Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 12:08

 

Des scientifiques japonais ont indiqué que d’ici cinq ans ils pourraient ramener à la vie le mammouth laineux. Pour réaliser cette prouesse, ils utiliseraient de la moelle osseuse découverte en Sibérie.
Le challenge est de taille. Un pari osé. Mais pas irréalisable. Le retour à l'ère jurrasique est possible. Le temps où les mammouths côtoieront les hommes est pour bientôt. Dans cinq ans à en croire des scientifiques japonais. Ceux-ci seraient en effet capable de ressusciter un mammouth grâce au clonage. Pour réaliser cette prouesses, l'équipe de chercheurs travaillant pour le musée de la République de Sakha en Russie et en provenance de l’université de Kinki au Japon, va ainsi utiliser la moelle osseuse découverte en Sibérie en août dernier, selon The Japan Times,.
Cette précieuse moelle osseuse, qui va servir à créer ce miracle scientifique, a été conservée durant des siècles à l'intérieur d'un fémur de mammouth laineux. Grâce à elle, des cellules vont être clonées. En remplaçant les noyaux des cellules-oeufs d’un éléphant avec celles prises dans la moelle du mammouth, des embryons avec l’ADN de mammouth pourraient ainsi être produits, selon les scientifiques.
Ces embryons seront ensuite placés dans le ventre d'un éléphant. Mais pour que cet événement prodigieux se concrétise réellement, il faut que la moelle découverte et l’ADN qu’elle contient soient encore en bon état pour être utilisés par les chercheurs. Pour cela, les chercheurs vont sécuriser au maximum les noyaux avec un gène intact. Ce qui s'avère essentiel pour la technique de transplantation de noyau. Une réussite de cette expérience devrait permettre des avancées majeures dans le monde scientifique. Ainsi, alors que la dernière espèce de mammouth s’est éteinte en 1700 avant J.C., des cerveaux humains pourraient lui redonner la vie.
Digne d'un film de Spielberg !

Par Maxime Ricard

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans technologies du futur
commenter cet article

commentaires