participer au formidable projet de Nayah, n'hésitez pas à aller sur le site

Il y a également une page facebook ♫ Participation au projet 2012 de Nayah
En attendant, voici un de ses dernier singles. BRAVO NAYAH ! 
Après le single de Nayah, "l'enfant rêve", écrit paroles et musique par Stéphane Petit, voici le clip réalisé avec la participation des enfants de l'association "REVES" www.reves.fr association dont le but est de réaliser le rêve des enfants malades

After Nayah's single, "Dream Child", writes music and lyrics by Stéphane Petit, here is the video produced with the children of the association "DREAMS" www.reves.fr association whose aim is to achieve the dreams of sick children.

.
 

Partager cet article

Repost 0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 20:48

 

Ci-dessous le courrier qu'un de mes amis, sur le point d'être radié de Pole-emploi et du RSA, a envoyé à sa conseillère.

http://www.france-annuaire-blogs.com/blog.php/le-blog-de-jahwel/coup-de-gueule/2011/07/21/conseille-emploi

 

Madame La Conseillère,

Suite à notre contact téléphonique, je vous joints ci-dessous, à ce mail une copie d’écran, faisant bonne foi des 2 mails que je vous ai envoyé. 1 le samedi 9 juillet et l’autre le 11 juillet (de mon portable...). Vous pourrez constater que l’adresse mail est bonne.

Je souhaiterai juste que vous puissiez comprendre, que les personnes que vous recevez sont des êtres humains qui peuvent souffrir terriblement de leur situation... et que ce serait un raccourci de penser qu’ils sont juste des objets à travailler. Vous, qui êtes dans le milieu artistique, vous connaissez plus que quiconque, les souffrances qu’endurent ces artistes qui ont un talent à offrir à l’humanité, mais qui sont aspirés par les obligations d’une société soi-disant juste et solidaire... ! Vous savez comme moi, qu’en empêchant un artiste d’exprimer son art et en finalité ce qu’il est, c’est une façon de le tuer à petit feu... Tout comme moi, vous connaissez le nombre qui finissent drogués, alcooliques ou qui se suicident, de n’avoir pu accomplir ce qu’ils étaient... Et aussi vous savez que les seuls artistes qui arrivent à exprimer leur art, sont ceux qui ne font aucun compromis... Certains sont soutenu par une famille ou ont la chance d’être entourés par les bonnes personnes et malgré tout ils ne décollent jamais... Que dire de ceux qui doivent accepter de vivre à la rue pour être fidèles à eux-mêmes... et qui ne méritent en aucune manière cette condition... ? Et pour ceux qui réussissent, 1 artiste sur + de 100, voir 1000, les autres sont sacrifiés, dans cette machine à broyer les êtres humains..., qu’on appelle la société... !

Pourtant les mots clés de notre société, sont : “Egalité”, “Fraternité” et “Liberté”... Et la Déclaration des Droits de l’Homme, dont la France se vante..., dit à l’article 1 : “Tous les êtres humains naissent libre et égaux en droits... Ils sont doués de raison et de conscience et doivent se comporter avec dignité, les uns avec les autres dans un esprit de bienveillance et de fraternité” ! Mais qu’en est-il de la réalité ? Quand dans un système comme le Pôle emploi, on vous dit que nous les miséreux bénéficiaires du RSA, en plus de vivre un calvaire on a des obligations..., où est l’égalité ? Quand on est menacé en permanence de perdre ses droits à manger et à être logé..., où est la fraternité ? Quand le seul mot qu’on a à la bouche c’est obligation et devoir, alors même que vivre est un droit inconditionnel..., où est la liberté... ?

Madame La Conseillère, je vais vous dire le fond de ma pensée. Les vrais artistes, sont ceux qui se rebellent, ceux qui se servent de leur art pour dénoncer les injustices. Ceux qui se battent à travers leur art pour conduire la société à plus d’humanité. Comme Coluche, qui pour moi était l’un de ses rares vrais artistes.

Alors, si je me rebelle, ce n’est pas parce que je suis violent ou négatif, mais parce que si je ne le fais pas..., qui va le faire ?

Je sais et je sens bien que vous êtes une personne honnête et sincère dans votre démarche de conseillère. Mais avez-vous vraiment conscience de la responsabilité que vous avez au sein de cette organisation d’état ? Vous rendez-vous vraiment compte que derrière les personnes que vous recevez dans votre bureau, il y en a qui se retrouvent à la rue, qui se suicident ou qui plongent dans les drogues ou l’alcool, parce qu’à un moment la pression qu’on leur met est telle, que devant l’angoisse de se retrouver à la rue et le harcèlement des RDV mensuels, qui peuvent à tout moment se transformer en “Radiation” (quel beau terme..., moi qui suis juif, je pense à mes arrières grand-parents qui ont été gazés...), ils décrochent et n’ont plus la force de se battre ?

Rendez-vous compte que vous travaillez dans une organisation qui travaille les êtres humains comme on travaille un boulon d’usine... ? Que chaque mois, ce sont des milliers de personnes qui sont “Radiées”... ? Envoyés dans la case “Bon à rien”... ! Que deviennent ces personnes ? Le savez-vous ? Vous êtes-vous posé la question... ? Cela ne vous dérange-t-il pas de travailler pour une telle organisation ?

Dans une attaque de banque, ce n’est pas le chauffeur qui attaque la banque..., mais il sert celui qui est au guichet et brandit son arme... Celui qui a appuyé sur le bouton pour décrocher la bombe Hiroshima et tué 250 000 personnes, obéissait à un ordre et avait en plus le sentiment d’accomplir une juste cause pour sa patrie... ! Al Capone, lui-même, se considérait comme un bienfaiteur de l’Humanité... ! Nous sommes tous responsables de nos actes, ainsi que des organisations pour lesquels on s’engage.

Je sais que vous faîtes ce travail dans un but honorable..., mais vous ne pouvez pas occulter la misère qu’elle engendre ? Vous ne pouvez pas remplir la petite partie de vos documents en occultant l’autre partie..., celle que vous ne pouvez modifier et qui menace les chômeurs de sanctions..., à travers des articles effrayants qui ne sont ni plus ni moins que du chantage... Si on n’obéit pas..., on sera puni... !!! Si vous occultez cette partie... (ce que cherche à faire l’état..., afin de vous déresponsabiliser...), alors vous êtes complice de cette organisation, au même titre que le chauffeur qui conduit les bandits et qui est peut-être une personne formidable... Si le bandit tire sur le caissier..., le chauffeur est autant responsable... ! La question est donc... : “Etes-vous véritablement consciente de la portée de votre responsabilité ?”

Je connais une personne, ancienne Directrice d’un Pôle emploi (dont sa plainte à été publiée sur Internet), qui a démissionnée, pour toutes ces raisons... Elle ne supportait plus l’hypocrisie, qui consistait à faire croire aux conseillés et conseillères à travers des formations rodées et valorisantes..., que leur travail était noble, alors qu’en réalité, ils ne sont que simplement manipulés par un gouvernement qui se sert d’eux pour effectuer en réalité les basses besognes... ! Un travail de surveillance, de flicage, de triage et de sanctions... Et ces sanctions..., concernent la vie des gens... ! Vous tenez la vie des gens suspendue à vos décisions... Vous allez donner du travail à certains..., très peu... et vous allez envoyer les autres au mouroir, sans intention de donner la mort, mais c’est une réalité... Vous ne pouvez pas ne pas le voir.

Et si vous condamnez mon mail, pardon..., mais c’est que vous ne voulez pas voir. Vous trouverez alors toutes les justifications..., pour ne pas voir ! Si vous voulez une réalité, alors vous avez la mienne... Si on me retire le RSA, je mettrai fin à mes jours. Parce que je connais la vie, mieux que quiconque... Je sais ce qu’est avoir faim, avoir froid, se sentir seul au monde, se sentir exclus..., bien que je connais aussi le bon coté de la vie... ! Parce je sers les intérêts de l’humanité depuis que je suis petit..., comme un musicien qui a ça dans la peau, dès l’âge de 5 ou 6 ans. Moi, il m’a fallut attendre l’adolescence, parce que mon talent touche la conscience et que la conscience nait à l’adolescence... Vous ne connaissez rien de moi, mais à 48 ans, j’ai accompli ma mission d’être humain... et plus encore... ! Je n’ai plus rien à perdre maintenant..., mais je sais que si cette société m’envoi à la rue..., je n’y vivrai pas une seconde fois... Et je laisserai alors l’humanité et ses êtres humains prendre leurs responsabilités...

Il y a des lois dans ce monde..., mais ces lois ont tué tous les bienfaiteurs de l’humanité... De Jésus mort sur la croix, à Martin Luther King, Gandhi, Nelson Mandela, Giordano Bruno, Coluche, etc..., ils ont tous été molestés et en finalité tués, assassinés, torturés..., alors même qu’ils parlaient d’amour, de justice, de droits, de respect, de dignité, de liberté et de fraternité... Nos Etats qui créés leurs lois et obligations..., sont-ils dignes de ces représentants ? Nos Etats, sont-ils respectueux de ces hommes et femmes..., là, alors même qu’ils sont reconnus comme les Saints de l’Humanité ? Nos Etats représentent-ils la paix, la fraternité, la solidarité, la liberté... ? Sont-ils en phase avec ces Saints ? Suffit-il de coller leur étiquette ou leur poster sur le mur de sa chambre pour se sentir investi par leur cause et leur parcours ? Penser est une chose, agir en est une autre... !!!

Alors c’est un droit, voir un devoir de se rebeller, face à un état oppresseur, injuste, manipulateur, qui asservi son peuple et le rend à l’état d’esclave ! Oui, d’esclave... ! Certains dans l’humanité ont ouvert les yeux pour voir cela... Les autres, sont dedans aveugles... (“Ils ont des yeux mais ne voient pas...”), en pensant que c’est normal... !!! Mais seuls ceux qui ouvriront les yeux, auront le droit à la considération et l’admiration de ceux qui ont créé toute vie sur terre... De ceux qui ont créé suffisamment de fruits, de légumes et d’animaux, pour que jamais l’homme ne devienne un esclave.

Et ceux qui d’une manière ou d’une autre auront contribué à faire de cet homme un esclave..., devront à l’heure de leur mort rendre des comptes... Et seuls ceux qui auront été dignes... et auront libéré cet homme..., pourront à l’heure de leur mort..., mourir en toute sérénité... Et les meilleurs d’entres-eux..., vivront éternellement...

Si vous avez lu jusque là, c’est que vous êtes douée de conscience... et d’humanité... Que vous êtes prête à faire les bons choix... La question est simplement..., les ferez-vous ?

En ce qui me concerne, je vous demanderai simplement que vous m’accordiez le respect dont j’ai le droit et de ne pas vous présenter devant moi comme un Maitre auquel je dois obéir et me soumettre... ! Vous avez ma vie entres vos mains..., faites-en bon usage...

Voici une goutte d’eau du travail que j’accompli depuis des années, bénévolement et sans compensation financière... Il s’agit d’un site, dont je suis le créateur et réalisateur (sauf pour les vidéos...). Vous y verrez donc un artiste qui donne sans demander en échange, si ce n’est un peu de pain et une couche pour se couvrir du froid et de la pluie. Pour le reste, je vous offre l’essentiel de mon amour et je ne vous demanderai rien en retour, ni obligation, ni devoir, ni même un soupçon de reconnaissance, tant bien même que je puisse faire de vous..., une vrai femme, doué de raison, d’amour et de conscience...

Voici, juste quelques vidéos en rapport avec mon mails. Ce sont de véritables trésors qui peuvent changer une vie :

http://www.abracada.com/conscience/Videos-Conscience/servitude.php

http://www.abracada.com/conscience/Videos-Conscience/Silvano-Agosti.php

http://www.abracada.com/conscience/Videos-Conscience/transition.php

Fraternellement, un être humain doué de raison et de conscience... et libre !

Jahwel

Partager cet article

Repost 0
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 16:19
Le blog d'Emilie, de Nice...
 
Pourquoi des galets dans l'Océan ?? 
       Nous nous exerçons, mes amis et moi
       à lancer des pavés de conscience
       dans cet océan d'incommunication
       qui nous entoure...
       et si ces pavés ou galets peuvent ricocher et créer
       une infinité d'ondes d'amour....
                                         j'aurai participé au REVE...
 

Partager cet article

Repost 0
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 14:53

 

Eric Remacle est diplômé en psychologie appliquée et spécialiste en communication et en Intelligence Emotionnelle appliquée.


Il a enseigné aux Facultés Universitaires de Mons (Belgique), dans différentes écoles publiques ainsi que dans de nombreuses entreprises et institutions nationales et internationales.Il collabore notamment depuis dix ans avec "Médecins Sans Frontières" pour former les chefs de missions et coordinateurs de terrain au management en situation de crise.


Depuis plus de 15 ans il travaille sur le concept de "Management du Bien-Être", concept intégrant à la fois la gestion des tensions, du stress, de l'agressivité, des conflits et de la santé mentale et physique.Il intervient dans de nombreuses organisations publiques et privées comme consultant et formateur. Il a déjà formé plus de quinze mille personnes et a développé une pédagogie spécifique pour l’apprentissage de l’art du bonheur. Il est l'auteur du livre "Le bonheur ou le stress, la décision de chaque instant".

Références spirituelles

http://bonheur-ou-stress.com/references_spir.html

Différents concepts et avancées relatifs au bonheur et évoqués dans ce livre m’ont été inspirés par des spiritualités diverses. Plusieurs lecteurs m’ont questionné à ce sujet.

 

Comme je l’explique, l’être humain est spirituel et a besoin pour être heureux de se sentir connecté, relié, c’est-à-dire de vivre dans l’amour, en lien avec l’infini.

 

C’est en partant de diverses sources d’inspirations spirituelles que j’ai tenté ensuite de trouver des validations scientifiques pour construire le modèle du bonheur qui constitue la base du livre (voir page références scientifiques).

 

Il est important pour le lecteur qui découvre une spiritualité de prendre le recul nécessaire avant de se plonger dedans : en effet, il semble prudent et intelligent de toujours, au préalable, l'analyser et l'observer attentivement avant d'accepter de la suivre avec confiance. On peut par exemple observer ses dogmes, ses rites, sa structure, ses valeurs, ses actions sur le terrain, le bonheur ou non de ses membres, ses visions politiques et sociales, ses interdits etc. et constater si tout cela va dans le sens de l'amour de l'harmonie et de la liberté.

 

Il est aussi possible de créer sa propre spiritualité en se connectant directement à l’infini sans passer par une école spirituelle, tout comme il est possible de faire son marché spirituel et de mélanger celles qui nous plaisent pour en former une nouvelle qui nous conviendra parfaitement. Le principal étant d'être spirituel, religieux (du latin "religare" = relier) c'est-à-dire d'inscrire sa vie dans une direction qui donne sens au delà des possessions et qui nous relie à tout ce qui nous entoure dans l'Amour.

 

Voici mes principales sources personnelles d’inspiration spirituelle :

 

 

  • Le bouddhisme

    Le bouddhisme, très répandu, est une voie individuelle dont le but est l'éveil par l'extinction du désir, de la haine et de l'illusion. Son travail sur la compréhension des causes de la souffrance m’a été extrêmement inspirante.

    Ses nombreuses méditations constituent un extraordinaire entraînement de l’esprit dont la puissance a été récemment confirmée scientifiquement grâce aux études faites sur les impacts de la méditation dans le cadre des recherches ‘’Mind and Life’’ (voir page références scientifiques).

     

  • Raël et la religion raëlienne (aussi appelé Mouvement Raëlien) 

    Officiellement reconnue comme nouvelle religion dans plusieurs pays mais considérée comme une secte par certains dans les pays francophones, la religion raëlienne est surtout connue pour ses actions humanitaires provocantes (ex, Clitoraid : reconstruction chirurgicale gratuite du clitoris pour les femmes excisées,.. ) et sa nouvelle hypothèse pour expliquer la vie sur terre : le créationnisme scientifique opéré par une civilisation extraterrestre (Elohim dans la Bible), interprété comme Dieu par nos ancêtres.

    La philosophie raëlienne est profondément anticonformiste et combine science, spiritualité et sensualité. Elle est transmise lors d’Universités du Bonheur sur différents continents où la capacité à être heureux y est largement étudiée.

    Secte ou religion ? Le débat reste ouvert. La religion raëlienne n’a pourtant jamais été condamnée et est connue pour le respect de l’intégrité de ses membres et sa non violence par beaucoup de sociologues. Susan Palmer, professeur de sociologie au collège Dawson de Montréal et spécialiste mondiale de la religion raëlienne parle, quant à elle, de religion athée moderne et de « génie religieux ».

    Plus d’infos, voir : www.rael.org

     

  • Osho

    Osho est un autre génie religieux qui a inspiré des milliers de thérapeutes, médecins, psychologues à travers le monde. Egalement considérée comme une secte, son organisation a souvent été controversée. Il n’en reste pas moins qu’Osho est à la fois un maître zen, soufi et tantrique reconnu. Il nous éclaire sur l'essence de toutes les traditions religieuses et spirituelles : soufisme, bouddhisme, tantra, tao, yoga, zen, hindouisme, christianisme, hassidisme...

    Ses centaines de discours sur des thèmes aussi variés que la méditation, les émotions, le zen, le sexe, la mort, la politique, l'amour, l'éducation, la science, les religions ou la quête spirituelle, nous obligent à nous regarder nous-mêmes et à faire confiance à notre propre intuition et intelligence plutôt que de suivre une croyance, une idéologie ou juste des habitudes.

    Selon lui l’être humain heureux se doit d'être un « Zorba le bouddha », Zorba représentant la terre, le bon-vivant, la liberté sexuelle et la joie de vivre et Bouddha représentant la conscience, la méditation et la sagesse.

    Plus d’infos, voir : www.osho.com

     

  • Krisnamurti

    Krisnamurti est un penseur de grande envergure, intransigeant et inclassable, dont les causeries et les écrits ne relèvent d’aucune religion spécifique, n’appartiennent ni à l’Orient ni à l’Occident, mais s’adressent au monde entier.

    Ses critiques sur la pensée, l’éducation et les systèmes humains sont sans concessions. Il propose une vision pénétrante, hors de toute pensée, pour produire dans l'esprit un changement profond et radical.

    L'une de ses convictions de base est que les transformations de la société ne peuvent s'accomplir sans une transformation de la conscience de chaque individu. "La vérité est en nous", même si, pour la rechercher "une collaboration amicale sans aucune autorité est préconisée". Pour Jiddu Krishnamurti, l'important est donc la connaissance de soi, libérée des contraintes et des limites de la religion et du nationalisme. L'homme a créé les représentations religieuses pour satisfaire un besoin de sécurité. Krisnamurti prône la mise en doute de toute parole émanant d'une autorité, quelle qu'elle soit.

    Ses livres sont une source d’inspiration puissante et ne peuvent nous laisser indifférents.

    Plus d’infos, voir : http://www.krishnamurti-france.org/

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 15:12
Voici ci-dessous un courrier écrit par un de mes amis suite à un article paru sur le web.
Cela me permet de rebondir sur la notion du travail et de loisirs et de parler du paradisme (voir plus bas).
 
7 septembre 2010, Guy

Je ne m’y attendais pas du tout… Je ne m’y attendais pas du tout… (…) Soudain la phrase a jailli, comme une flèche, de la bouche de Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de Force Ouvrière. (...)

 


 
Bonjour.
  
Bonne question.
  
En fait, à mon avis, l'équation devant laquelle on veut nous faire réagir c'est : il y a de plus en plus de retraités qui se font payer par de moins en moins d'actifs, les progrès de l'automatisation et la place des machines, et notamment de l'électronique, diminuant les besoins en humains tout en augmentant la rentabilité.

Et ça c'est fantastique : plus de machines = moins de travail = + de temps libre. C'est ce qui se passe dans notre vie privée ou l'électroménager vient alléger nos taches domestiques.
  
Ce  devrait être pareil avec notre travail, mais le problème c'est qu'au lieu d'assister à l'équation : plus de machines = - de travail humain = + de temps libre, on assiste à l'équation : + de machines = + de rentabilité = + de profits = + de chômage, de gens pauvres, non payés et dépendants.
 Et ce n'est qu'un début car dans l'avenir on aura de moins en moins besoin de " main d'oeuvre ".
Dans le même temps, l'enrichissement des privilégiés de ce système ne fait qu'augmenter, les statistiques le prouvent régulièrement.
 
Pour faire court, je dirais qu'on ne devrait pas se battre contre le chômage qui est une résultante logique et souhaitable de la mécanisation et des progrès humains, mais pour que ces progrès bénéficient à tous ceux dont le travail ( du latin tripalium -  instrument de torture ) est la seule solution pour avoir de quoi vivre et faire vivre sa famille.
 
Le seul vrai challenge aujourd'hui c'est la plus juste répartition des richesses et des bénéfices des progrès technologiques entre tous, car ils devraient constituer le patrimoine de l'humanité dans son ensemble, au lieu de ne bénéficier qu'à une partie de la  société.
 
Quant à tous ceux qui se trouvent tout à fait heureux dans leur travail, ils pourront continuer, mais en revanche, on est en droit de rêver à un monde où les progrès scientifiques et techniques devraient pouvoir permettre aux hommes de ne vivre décemment sans avoir à être obligés de travailler.
 
A tous ceux qui pourraient me prendre pour un gentil utopiste, je répondrais que les progrès de la nanotechnologie, dont la plupart des gens ignorent même l'existence, sont en passe, dans les 20 ans qui viennent, de supprimer le travail humain obligatoire en fabriquant tout bien de consommation possible, y compris se répliquer, et en utilisant l'infiniment petit de la matière qui nous entoure et qui est gratuite.
C'est aussi la fin de l'argent et des profits, mais auront nous la sagesse de faire ce monde-là ?
Il va nous falloir désacraliser le mot "travail" et nous intéresser au mot " épanouissement ".
 
  C'est à nous de décider.
 
                René

Qu'est-que le paradisme ?

Le paradisme est un système politique qui ressemble au système communisme, mais qui est exempt de toute forme de prolétariat.

Le paradisme est basé sur le fonctionnement des nouvelles technologies telles que la robotique, l’ingénierie génétique et les nanotechnologies.

Il suppose que le prolétariat et toute forme de main d’oeuvre humaine soient remplaces par les robots, les nanobots et les ordinateurs.

Le jour où toute la production d’outils, de services et de ressources peut être efficace sans qu’aucun humain ne soit impliqué, alors elle doit être entièrement nationalisée.

La nationalisation de toute la production et des outils de service rend l’argent désuet puisque les robots n’ont pas besoin de salaire et que tous les produits elabores et les services rendus par des robots peuvent être gratuits.

L’échec du communisme est dû à l’existence même du prolétariat qui, etant privée de la motivation du gain financier, a rendu son travail moins efficace. Avec l’automatisation de la production, un tel problème n’existe plus. Car les ordinateurs et les robots peuvent être programmés pour être 100% efficaces et atteindre des niveaux de productivité qui sont supérieurs à ceux de l’être humain, n’ayant besoin, ni de repos, ni de sommeil ou de vacances.

Cette nationalisation doit concerner également tous les terrains et logements, à l’exception des résidences familiales.

Au sein d’un système paradiste, le politicien élu ne travaillera que par dévotion à l’humanité, car il n’en retirera aucun avantage financier, ni aucun pouvoir.

Le paradisme doit d’abord être accepté démocratiquement par une population qui réalise quels sont les avantages d’un monde sans argent, où tout est disponible pour tous les individus, sans qu’ils aient à payer pour l’obtenir. À titre d’exemple, les voitures sont d’ores et déjà construites partout dans le monde par des robots, avec une implication humaine faible; et ces quelques hommes seront bientôt remplacés complètement pas des robots.

Il en va de même avec la nourriture. Les légumes produits au sein d’une exploitation sont récoltés par des robots, cette technologie existe déjà, puis, ils sont livrés par des camions robotisés, directement aux consommateurs qui ont sélectionné ce qu’ils désirent par Internet.

Et c’est exactement le même fonctionnement dans le domaine des services. Nous savons, par exemple, que déjà les robots chirurgiens effectuent des opérations encore plus précisément que ne le font les chirurgiens humains.

Tout ce que peut faire un être humain peut être mieux fait par un robot.

Dans ces conditions, au lieu de ne faire que travailler pour amasser de l’argent, les humains peuvent laisser les robots accomplir tout le travail à leur place et consacrer leur vie à faire ce qui leur fait plaisir: créer, faire de la recherche, des études, pratiquer un art, ou encore méditer et consacrer du temps à leur développement personnel. C’est alors que le monde deviendra un paradis terrestre. C’est la raison pour laquelle ce système se nomme paradisme.

Ce système est déjà en place sur la planète des Elohim, et c’est la seule prochaine étape possible pour l’humanité, au sein même du processus menant à la mondialisation. Les nationalisations, dans un système paradiste, conduisent naturellement à un gouvernement mondial, où la mondialisation (nationalisation) de toutes les ressources de la planète n’est qu’une question de justice et d’égalité entre les Hommes.

Je souhaite que de nombreux partis politiques paradistes soient créés sur terre et que les hommes politiques soient nombreux à faire la promotion de cette idée, qui quoi qu’il en soit arrive à grand pas. Mais le plus tôt sera le mieux, afin d’éviter à chacun les souffrances causées par des crises économiques qui deviendront de plus en plus terribles et dévastatrices compte tenu de l’échec que connaissent tous les systèmes économiques et financiers qui sont actuellement en place dans le monde.  Maitreya RAEL

Partager cet article

Repost 0
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 12:54

 

LE SOLEIL HUMAIN SE LEVE

« Les rayons de la conscience ».

 

Par Guy Lacoste  (Citoyen du Monde)

 

L’HUMANITE peut vivre sans la guerre qui assassine toute création.

 

Il suffit seulement que les vieilles mémoires guerrières ancrées dans les siècles soient transcendées en des mémoires humaines de respect et d’amour pour toujours.

C’est parfaitement possible avec un nouvel enseignement humain à mettre en place.

Ce monde actuel effarant touche à sa fin.

LA PRISE DE CONSCIENCE EST EN MARCHE. RIEN NE L’ARRETERA.

 

 « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui le regardent agir et qui refusent d’intervenir ».

(Albert Einstein)

« Aucune découverte, aucun progrès, aucune science ne comptent

aussi longtemps qu’il existe quelque part un enfant malheureux ».

 

Ce livre est un long témoignage au fil des réflexions qui est sensé induire dans les esprits un ardent désir de ne plus vivre dans le stress quasi général qui torture la condition humaine à cause des dissidents de la conscience pour lesquels vous saurez donner votre définition personnelle après lecture.

L’époque des changements salvateurs est arrivée.

L’ordre qui est le bien va remplacer le désordre qui est le mal.

 

Il y a de la diversité dans les sujets abordés mais finalement tout se rejoint, tout est relié, vous aurez le loisir de le vérifier dans les 160 pages qui s’offrent à vous :

(Energie humaine et universelle ; la conscience ; donner un sens au mot secte ;

les dissidents de la conscience ; les vaisseaux spatiaux dans la Bible ;

l’homme est un ordinateur biologique auto programmable ;

les forces de la pensée; la voie de l’éveil ; la méditation ; la Religion raëlienne et ses valeurs vilipendées à outrance par de puissants calomniateurs.

 et enfin les ultimes solutions qui peuvent sauver le monde).

 

Merci aux lecteurs de faire suivre le message par le « bouche à oreilles »  sans convaincre en laissant le libre  arbitre ; l’important est de mettre en avant la manne de ceux qui dégagent de l’amour pour informer ensuite tous les autres s’ils le veulent.

Le monde a droit à la vérité, c’est le début de l’ère du Verseau et tout se dévoile.

Tout ce qui tend vers l’amour universel et inconditionnel

est honorable, religions ou pas, athée ou pas, secte ou pas.

Par la voie des ondes télépathiques, je souhaite très fort aux lecteurs le meilleur auquel nous aspirons tous : s’élever encore plus haut comme des goélands afin de libérer sur Terre l’Energie de l’Amour pour transcender les vieilles mémoires guerrières, ces toxines mortelles qui sont pour le moment le territoire des dissidents de la conscience, la honte de notre civilisation.


 guy.lacoste33 arobase wanadoo.fr

Guy Lacoste

8 Hameau Motten Graetal  56450 Surzur

(Chèque,15  euros ; port compris)

Partager cet article

Repost 0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 12:19

Je suis heureux de vous annoncer la publication toute récente de mon livre pour la France et la Suisse, disponible dans toutes les librairies et bien sur à la FNAC.

 

Le bonheur ou le stress la décision de chaque instant Presque à chaque seconde, un choix crucial s’offre à nous :
celui d’être esclave de nos émotions, nos hormones et nos pulsions ou celui d’utiliser notre conscience. En fait, pratiquement à chaque instant, nous avons le choix entre malheur et stress ou bonheur et épanouissement. Grâce à notre conscience, il nous est possible à tous d’appliquer des stratégies mentales et émotionnelles spécifi ques pour vivre un bonheur durable et authentique, même dans les environnements les plus hostiles.

 

Aujourd’hui, les neurosciences et la psychologie positive de pointe démontrent ce que des sagesses antiques et certaines spiritualités ont toujours enseigné, à savoir que le bonheur ne dépend pas de notre environnement extérieur, mais qu’il est le résultat d’habitudes mentales et émotionnelles spécifiques. L’auteur nous aide à comprendre de façon simple et claire ce que sont le bonheur, l’épanouissement, l’amour… et donne des clés pratiques pour atteindre ces états, tout en répondant à ces questions fondamentales :


• Comment vivre dans un environnement stressant sans être stressé ? • D’où vient le malheur et pourquoi est-il si difficile d’être heureux ?
• Quelles sont les habitudes du bonheur ?

Éric Remacle est diplômé en psychologie appliquée. Il a enseigné à l’Université de Mons, dans différentes écoles et dans de nombreuses entreprises. Il collabore avec Médecins sans frontières pour former des chefs de mission. Il a développé une pédagogie spécifique pour l’apprentissage de l’art du bonheur. 

 

mon site www.bonheur-ou-stress.com


"Ce livre est un bijou !... Ce que j’aime particulièrement dans ce livre, c’est que l’auteur, non seulement nous responsabilise par rapport aux choix que nous avons d’être heureux ou malheureux, mais surtout qu’il place la conscience au cœur même de cette démarche ! "
Dan Freeman, auteur de Le cerveau du bien et du mal, Québécor 2007.

 

 

Partager cet article

Repost 0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 13:31
Bonjour à tous,
Je me permets de vous informer de la mise en ligne de mes toutes dernières créations "Art digital sur toile" (petites toiles ou cartes).

Vous trouverez mon catalogue à ce lien, où vous pouvez le consulter, l'imprimer, le télécharger... et le partager à qui bon vous semble (amis, collègues, famille, etc.)
c'est ici : http://fr.calameo.com/read/0001993703b19580e6628

contact@freelance-pao.com
http://www.facebook.com/pages/Premillieu-France/freelance-pao-graphisme-Nathalie-Seille/251332394518

Partager cet article

Repost 0