Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 20:15

 

Vive la science ! Grâce à elle, le mythe de dieu va s'effondrer encore plus !


http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/10/14/des-cellules-souches-pour-construire-des-organes_1587420_3244.html



Foie, coeur, poumon ou encore rein ; des organes autoconstruits à partir de cellules souches s'annoncent comme la stratégie la plus prometteuse pour remplacer les greffes traditionnelles. Mais il ne s'agit que d'une piste qui mettra des années avant d'aboutir, ont prévenu des spécialistes, mercredi 12 octobre, lors d'une séance des Académies de médecine et de chirurgie.

Pour pallier la pénurie chronique de donneurs d'organes (qui conduit, chaque année en France, au décès de 500 personnes en attente de transplantation), les chercheurs ont exploré des alternatives aux greffons issus de cadavres. Jusqu'ici, peu ont abouti. Des organes artificiels, imparfaits, n'existent guère que pour le rein et le coeur. Le recours à des organes animaux (xénogreffes) est quasiment abandonné du fait d'inconvénients majeurs : fortes réactions immunitaires, risque viral... Quant aux greffes à partir de donneurs vivants, elles concernent surtout le rein et, à un moindre degré, le foie.

MATRICES TOTALEMENT SYNTHÉTIQUES

La voie des organes autoconstruits apparaît d'autant plus prometteuse que les connaissances sur les cellules souches progressent vite. Le principe est le même pour chaque organe. Des cellules issues de la différenciation contrôlée de cellules souches sont ensemencées sur une matrice (la charpente de l'organe) décellularisée grâce à un détergent. Dans l'avenir, ces matrices pourront provenir du malade lui-même ou d'un autre donneur - en principe sans risques de rejet. Des matrices totalement synthétiques sont aussi développées.

C'est dans le domaine du foie que les travaux sont les plus avancés. Des greffes de foies autoconstruits ont déjà été réalisées avec un certain succès chez des rats, permettant d'améliorer la biologie hépatique et de prolonger leur survie de quelques jours. Mais passer du petit animal à l'homme pose de nombreux problèmes. "Le premier est la capacité de générer des cellules en nombre suffisant pour recoloniser un organe de gros volume, et la définition des populations cellulaires les plus adaptées pour reconstituer un organe transplantable dans les meilleurs délais", estiment Dominique Franco (hôpital Antoine-Béclère, Clamart) et Karim Si-Tayeb (Inserm U 972, hôpital du Kremlin-Bicêtre).

A terme, ils imaginent la création de banques de foies autoconstruits à partir de cellules souches en culture, avec des groupes sanguins et tissulaires déterminés. Ces organes immédiatement disponibles pourraient être transplantés en urgence aux malades en insuffisance hépatique aiguë. L'autre option, encore plus séduisante selon eux, sera de reconstruire un foie à la demande, avec des cellules souches induites à partir des propres fibroblastes du patient, comme le suggère une étude publiée dans la revue Nature du 12 octobre.

Le cas du coeur semble plus épineux. "Il n'a quasiment pas de capacité de régénération, et en plus il est constitué de plusieurs types de cellules, pas seulement de cellules contractiles", explique le Pr Philippe Menasché (Inserm U 633, hôpital Georges-Pompidou), qui s'avoue sceptique sur les chances de parvenir à un coeur autoconstruit. Il est plus confiant s'agissant de reconstructions partielles : valves, parois...

Les recherches sur des reins autoconstruits butent aussi sur la complexité de cet organe, constitué d'au moins 26 types de cellules et qui exerce de multiples fonctions (filtre, sécrétion d'hormones...), comme le souligne le professeur Jean-Michel Dubernard. Le poumon bioartificiel semble également encore bien lointain. "Aujourd'hui, on sait régénérer une trachée ou une bronche à partir d'une matrice", indique le Pr Emmanuel Martinod (hôpital Avicenne, Bobigny) dont l'équipe s'est illustrée il y a quelques mois en réussissant une greffe de bronche en utilisant une aorte.

Mais le défi reste de mettre au point un système capable d'assurer les échanges gazeux (oxygène et gaz carbonique). En 2010, un prototype de poumon bioartificiel a permis à des rats de survivre quelques heures avant la survenue d'un oedème fatal. "Cette recherche prendra encore vingt ans mais je suis confiant", assure le Pr Martinod.

Sandrine Cabut

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans technologies du futur
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 15:34

 

Ce que l'on ne vous dira jamais sur les médias télévisés. 

L'OTAN qui est censé protéger les civils n'hésite pas à les bombarder ! Chercher l'erreur.


 
Traduction du texte de la vidéo  :

 
Libyan News Update Oct 15 - Very Early Morning
Big successes for the Green resistance. Even the Rixos hotel has been taken by the Green Resistance.
 
Le point sur la situation en Libye le 15 octobre 2011 - En tout début de matinée
De grands succès pour la Résistance verte [pro-Kadhafi] . Même l’hôtel Rixos a été pris par la Résistance Verte

Le point sur la situation en Libye le 15 octobre 2011 à l'aube

Tripoli
Il y a eu un soulèvement massif à l'intérieur de la ville, et des affrontements sur des quartiers entiers de Tripoli. Tout a commencé dans le quartier de Abou Salim, mais très vite cela s'est propagé dans d'autres quartiers. Les gens avaient déjà été appelés à de grands mouvements de protestation le 14 octobre. Quand les mouvements de protestation ont démarré, l'OTAN a bombardé les civils protestataires, et les rebelles ont ouvert le feu sur le mouvement de protestation. Cela a rendu les gens furieux, et ils ont pris les armes et ont fait démarrer un mouvement de révolte à travers la ville. Un hélicoptère qui tirait sur les gens a été abattu. Et un autre hélicoptère de transport (un Chinook) avec 44 rebelles a été abattu.
200 rebelles du Conseil national de transition sont morts et un plus grand nombre encore ont été blessés lors des combats.
Les quartiers de Abou Salim, de Tajura et de Hadba se sont libérés des rebelles, tandis que d'autres quartiers arborent des drapeaux verts [pro-Kadhafi]. Deux QG des rebelles du Conseil national de transition ont été brûlés et un dépôt de munitions du Conseil national de transition a été détruit.
Les tribus de Wershafana et de Warfalla, et d'autres, sont arrivées dans Tripoli, et il y a eu aussi quelques tribus de Wershafana qui ont encerclé la ville à partir de la périphérie ouest et sud de Tripoli.
Saïf al-Islam [l'un des fils de Mouammar Kadhafi] a dit dans un discours en direct qu'il est avec la tribu de Wershafana à la périphérie de Tripoli, et qu'il se prépare à entrer bientôt en personne.
Il y a des combats devant les ambassades - à la suite d'un appel à emmener les ambassadeurs français et britannique à Bani Walid.
Moussa Ibrahim [porte-parole officiel de Mouammar Kadhafi] a déclaré que l'hôtel Rixos et la base militaire 77 vont être bientôt reconquis par la Résistance verte [pro-Kadhafi].
 
Syrte
La Résistance verte, aujourd'hui, a attaqué les rebelles sur la périphérie, et a tué 150 rebelles, et beaucoup ont été blessés.
Les rebelles ont effectué un ample mouvement de retrait de plusieurs kilomètres, quand est arrivée la nouvelle qu'il y avait un soulèvement de masse à travers la Libye contre les rebelles du Conseil national de transition.
Des gens sont morts de faim après trois semaines de siège, et des gens boivent leur propre urine et font n'importe quoi pour survivre. Il y a eu une grande célébration à Syrte quand la pluie est tombée sur la ville, car les gens pouvaient boire de l'eau de pluie... pour dire à quel point les choses vont mal.
L'OTAN continue à bombarder la ville.
 
Misrata
Les rebelles continuent à se battre les uns contre les autres dans le quartier du port, pour le contrôle des armes.
Mais aujourd'hui la Résistance verte est entrée dans Misrata par le sud et les affrontements ont continué entre la Résistance verte et les rebelles du Conseil national de transition.
 
Benghazi
La Résistance verte de Benghazi a détruit un convoi rebelle, et a brûlé de nombreux camions pick-up, et a tué 44 rebelles, et en a blessé beaucoup d'autres.
 
Nouvelles concernant l'ensemble de la Libye
Les villes de Gharyan, Sabha, Ajelat et Surman sont maintenant libres et sous le contrôle de la Résistance verte.
 
Zawiyah
La ville de Zawiyah a été soumise à une grande tension. Dès que les mouvements de protestation du 14 octobre ont démarré, les tribus de Zawiyah ont commencé immédiatement à attaquer les rebelles partout.
De nombreux rebelles sont morts, et un nombre encore plus grand à été blessé.
Les hôpitaux de Zawiyah étaient déjà pleins avec 1500 rebelles blessés venant des lignes de front de Bani Walid. L'hôpital de Zawiyah a été fermé définitivement pour cacher les morts et les blessés.
L'OTAN fournit de nouveaux combattants rebelles qu'elle envoie à Zawiyah, au moment où les combats s'intensifient.
La brigade de Khamis [le fils cadet de Mouammar Kadhafi] a détruit un convoi rebelle qui faisait route de Tripoli vers Zawiyah ; des forces spéciales de l'OTAN faisaient parti de ce convoi.
 
Tunisie
(en partie confirmé)
Des gens du sud de la Tunisie ont fait des mouvements de protestation contre les rebelles transportant des armes sur le sol tunisien et utilisant celui-ci pour tuer des Libyens. Le mouvement de protestation était pacifique... Jusqu'à ce qu'un rebelle tue un Tunisien et ensuite brûle son drapeau. À l'intérieur de la Tunisie, les gens sont devenus furieux et ont commencé à tuer des rebelles, et ont brûlé 40 voitures et camions des rebelles.
Les combats se sont étendus à travers des régions du sud de la Tunisie après l'incident.
 
Est de la Libye
Il y a eu un mouvement de protestation des rebelles du Conseil national de transition pour soutenir le Conseil national de transition de Syrie.
Ils ont scandé « À bas Assad ! » et ont brûlé le drapeau syrien, et ont demandé une intervention de l'OTAN en Syrie.

Partager cet article

Repost 0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 14:15

 

Voici la fin de ma récolte de physalis.

Cette photo représente 1/5e de ma récolte totale pour cette année. Les petites baies rouge-orangé à l'intérieur sont succulentes et très riches en minéraux et vitamine C.

De plus, le physalis, appelé également cage d'amour, alkékenge, pousse comme du chiendent. Il peut atteindre 1 mètre de hauteur et est très décoratif.

.

physalis - cage d'amour

.

.


Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans jardinage biodynamique
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 09:10

 

Energie libre et très certainement gratuite.

Je suis peu douée dans le domaine de la physique ou autre. Si ceux qui lisent cet article sont doués pour développer cette énergie libre et faire circuler l'information, je suis preneuse de toute astuce me permettant de me distancer du système politico-financier qui nous assomme de factures et autres taxes abusives.

Un physicien en colère parle d’énergie libre

http://wikistrike.over-blog.com - 04/10/2011

Un physicien en colère tenait à rendre publique ce qu’il pense du monde scientifique d’aujourd’hui dans un texte qu’il a écrit lui-même. Il y parle d’énergie libre interdite et de l’escroquerie du système actuel. Il donne des liens très intéressants. Il a choisit le média alternatif et philosophique Wikistrike pour s’exprimer. Nous tenions ici à le remercier. Ce texte est important, car voilà enfin un scientifique qui ose rompre le silence, dégouté par un système fasciste. Vive la démocratie et l'énergie libre ! Il est notre prix Wikinobel de physique 2011.

 

Le savoir et la technologie comme base d’une civilisation contre la puissance des lobbys sur la recherche scientifique, voilà ce qu’il faut chercher ; ouvrons la boîte de Pandore, et mettons un terme à l’hégémonie du nucléaire, du pétrole et de toutes les autres ressources fossiles pour échapper à leurs conséquences dévastatrices sur notre environnement, notre TERRE.
Puisque quelques amis me l’ont si gentiment suggéré, au nom de la liberté d’expression, de mon mépris des Grenelle de l’environnement, de mon dégoût du nouveau cinéma – taxe carbone et MOX de Faux Cul Shima - et pour le bien être de tous, aujourd’hui, c’est l’heure du grand lavage de mains et de cerveau ! L’unique vérité est l’art de voir. Voyez.
Je fus chercheur et docteur en physique au THEATRE de l’enseignement occidental, ce que je sais dépasse tout ce qu’on vous a appris et même tout ce qu’on vous a caché. C’est mon libre arbitre et ma recherche de la connaissance qui me l’ont révélé, à jamais merci à l’esprit philosophique français et à la culture des philosophes des lumières que j’ai adopté au cours de ma jeunesse d’expatrié.

Ce que je veux vous donner dans cet exposé, c’est une réalité simplifiée des propriétés cachées de cet univers, de sa compréhension viendra la fin de tous les problèmes de ce monde. Et viendra la motivation absolue de changer ce monde, avec un argumentaire solide et une vision future prometteuse qui n’existe plus dans aucun courant politique actuel petit ou grand.
Il s’agit des méthodes pour produire de l’énergie notamment sous forme électrique et quasi gratuitement en « consommant le vide de l’univers » et quelques technologies d’armement se basant sur les propriétés réelles du vide de l’univers. Et oui le vide n’est pas vide, c’est un océan d’énergie invisible dans une dimension (sous espace) que nous ne percevons pas par nos sens et le commun de notre technologie.
Vous pensez peut-être que le pétrole et le nucléaire sont les seules sources d’énergies qui existent, que les armes de votre armée sont les meilleures ?
Vous vous trompez tous, mais vous avez été trompés depuis au moins un siècle par des lobbys surpuissants, maléfiques, lesquels dirigent réellement ce monde en sélectionnant leurs dociles marionnettes les représentants (Bush, Obama, Sarkozy, Ben Laden, Merkel, …).
Lesquels pour exemple, au début du siècle dernier ont répondu à Nikola Tesla au sujet de son idée de générer de l’énergie électrique gratuite produite en puisant directement dans le vide énergétique inépuisable de l’univers, aussi rendant cette énergie accessible en tout point du monde sans fil : « Mais, Mr Tesla où allons nous placer le compteur ? », le principal actionnaire des projets de Tesla ce nommait déjà JP Morgan, lequel lui a rapidement coupé tout crédit, on comprendra cela pour continuer à exploiter les ressources fossiles et en tirer le maximum de profit entre amis. (1*)
Tenez maintenant dans votre esprit ces simples questions : de quoi dépend une civilisation ? Qu’est ce qui en fait sa puissance, sa liberté et son indépendance ?
Sa culture, sa langue, ses hommes politiques, son histoire, les infections mentales qui servent de religion, …. ! C’est beau, c’est du folklore, presque une pure perte de temps, un égarement nostalgique sans fin. Au fond nous partageons tous le même ADN, nous avons tous besoin de manger, et tous besoin d’énergie pour fabriquer ce dont nous avons besoin, faire grandir notre civilisation et notre bien être, nous simplifier l’existence et cela bien plus que d’une histoire ou encore une religion et une culture !

Alors une civilisation dépend peut être de son armée, et bien non, mais de la technologie et la connaissance utilisée par cette civilisation et son autonomie énergétique, donc des ressources pour atteindre cette autonomie, la clef d’une civilisation c’est son énergie et rien d’autre.
Et si demain, une ressource nouvelle devait être le vide de l’univers, alors toute civilisation qui l’utiliserait deviendrait de facto indépendante de toutes les autres ressources dont notamment le nucléaire et le fossile et indépendante de tous les lobbys contrôlant ces dites ressources.
Que pensez-vous de 1 millions de soldats rendus malades par une onde ! Ou morts ! Et bien ils n’auraient servis à rien ! Et tout le matériel dont ils disposaient avec ! Qui l’emporte ? Celui qui a le plus de connaissances même aux détriments d’une armée réduite, à l’extrême comme le disait Bonaparte « l’esprit l’emporte toujours sur l’épée », aujourd’hui c’est plus vraie que tout autre chose.

HAARP, le soit disant centre d’étude et de recherche atmosphérique américain situé en Alaska, il s’agit d’une arme en mesure de détruire toute forme de vie en quasi tout point du monde sur une zone dépendant de l’énergie disponible pour modifier les propriétés du vide de l’univers sur cette même zone et rendant ainsi ce même vide impropre pour toute forme de vie qui baignerait dedans ! Et bien d’autres phénomènes dont : tremblements de terre, catastrophes climatiques, rendre inopérationnel tout équipement électronique, mur de plasma bouclier antimissile de telle sorte que le missile serait détruit durant son trajet immédiatement après avoir été détecté, et peut être même pour HAARP le dôme électromagnétique (à la façon Stargate, série dans laquelle l’énergie provient du vide) résistant aux explosions nucléaires et faisant écran à tous types de rayonnements y compris radioactifs et électromagnétiques ….
Et les armes atomiques, alors un cinéma de plus, il serait si facile de s’en protéger et si facile de châtier à distance n’importe quelle nation avec une arme électromagnétique.
Ces technologies ainsi que les sources d’énergies autonomes puisant directement dans le vide de l’univers pour les faire fonctionner, depuis des décennies des nations les possèdent, de sources sûres les russes à un stade pleinement opérationnel (Kroutchev n’a-t-il pas laissé entendre que l’URSS possédait des super armes ?), les américains, et quelques autres à un stade plus ou moins avancé, bouche cousue avec les OVNI humains ce sont les secrets militaires les mieux gardés au monde.
C’est Nikola Tesla qui a découvert expérimentalement, imaginé et développé le concept de l’arme électromagnétique ou rayon de la mort, il en a donné le principe de mise en œuvre et les explications nécessaires à quelques nations entres les deux guerres mondiales.
Le très éclairé docteur en physique et Colonel Tom Bearden de l’armée US en parle, en particulier au sujet des armes dites « secrètes » et des sources d’énergies alternatives, je vous conseille fortement de lire son site internet en anglais :
http://www.cheniere.org

Vous avez entendu parler des ovnis, et bien sachez qu’au moins une partie de ceux-ci sont humains et sont de simples applications de l’utilisation et de la manipulation de l’énergie du vide qui est la seule énergie capable de produire les phénomènes propres à un OVNI (anti gravité et accélération exponentielle).
Je vous suggère simplement de regarder ce brevet rédigé dans la langue de Molière sur le site de l’INPI (Institut Nationale de la Propriété Intellectuelle) :
http://fr.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=FR&NR=2916316A3&KC=A3&DB=fr.espacenet.com&locale=fr_FR

Bien sûr tous les scientifiques de la pièce de THEATRE, vous diront que tout cela est strictement impossible. Que ce n’est que du papier … de la théorie en dehors de la réalité, de la science fiction … y compris pour les armes électromagnétiques et les méthodes de productions d’énergie puisant dans le vide énergétique de l’univers, alors continuons un peu !
Maintenant, reconsidérez donc bien le cinéma qui est fait au sujet du programme nucléaire de l’Iran et à propos du pétrole et du contrôle des ressources fossiles partout dans le monde ! Son but, c’est déstabilisé l’ordre politique mondiale (de toute façon déjà soumis et pourri par tous types de lobbies économiques, politiques, voir même spirituels) dans le but d’assurer l’hégémonie des USA et pays vassaux ainsi que le modèle maléfique véhiculé par ceux-ci en le sauvant et le justifiant presque toujours par une guerre supplémentaire, bien sûr sous de spécieux prétextes acceptés comme sérieux par l’opinion publique manipulée (au fond il n’y avait pas d’arme de destruction massive en Irak, et Ben Laden n’est rien d’autre qu’une marionnette agente de la CIA, le 11 septembre un coup monté (2*) ).
Et pourquoi ? Car qui contrôle l’énergie d’une civilisation contrôlent cette civilisation. En l’occurrence, il est facile de contrôler le pétrole et le nucléaire puisque tous les deux dépendent directement de gisements localisés dans des pays ou des zones d’influences de superpuissance ou groupements de pays se comportant comme tel, donc qui contrôlent les dits pays politiquement ou économiquement en dispose.
A l’opposé de cela, il devient impossible de contrôler des pays ou une civilisation qui disposeraient de sources d’énergie infinies émanant directement d’une nouvelle ressource incommensurable et disponible en tous points de la Terre ou de l’univers, ressource qui existe depuis au moins l’apparition de l’univers, ressources qui sont simplement l’application des lois réelles de l’univers à la science et à l’ingénierie, lois découvertes mais masquées et sempiternellement jamais enseignées aux détriments du bien être de toute l’humanité pour que se perpétue toujours la toute puissance de quelques lobbies qui finalement se partagent et contrôlent ce monde (il se dit que les 100 familles les plus riches de la Terre possèdent 80 % de ses ressources ).

Allons, avec de l’eau du robinet et voir même votre pisse, il est possible de faire des milliers de km avec tous les moteurs actuels à combustible fossiles en acceptant quelques modifications sur le système de carburation. Malheureusement en anglais, regardez les brevets de Stanley Meyer sur le site de l’INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle):
http://fr.espacenet.com/searchResults?locale=fr_FR&DB=fr.espacenet.com&ST=advanced&IN=MEYER+STANLEY+A

Il semblerait que ce brave sexagénaire de Stanley se soit effondré mort à la sortie d’un restaurant en mai 2006, certainement empoisonné, aussi son buggy de démonstration fonctionné à l’eau et en consommé très peu, certains affirment 3 l pour 1000 km, d’autres pour 100 km ! La technologie de Stanley Meyer étant relativement simple et accessible, demandez-vous donc pourquoi aucun constructeur automobile ne la propose ni ne l’exige ?
Allons, avec un ou des aimants, un ou des électro-aimants, un système oscillant mécanique ou électronique, quelques composants électroniques, il est possible de produire de l’énergie électrique ou mécanique sans fin ou perpétuelle, sans consommer quoi que se soit (si ce n’est le vide énergétique infinie de l’univers dans lequel nous évoluons et sur lequel est basé toute la VRAIE physique, celle de l’entendement et de la raison, le contraire de la fiction, des plagiats et postulats douteux d’Einstein et autres savants soumis défroqués uni neurone, pas un neurone pour surveiller l’autre !).

Vous ne me croyez toujours pas, je vous suggère de lire attentivement ces quelques brevets sur le site de l’INPI et cette fois ci en français et d’une technologie tout à fait accessible à quiconque, la surcapacité (rendement supérieur à 1 ou encore par exemple une machine qui consomme 1 watt pour en produire 2 ou plus) est quelques fois clairement mise en avant :
http://fr.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=FR&NR=2399757A2&KC=A2&DB=fr.espacenet.com&locale=fr_FR
http://fr.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=FR&NR=2363929A1&KC=A1&DB=fr.espacenet.com&locale=fr_FR
http://fr.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=FR&NR=2528257A1&KC=A1&DB=fr.espacenet.com&locale=fr_FR
http://fr.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=WO&NR=0152390A1&KC=A1&DB=fr.espacenet.com&locale=fr_FR
http://fr.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=WO&NR=02073779A1&KC=A1&DB=fr.espacenet.com&locale=fr_FR
http://fr.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=WO&NR=2006045333A1&KC=A1&DB=fr.espacenet.com&locale=fr_FR

…..
Et plus compliqué :
http://fr.espacenet.com/publicationDetails/biblio?CC=WO&NR=2007103020A2&KC=A2&DB=fr.espacenet.com&locale=fr_FR
http://www.google.com/patents?id=uissAAAAEBAJ&printsec=abstract&zoom=4&dq=pulsed+capacitor+discharge+electric+engine
http://v3.espacenet.com/publicationDetails/biblio?adjacent=true&KC=A&date=20070523&NR=2432463A&DB=EPODOC&locale=fr_FR&CC=GB&FT=D
……

La liste est très longue …. Par crainte de non recevabilité des brevets, bien souvent il n’est pas mentionné dans ceux-ci : sur unité, rendement supérieur à 1, sur capacité, machine perpétuelle, boucle close sont des termes prohibés…. Sérieusement il ne faut pas contredire les lois de la thermodynamique (3*). Bien sûr, ces inventeurs pour certains chercheurs et docteurs es science ne sont que des BOUFFONS qui amusent la galerie dans la pièce de THEATRE dans laquelle nous vivons et surtout à traiter comme tels.
Et pour tous ceux qui veulent en savoir plus, un très bon site en français qui vous apprendra comment modifier votre voiture simplement pour consommer de l’eau jusqu’à 50% et par la même cesser de polluer, ou encore comment combiner le dioxyde de carbone (CO2) avec l’eau pour reformer du carburant, cela ne serait il pas plus judicieux qu’une taxe carbone ? Regardez par vous-même :
http://quanthomme.free.fr/
Un autre en anglais très complet sur de nombreux phénomènes et machines à surcapacité les exploitants:
http://peswiki.com/

Sérieusement vous pensez que jamais les constructeurs automobiles, les producteurs d’électricité ne furent sollicités par ces inventeurs ou encore par des chercheurs. Alors votre naïveté est grande, au contraire ces inventeurs furent dans le cas de contacts avec les constructeurs automobiles sommés de se taire ou bien encore de mourir comme ce brave Stanley et d’autres.
En ce qui concerne la production d’électricité, c’est identique. Il fallait toujours consommer une ressource tarissable pour être crédible, ou encore s’aventurer dans des projets pharaoniques comme les centrales nucléaires, ou la recherche sur la fusion nucléaire mais seulement à chaud !!!
Depuis des lustres, un consommateur qui consomme jusqu’à ce qui devrait être gratuit, comme du carburant au lieu d’eau pour sa voiture, de l’uranium, du charbon, du gaz, … au lieu du vide énergétique de l’univers dans lequel nous vivons, lequel vide sans fin contient une énergie colossale (le milieu qui se trouve entre les atomes, entre les planètes, dans tous l’univers, autrefois appelé éther, à titre d’analogie chaque centimètre cube contient assez d’énergie pour recréer toute la matière visible de l’univers que nous voyons avec le plus puissant de nos télescope, ou encore assez d’énergie pour mettre en ébullition tous les océans de la terre !).
Si vous n’avez jamais entendu parler d’énergie libre, de machines à sur unité ou sur capacité possédant des rendements bien supérieurs à 100% ; c’est pour que vous viviez en esclave de la consommation, en consommant en premier de l’énergie payante tout en dépendant de celle-ci, et celle-ci dépendant de sources tarissables comme les énergies fossiles ou nucléaires actuelles, justifiant ainsi l’impérialisme et la guerre, les légitimant par la crise (pétrole à 150 dollars). Le tout savamment orchestré par des médias malveillants obéissants et n’étant point des journalistes mais une mafia de la Pravda démocratique mondiale nous gouvernant, laquelle se trouve directement aux ordres des sectes et lobbies les plus puissants.

C’est cela qui fait donc la force de ses lobbys maléfiques et c’est vous le moteur de cette force suite à l’ignorance dans laquelle ils vous ont plongé.
Maintenant, j’espère que vous comprenez que les lobbys maléfiques contrôlant ce monde à tous les niveaux de sa hiérarchie, fabriquent les crises et les guerres pour vous asservir, fabriquent l’esclave moderne ! Le travailleur idéal et s’enrichissent de manière infinie sur votre dos et votre crédulité !

Toutefois, le système d’enseignement actuel en est responsable car lui aussi est contrôlé par les lobbies notamment énergétiques. Si vous saviez le nombre de thèses de recherche financées par Elf, EDF, et autres géants, dès fois je me suis demandé si l’enseignement public l’était encore, libre de lui-même ou bien un instrument pour faire réaliser des économies aux groupes industriels qui soumettent directement leurs propres sujets d’études.
Dans les universités les « bons professeurs » lavent le cerveau des étudiants, ne leur donnent pas la connaissance, ni même l’indépendance d’esprit pour l’accueillir. Au contraire tout est fait pour les étudiants ne puissent jamais l’atteindre, jamais ouvrir leurs yeux et voir par eux-mêmes, rarement se poser une question pertinente et surtout en dehors de ce qu’ils apprennent. Cela sans même qu’ils ne s’en rendent compte, la parole du professeur étant quasi divine et son courroux terrible.

Je fus obligé d’apprendre des décennies la loi de conservation de l’énergie (3*) comme étant un principe universel et général de l’univers ! Alors que c’est un cas particulier, en réalité cet univers est une mer d’énergie, de la matière qui le compose jusqu’à son vide, dans cet univers sans cesse de l’énergie semble apparaître de nulle part, c’est pourquoi l’univers est en expansion, sa matière noire manquante (supercherie de la physique) c’est l’énergie de son vide.
Je fus obligé de ne jamais aborder certains prix Nobel comme Lee & Yang (4*) au sujet des théories des interactions faibles et la non conservation de la parité, et de la loi de la conservation de la parité et autres lois de symétrie en physique. D’ailleurs ceux-ci et quelques autres ne sont et seront jamais mentionnés dans aucun ouvrage de physique. Les aborder aurait signifié que cette parité ou symétrie puisse se rompre ou ne soit pas si parfaite ! Et que de l’énergie puisse jaillir de nulle part ! Comme la gravité par exemple ! Ou encore c’est aussi idiot que cela, mais le magnétisme d’un aimant est permanent et pour autant l’aimant ne se consomme pas (au sens d’une bûche qui brulerait pour produire une flamme, la masse de l’aimant ne diminue pas pour produire son champ). L’énergie nécessaire pour fabriquer l’aimant est des milliards de fois moindre que l’énergie constante cumulée restituée par le champ de l’aimant au cours de son immense durée de vie (estimée à plusieurs siècles).

Je fus obligé d’enseigner les fausses théories d’Einstein et de ne jamais le critiquer pour ne pas être un vilain antisémite en particulier dans l’esprit des meilleurs cancres de la classe. La relativité est une pure idiotie de la physique et ne décrit absolument pas l’univers dans lequel nous évoluons car tout simplement basée sur des hypothèses fantaisistes, des postulats erronés ! Invérifiable par ailleurs et suggérant que la vitesse de la lumière ne peut être dépassée car étant une constante absolue, c’est archi faux et cela a trompé des générations de chercheurs et trompe encore (des expériences de laboratoires prouvent que des ondes peuvent sous certaines conditions se déplacer plus vite que la lumière (5*) ). J’affirme aussi que toute la communauté scientifique honnête et contemporaine d’Einstein riait de la théorie de la relativité, dont Nikola Tesla et ses confrères … en particulier car Einstein pensait avant de se rétracter que le vide était bien vide. Einstein c’est l’anti pierre de Rosette de la physique, une tromperie impensable et rien d’autre.

Je fus obligé de cautionner des idées folles comme la recherche du boson de High (particule hypothétique qui serait à l’origine de la gravité), et pour le trouver la construction d’accélérateur de particules comme celui du CERN d’un coût de 6,3 milliards d’euros (entièrement financé par des fonds publics gouvernementaux), pour au final ne jamais rien trouver. La gravité s’expliquerait bien plus volontiers comme étant la conséquence d’une rupture de symétrie inhérente à la structure de l’atome et le vide de l’univers, l’atome ne pouvant exister dans ce vide énergétique que dans en état de pseudo équilibre entre lui-même et ce vide, duquel se génère un champ uniforme émanant et s’exerçant sur tout atome, ce champ fait partie des propriétés physiques de la structure de tout atome et du vide de l’univers (c’est ainsi car la structure de l’atome et du vide énergétique dans lequel il évolue sont ainsi, la gravité est le résultat d’un champ, non pas d’une particule, ni même ce champ est l’émanation d’une particule, mais plutôt d’une multitude d’interaction de la structure de la matière avec le vide de l’univers).
Avec ces 6,3 milliards d’euros, nous aurions pu changer le monde déjà mille fois, votre voiture roulerait en consommant le vide de l’univers, l’électricité deviendrait gratuite, il n’y aurait plus de stations services, de centrales nucléaires, de pylônes électriques, de pollution, et surtout plus de guerres pour courir derrières les ressources naturelles ou en assurer leurs transports en toute sécurité.

Pourtant, la presse du monde vous a vendu cet accélérateur de particules comme étant la solution à la compréhension de l’univers et de la matière qui le compose, il n’en ait rien ! C’est au contraire s’éloigner davantage de la réalité pour ne surtout pas confirmer la théorie de la super symétrie et tous ses développements possibles. Aussi cet accélérateur vous a été vendu par la presse internationale comme pouvant déboucher un jour sur un moyen de produire de l’énergie propre en grande quantité, c’est un mensonge ! Jamais de telles recherches ne jailliront un seul kilowatt exploitable industriellement !
Je fus obligé de mentir au sujet des phénomènes de fusion à froid (6*), de les nier, alors que ceux si sont bien réels et peuvent produire de l’énergie notamment sous forme de chaleur au même titre que les phénomènes de fission des centrales nucléaires classiques, mais cette fois ci sans matériaux radioactifs épuisables comme l’uranium et en plus produisant des déchets encore plus radioactifs.

 

 

Je me souviendrais toujours du 23 mars 1989, la « Une » du Financial Times titrait : deux électro chimistes, Stanley Pons et Martin Fleischmann, déclaraient avoir réussi à obtenir une réaction de fusion nucléaire lors d'une relativement banale expérience d'électrolyse dans de l'eau lourde. De nouveau, je fus obligé de mentir et d’expliquer que cela était au minimum une erreur d’interprétation au maximum une farce et surtout impossible. Pourtant, suivant l’avis de dizaines de physiciens qui ont reproduit et perfectionné l’expérience, ca fonctionne très bien avec un potentiel apte pour arrêter toutes les vieilles centrales nucléaires du monde ! Aucun budget pour approfondir sérieusement le sujet, les lobbys considèrent que seule la fusion à chaud est possible, aussi ils ne voudraient pas perdre trop rapidement ce qui fait leurs puissances, le contrôle des ressources naturelles épuisables rendues superflues par excès de connaissance ! Martin Fleischman fut tant écœuré par la presse aux contrôles des lobbies qu’il fut obligé dans le regret de se rétracter ….

Et je fus obligé et obligé de suivre le programme d’enseignement à la LETTRE, de choisir les sujets des thèses de mes étudiants ….. De qui et pour qui ? Des lobbys ignobles … qui aujourd’hui ont précipité l’humanité là où elle se trouve, dans un véritable et bien réel THEATRE en feu très proche de son effondrement.

Dans les années 70 – 80 ; nous parlions déjà de l’énergie libre et de théories sur l’univers bien plus avancées et proches de la réalité que tout ce que nous devions enseigner, nous fermions la porte du bureau et n’en parlions pas avec tous nos autres collègues, par crainte d’être catalogué hystérique et de recevoir aucun budget, une mutation, ou pire …
Quelques uns d’entre nous à travers le monde y ont d’ailleurs laissé leurs vies ou plus simplement furent sévèrement remis en place pour en avoir parlé en public ou encore proposé des machines ou technologies qui mettraient fin à l’hégémonie de la fission nucléaire et du fossile, ou encore même démontré seulement pour la simple curiosité que le vide n’est pas vide mais plein d’énergie !

Demain, pour vous et vos enfants, vous pouvez changez ce monde, le rendre propre, sans pollution, sans guerre, vous pouvez retrouver votre liberté, votre indépendance, cela dépend de vous !

Peuples souverains, serions nous victime d’une CONSPIRATION ? Un bon PROCES pour TROMPERIE s’impose. Jugeons sous le regard du savoir et la technologie le Grenelle de l’environnement, et les solutions toutes les unes les plus absurdes que les autres qu’il véhicule, ces Grenelle si chers au nabot roi de France. Jugeons la taxe carbone qui aura certainement bon dos sur le dos des plus pauvres d’entre nous et ainsi que tous ces faux écologistes de pacotilles ne présentant que des solutions dictées par les grands groupes industriels.

N’oublions pas aussi les leaders et grands actionnaires de ces grands groupes industriels autrefois entreprises publiques qui je vous l’assure en connaissance de cause maintiennent ce monde comme il est et le détruise chaque jour un peu plus au nom du sacro saint profit et contrôle de votre existence, sans quoi ils n’existeraient plus depuis belle lurette.
Chassons ces démons, ces mafias, ces lobbys, leurs marionnettes, leurs organisations, leurs sectes … ! Ce sont des assassins, des comploteurs, des manipulateurs, des usurpateurs …. Des criminels contre l’humanité, la paix sur Terre et le genre humain bien pires que tous ceux qu’ils vous présentent comme étant les pires.
Le monde dans lequel nous évoluons actuellement est une INSULTE à l’immense potentiel intellectuel du genre humain et à l’immense potentiel énergétique de l’univers dans lequel nous avons la chance d’évoluer !
Le changement s’impose partout y compris dans l’enseignement et dans la science, et pour que plus jamais cela ne se reproduise, partageons et rendons la connaissance publique, OPEN SOURCE, sans contrôles et censures des lobbies, un monde meilleur apparaîtra alors.

REVEILLEZ VOUS … aux armes, à vos ateliers citoyens, votre avenir et celui de cette planète vous appartiennent ne les laissez point entre les mains de ces hypocrites aux sourires angéliques, votre génie est plus grand que toute la force de toutes leurs épées réunies. Le pouvoir c’est vous le BON PEUPLE.

 

Signé : un physicien en colère

 

Notes :

(1) Il s’agit des expériences que Tesla réalise à Wardencliff, suite auxquelles il découvre que finalement ses expériences ouvrent une brèche dans le vide énergétique de l’univers et qu’il apparait alors une quantité d’énergie phénoménale semblant provenir de nulle part, une très grande quantité d’énergie devient alors disponible avec un très faible investissement énergétique, en fait l’investissement énergétique nécessaire à perturber le vide énergétique de l’univers inépuisable et présent de manière uniforme en tout point de celui-ci. Ces expériences furent arrêtées suite à l’arrêt de tout financement, les installations démontées. C’est à Wardencliff que Tesla démontre qu’il est possible de rendre disponible l’énergie du vide à grande distance de la source perturbatrice de celui-ci qui ouvre une brèche dans celui-ci. C’est l’expérience des lampes qu’il allume à plus de 20 miles de son émetteur perturbant le vide, lesquelles lampes s’allument en ‘pompant’ cette énergie rendue disponible dans le milieu ambiant par la perturbation générée. Pour faire apparaitre de l’énergie du vide il faut l’exister de manière électromagnétique en générant sur une bobine des pulses de courant continue de plus de 500 kV et moins de 100 microsecondes alors s’ouvre la porte et apparait dans ce vide un potentiel énergétique quasi infini et utilisable. Pour modifier les propriétés du vide et le rendre par exemple impropre à l’évolution de la vie il faut l’exciter cette fois avec les mêmes pulses mais avec des durées supérieures à 100 microsecondes sans toutefois dépassée une valeur limite. Dans ce cas le vide devient une arme inimaginable, Tesla parlait du rayon de la mort. Quelques brides des travaux de Tesla et les brevets relatifs à ces inventions sont disponibles sur internet.

(2) Le 11 septembre, effondrement des tours du World Trade Center, un tel effondrement ne peut se produire que par l’utilisation d’explosifs, les poutrelles coupées en biais comme au chalumeau que l’on voit sur quelques photos du site après l’écroulement et au cours de son nettoyage témoignent de la présence d’explosif de découpe. D’ailleurs des traces d’explosifs ont été retrouvées sur des échantillons provenant du site. Rien que cela suffit à contredire la version officielle offerte par le gouvernement américain et ses agences de scénaristes.

(3) Lois de la thermodynamique
a. L’énergie d’un système se conserve, en l’occurrence l’énergie ne peut que se transformer, et il ne peut pas apparaitre en sortie d’un système donnée plus d’énergie qu’en entrée. Cela est vrai seulement à l’échelle macroscopique d’un système sans tenir compte des mécanismes microscopiques ou voir quantiques sous jacents à un système.
Hors dans le cadre de l’énergie du vide de l’univers il s’agit de phénomènes quantiques donc sous jacents à la matière et au milieu (vide énergétique) dans lequel elle se trouve.
b. Irréversibilité des processus macroscopiques spontanés. Il n'existe pas de processus dont le seul effet serait de faire passer de la chaleur d'une source froide à une source chaude. L'évolution spontanée d'un système isolé se traduit donc toujours par une augmentation de son entropie, puisque la quantité de chaleur qu'il reçoit est nulle. Cette évolution est irréversible, car à la transformation inverse correspondrait une diminution d'entropie.
Entropie ; grandeur qui, en thermodynamique, permet d'évaluer la dégradation de l'énergie d'un système.
Cette loi devient désuète dans le cadre de l’étude de l’énergie du vide et des phénomènes relatifs à celle-ci, à nouveau la loi ne peut décrire que des phénomènes macroscopiques et non quantiques. De plus, même si on considérerait une machine à surcapacité qui puiserait son énergie du vide comme un système macroscopique, alors son entropie diminuerait au cours de son fonctionnement, d’ou le gain d’énergie du système.
c. L'énergie et l'entropie ne sont définies par les deux premiers principes que par leurs variations et, donc, qu'à une constante près. Le troisième principe énonce que, à la température de 0 K, l'entropie de tous les systèmes est nulle.
Hors comme les deux premiers principes sont inapplicables dans le cadre de l’étude du vide énergétique de l’univers, ce dernier postulat perd son sens.
Par constats logiques, ces lois ne peuvent donc décrire que des cas particuliers dans lesquelles il n’y a aucune interaction de la matière ou d’ondes électromagnétiques avec le vide énergétique de l’univers (niveau quantique et subatomique). Dans le cas contraire ces lois ne sont tout simplement plus valables.

(4) TSUNG DAO LEE & CHEN NING YANG (résumé et implications des deux prix Nobel)
Weak interactions and non conservation of parity. Nobel Lecture, December 11, 1957
The law of parity conservation and other symmetry laws of physics.
Nobel Lecture, December 11, 1957
La forte prédiction de la rupture de la symétrie par Lee et Yang et les preuves expérimentales de Wu et cie en 1957 initie une grande révolution à travers la physique et pour cela le prix Nobel leur fut décerné.
Une des preuves de la rupture de la symétrie par Wu et cie est publiée en 1957, il s’agit de la rupture de la symétrie de charges opposées, comme cela ce produit aux extrémités d’un dipôle.
Cette asymétrie est utilisée par les charges et les dipôles pour extraire de l’énergie hors du champ électromagnétique du vide. Pourtant aucun traité d’ingénierie électrique ou d’électromagnétique classique ne mentionne les implications énergétiques de l’asymétrie de tout dipôle. Comme aucun traité ne mentionne que toute charge et dipôle s’épanchent librement dans une réelle et observable énergie électromagnétique continuelle, sans énergie d’entrée observable.
Ainsi aucun traité implicite n’assume que tout les champs électromagnétiques, potentiels, et énergie sont librement engendrés à partir de rien d’autres que leurs charges associées à leurs sources.
Non plus que la loi de conservation de l’énergie soit falsifiée, ou que la charge doit recevoir son énergie des fluctuations du vide.
La rupture de la symétrie signifie que quelque chose de virtuel mais réel devient observable dans le sens de conséquences physiques qui sont à l’origine de toutes les forces de la nature. La rupture de symétrie à l’extrémité des charges d’un dipôle signifie cela, une fois que les charges sont séparées pour former un dipôle alors le dipôle (ces extrémités chargées) absorbe continuellement des quantums d’énergie provenant du vide, intégrant ces quantums en photon réels et observables, et rejetant ainsi l’énergie électromagnétique réelle sous forme de photons dans toutes les directions à la vitesse de la lumière.
C’est pourquoi un aimant dipolaire (N-S) permanent, avec ses charges magnétiques opposées à ses extrémités, exhibe continuellement un champ magnétique dans l’espace l’entourant. Il y a donc un flux d’énergie électromagnétique continue extrait directement du vide et intégré en champ magnétique observable provenant de la structure même de l’aimant.

(5) La vitesse de la lumière n’est pas une constante, ni une limite.

Entre autres …

Université Berkeley de Californie, Université Technique de Vienne, des expériences de tunneling avec des lasers affichent des vitesses de l’ordre de 1.7 à 2.4 fois la vitesse de la lumière (Prof. Dr. Ferenc Krausz, Prof. Raymond Chiao).

Université de Cologne, institut de physique, Nimtz,G.: Instantanes Tunneln, Tunnelexperimente mit elektromagnetischen Wellen, Phys.B1.49, VCH Weinheim (1993) Nr.12, S. 1119-1120
Thoma, P., Weiland.T.: Wie real ist das Instantane Tunneln? Phys.Bl.50, VCH Weinheim (1994) Nr.4, S. 359-361. Des expérimentations avec des micro-ondes soumises à un effet de tunnel démontrent clairement des vitesses supérieures à celle de la lumière.

F. K. Preikschat, A Critical look at the theory of Relativity, Library of Congress Catalogue No. 77-670044. Extensive compilation of measurements of the speed of light. Clearly shows the speed of light is not constant but changes, sometimes even daily.

L’interprétation de la force de Casimir suggère aussi quelque chose qui se déplace plus vite que la lumière.

Barton, Gabrlel Physics and Astronomy Division University of Sussex, Brighten BN1 9QH, England, UR G.Barton@sussex.ac.uk. Travaux théoriques sur les aspects de la fluctuation du vide, incluant le problème de la vitesse superluminique de la lumière entre les plaques de Casimir.

Scharnhorst, Klaus Department of Physics, University of Wales Sw Singleton Park, Swansea SA2 8PP, Wales, UR T R.Scharnhorst@swansea•ac•uk Theorist, découverte de l’effet Scharnhost, la vitesse de la lumière est plus grande que c quand perpendiculaire aux plaques de Casimir.

L’hypothèse de base des théories d’Einstein - la vitesse de la lumière constante et paramètre limite - tombe littéralement à l’eau. La vitesse de la lumière n’est pas une limite physique de l’univers, la théorie de la relativité devient absurde en physique quantique.

"C’est absurde." Nikola Tesla
"La théorie de la relativité est une mascarade mathématique, derrière laquelle se cache une inextricable mixture faite d’idées, de contradictions, de mensonges, de postulats arbitraires et ignorant toute logique saine " Erich Ruckhaber
Erich Ruckhaber, Nikola Tesla To Einstein's Theories, Rare Book and Manuscript Library, Columbia University, 15.4.1932. Entnommen aus J.T.Ratzlaff: Tesla Said, Tesla Book Company, pp. 238, ISBN O-914119-OO-1

"Une physique hybride, de contradictions et confusions fantastiques, aucun sens !" Johann Marinsek: Rationale Physik, S. 163, dbv-Verlag TU Graz, 1989, ISBN3-7O41-O176-1

Tout est à revoir suivant de nouvelles hypothèses.
(6) Voir le science et vie de mai 2004 qui titre en première page ‘Retour sur l’affaire de la fusion froide’, 15 ans après les premières expérimentations on y admet enfin que la fusion froide est une réalité accessible.

PS :
1) aucun des sites donnés en lien n’est l’objet d’une promotion de ceux-ci, ceux-ci sont donnés à titre d’exemple et pour une meilleure compréhension du sujet y compris dans le post scriptum.

2) aucun des brevets cités n’est l’objet d’une promotion de celui-ci, ceux-ci sont donnés à titre d’exemple et pour une meilleure compréhension du sujet, certains d’entres eux sont aujourd’hui dans le domaine public et donc librement exploitables commercialement par quiconque.

3) pour des raisons évidentes de compréhension et de clarté de mes propos je ne puis m’étaler davantage dans la théorie et des formules, pour tous ceux qui veulent en savoir encore plus pour l’heure de l’éventuel procès :

a. un aperçu sur la violation de la symétrie et comment la science officielle s’endort
http://www.onversity.com/cgi-bin/progactu/actu_aff.cgi?Eudo=TUYhjkW&P=00000582
b. une vraie théorie de l’univers pour tout remplacer et enfin avancer
http://www.aspden.org/
c. un site très complet sur tous les savoirs qui dérangent, à consulter absolument, il s’agit d’une base de données libres sur tout les sujets aux frontières de la science, quasiment toutes les machines et systèmes à surcapacité y sont traités de manière accessible à quiconque
http://www.rexresearch.com/1index.htm
d. wikipedia à propos d’une éventuelle conspiration
http://en.wikipedia.org/wiki/Free_energy_suppression
e. un chercheur français qui a reproduit quelques brevets avec des résultats satisfaisants, notamment le MEG de Tom Bearden
http://jnaudin.free.fr/
f. Harold Aspden, sur le personnage
http://peswiki.com/index.php/Harold_Aspden
g. John Bedini, ingénieur électrique, dépositaire de nombreux brevets dont la surcapacité est claire
http://www.icehouse.net/john1/intro.html
h. Edwin Gray, mort curieusement et prématurément pour sa voiture électrique qui tire directement son énergie du vide
http://keelynet.com/evgray/evgray.htm
i. Et de nombreuses vidéos dans youtube avec les mots clefs : - Perendev – free energy – Bedini motor– adams motor – Gray motor – Bearden MEG – Lindenman cold electricity– Schlauberger vortex – Hutchinson effect – Flynn motor - Davey's water heater – Reed Troy motor – Tewari – Searl disk – zero point energy – Corona plasma - Joseph W. Newman Overunity Machine -…
j. E - mule une merveilleuse vidéo de presque deux heures : The race to the zero point – à conseiller pour tous ceux qui veulent voir par leurs propres yeux !
ed2k://|file|TESLA%20-%20Free%20Energy,%20the%20Race%20to%20Zero%20Point%20(Physics,%20Supressed%20Technology)%201h49min.avi|552311956|81E644CF0071DFF7F84DA18ABEAEC462|/
k. La communauté Methernica en Suisse, (je ne cautionne aucunes valeurs spirituelles et sectaires):
http://www.methernitha.com/Francais/francais.htm
l. Le professeur russe Kanarev (head of the Chair of Theoretical Mechanics of the Kuban State Agrarian University) dont la cellule électrolytique atteint un rendement de 5000 %, encore en vie car russe et en Russie
http://guns.connect.fi/innoplaza/energy/story/Kanarev/
m. Beaucoup d’autres sites existent à vous de réveillez votre curiosité …
n. De nombreux ouvrages sont librement téléchargeables dans sur les sites www.scribd.com et www. 4shared.com, à vous de les trouver avec les bons mots clefs.

4) Je ne suis pas d’origine française et je ne m’exprime pas dans ma langue natale, pardonnez d’éventuelles fautes d’orthographes, de grammaires et mes tournures de phrases parfois trop longues.

5) Merci de m’avoir lu ! Bonne continuation et bonne chance à tous dans votre combat pour la vérité, la justice et la liberté.

 

Message du physicien à l'équipe WikiStrike

 

Salut Alexander,

Je te remercie de m'avoir publié

je suis d’origine coréenne et la plus grande partie de ma vie je me suis exprimé en anglais, j'écrivais surtout en anglais.
Maintenant ça fait 9 ans que je parle espagnol et plus que cela, que je n'écris plus que mon courrier, celui des autres et rien d'autre.

Le français c'était ma jeunesse, seulement une petite vingtaine d'années en France.
C’est à Paris que nous sommes arrivés avec mes parents quand nous avons eu la chance de quitter la Corée du sud.
C’ est là que j’ai fini mes études de physique et que je suis devenu docteur ès sciences, mon QI s'élevait à l'époque à plus de 130.
Ensuite j’ai exercé la profession de chercheur enseignant entre la France et le Canada pour finalement vivre à Montréal.

J’ai maintenant 72 ans et quelques poussières et vis retirer dans la jungle péruvienne ou je suis heureux, loin de ce monde de fous qui est le votre et fut le mien.
Si j'ai écrit cet article, c’est parce que mon sang a bouilli et que je m’ennuie un peu, j'admire la franchise unique de ton site.

J’espère que les bons peuples et les bons génies couperont l'herbe sous les pieds de ces fous, le grand père est trop vieux pour être le châtiment que les dieux leur envoie.
C'est à vous la jeunesse de l'être, et d'être fourbe, sans pitié, sans remord et sans relâche contre eux, C’est votre futur que vous reprendrez dans la Paix.

La fois prochaine je tenterais de m'exprimer un peu mieux
J’espère avoir assommé personne avec ma façon de m'exprimer,
J’ai voulu que tout le monde entende, que tout le monde comprenne, que tout le monde se lève pour quelque chose : LE MEILLEUR ET LA FIN DU PIRE.

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans écologie
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 09:03

 

Et nous, si nous étions des robots biologiques autoprogrammables, c'est-à-dire avec le libre arbitre sur notre vie et ayant la capacité de développer une conscience ?

 


http://www.europe1.fr/International/Les-robots-vraiment-intelligents-arrivent-763143/

Des scientifiques japonais ont réussi à "éduquer" des robots qui pensent avant d'agir.

Un robot qui ne se limite pas à réaliser des missions prédéfinies mais qui réfléchit à la manière de résoudre un problème. Telle est l'incroyable prouesse de scientifiques japonais, qui ont réussi à éduquer de nouveaux robots. Osamu Hasegawa, professeur agrégé à l'Institut de Technologies de Tokyo, a conçu un système qui permet à
un robot humanoïde de voir son environnement et de résoudre les problèmes auxquels il est soudain confronté.

"La plupart des robots existants sont capables d'exécuter des tâches préprogrammées, mais ils savent peu de choses sur le monde réel où nous, humains, vivons" explique le chercheur. "Donc, notre projet consiste à construire un pont entre les robots et le monde réel afin qu'ils se comportent mieux au contact des hommes", poursuit-il.

Accumuler des connaissances pour s'en resservir

Son robot est doté d'un "réseau neuronal incrémental auto-organisé" (SOINN), une structure qui lui permet d'accumuler et utiliser des connaissances pour en "déduire" la façon de remplir des tâches données dans un contexte particulier.

Le robot est notamment apte à reconnaître des images et des sons et à reproduire des actions en analysant l'environnement qui l'entoure. Exemple : si vous lui enseignez comment tenir un verre et y verser de l'eau, il saura retrouver ces objets et reproduire cette action dans diverses circonstances, en reconnaissant les objets en question posés au milieu d'autres et en adaptant sa gestuelle au monde qui l'entoure, tout en vérifiant lui-même à chaque étape les résultats de ses actions.

Ce robot, capable de penser avant d'agir, apprend en demandant de l'aide chaque fois qu'il se trouve face à une tâche qui dépasse ses capacités. Après l'apprentissage des nouvelles connaissances requises, le robot peut les réutiliser à d'autres fins si nécessaire, ce qui exige là encore réflexion pour juger quelle compétence peut être utile en fonction du problème rencontré.

Savoir se concentrer et surfer sur l'Internet

Comme les humains, le système peut également faire fi du "bruit" ou des informations insignifiantes qui pourraient confondre les autres robots. Le robot sait trier les informations entre celles dignes d'intérêt et celles qui polluent.

Autre innovation, le robot est capable de surfer sur Internet pour emmagasiner de nouvelles informations. "Nous pourrions demander à un robot de mettre la sauce à sushi sur la table du dîner. Il pourrait dès lors lancer directement une requête d'image de bouteilles de sauce à sushi sur l'internet, identifier l'objet et le trouver dans la
cuisine", détaille le professeur.

La progression constante des technologies robotiques pose toutefois des problèmes d'ordre éthique, reconnaît le scientifique. Selon lui, il nous faut réfléchir aux tâches demandées à ces robots "intelligents" afin d'éviter que leurs actions ne se retournent contre les humains qui les ont créés, comme dans le film "2001: l'Odyssée de
l'espace", insiste Osamu Hasegawa.

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans robotique
commenter cet article
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 12:09

 

C'est ce dont je parlais dans un précédent article. Certains médicaments tuent. 

Dans son livre, Peter JENTSCHURA explique le pourquoi du comment : pourquoi le cholestérol ? Pourquoi l'hypertension ? Pourquoi l'homme pert-il ses cheveux ? Pourquoi la femme développe-t-elle la cellulite ? Pourquoi le diabète ? Pourquoi certains enfants naissent-ils déjà malades ? etc.

Quand on connait l'origine des symptômes, on peut, en toute conscience, adopter les bonnes habitudes (surtout alimentaires) pour les faire disparaître, voire les atténuer.

Hippocrate le disait bien : "que l'aliment soit ton remède".

 

27 Years: No Deaths from Vitamins, 3 Million from Prescription Drugs



Au cours des 27 dernières années, (toutes les données ont été disponibles durant cette période) il n'y a eu aucun décès liés à la prise de vitamines et plus de 3 millions de décès liés à l'utilisation de médicaments sur ordonnance. En fait, en 54 ans il n'y a eu que 11 déclarations de décès dû aux vitamines, déclarations qui n'ont fourni aucune preuve substantielle pour relier les vitamines à la cause du décès. Ces nouvelles viennent après une récente analyse statistique qui a révélé que les décès dû aux médicaments pharmaceutiques sont désormais plus nombreux que les décès dû aux accidents de la route aux États-Unis.

En 2009, les morts dû aux médicaments ont dépassé le nombre des morts liés à la circulation, tuant au moins 37 485 personnes dans le pays.

Ces résultats vont à l'encontre des revendications des principaux «experts» médicaux et des grands médias qui poussent souvent l'idée que les multivitamines sont nuisibles à votre santé, et que les médicaments sont la seule option scientifique pour améliorer votre santé. Alors qu'il a été continuellement démontré que des nutriments essentiels, comme la vitamine D, diminuent les risques de maladies comme le diabète et le cancer, les médicaments pharmaceutiques sont en permanence liés à de telles conditions. En fait, les médicaments thérapeutiques les plus vendus ont été liés au développement du diabète et même au suicide, et les dénonciateurs commencent tout juste à parler, malgré des études remontant aussi loin que les années 80 mettant en évidence les risques.

Récemment, les principaux responsables médicaux ont été forcés de se prononcer sur le danger des drogues antipsychotiques, qui ont été prescrites à des millions d'enfants depuis 2009. Les conseillers en santé pédiatriques américains ont sonnés l'alarme sur le fait que ces médicaments peuvent conduire au diabète et même au suicide, le problème qu'ils sont sensés prévenir. Ce qui est encore plus troublant, c'est que la moitié des Américains seront diagnostiqués avec une maladie mentale au cours de leur vie, et à cause de l'absence de lignes directrices de diagnostic, actuellement défini par l'établissement médical, de nombreux cas conduiront à la prescription d'antipsychotiques et d'autres médicaments similaires.

 

 

Dissimuler les effets secondaires.

Afin de protéger les ventes, le lien entre le suicide et les médicaments antipsychotiques a été entièrement dissimulé par Eli Lilly & Co, le fabricant du Prozac. Malgré des recherches, qui s'étendent aussi loin que les années 1980, qui ont effectivement trouvé que le Prozac conduit au suicide, la société a réussi à cacher les preuves jusqu'à ce qu'un psychiatre de Harvard divulgue les informations dans la presse. Le psychiatre, Martin Teicher, a déclaré que le peuple américain a été traités comme un cobaye dans une expérience massive de produits pharmaceutiques.

Des médecins cupide et souvent satisfait de prescrire une ordonnance, distribuent des médicaments antipsychotiques comme des bonbons aussi bien pour les jeunes enfants que pour les adultes. En 2008, les antipsychotiques sont devenus les produits thérapeutiques les plus vendu sur ordonnance aux États-Unis, produisant plus de 14 milliards de dollars.

Les médicaments antipsychotiques ne sont pas les seuls produits pharmaceutiques dangereux. Les étiquettes des médicaments contiennent en moyenne seulement 70 effets secondaires malgré que beaucoup de produits pharmaceutiques populaires peuvent en avoir de 100 à 125. Certains médicaments prescrits par les médecins pour soi-disant améliorer votre santé, peuvent avoir plus de 525 réactions négatives.

 

La Ritaline, par exemple, a été liée à des effets indésirable incluant les suivants :

- hypertension artérielle

- tachycardie,

- augmentation de la température du corps

- nérvosité

- perte de l'appétit

 

Peut-être que ces centaines d'effets secondaires négatifs font partie de la raison pour laquelle la FDA a annoncé, l'année dernière, que plus de 500 produits contre le rhume et les allergies sont retiré du marché en raison de problèmes de santé. Les médicaments sur ordonnance tuent plus de personnes que les accidents de la circulation, et viennent avec 525 effets secondaires négatifs. Éviter les médicaments et en utilisant des alternatives biologiques de haute qualité, comme des multivitamines à base de produits naturels et des superaliments verts conduira à une transformation totale de la santé sans effets secondaires sévères et sans risque de décès.

 

 

Sources:

Most recent year: Bronstein AC, Spyker DA, Cantilena LR Jr, Green JL, Rumack BH, Giffin SL. 2009 Annual Report of the American Association of Poison Control Centers’ National Poison Data System (NPDS): 27th Annual Report. Clinical Toxicology (2010). 48, 979-1178. The full text article is available for free download at http://www.aapcc.org/dnn/Portals/0/2009%20AR.pdf

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans médecine
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 08:55

 

L'institutrice présente à la classe un nouvel élève arrivant du Japon:
- les enfants voici un nouvel élève qui s'appelle Sakiro Suzuki

Le cours commence.

L'institutrice :
- Bon, voyons qui maîtrise l'histoire de la culture franco-américaine.
Qui a dit : DONNEZ-MOI LA LIBERTE OU LA MORT?

 Pas un murmure dans la salle. 

Suzuki lève la main :"Patrick Henry, en 1775 à Philadelphie."
L'institutrice : "Très bien Suzuki !" Et qui a dit : L'ETAT EST LE PEUPLE, LE PEUPLE NE PEUT PAS SOMBRER
Suzuki lève la main : "Abraham Lincoln, en 1863 à Washington."
L'institutrice : "Excellent, Suzuki !"


Maintenant, qui a dit : "JE VOUS AI COMPRIS"
Suzuki lève la main et dit :" Charles DE GAULLE !"
L'institutrice regarde les élèves et dit : "Honte à vous ! Suzuki est Japonais et il connaît l'histoire française et américaine mieux que vous !"

On entend alors une petite voix au fond de la classe : " Allez tous vous faire enculer, connards de Japonais !"
"Qui a dit ça ?" S'insurge l'institutrice
Suzuki lève la main et, sans attendre, dit :" Général Mc Arthur, 1942, au Canal de Panama et Lee lacocca, 1982, lors de l'assemblée générale de General Motors."


Dans la classe plongée dans le silence, on entend un discret : "Y'm'fait vomir..."
L'institutrice hurle : " Qui a dit ça ?"
Et Suzuki répond : "George Bush Senior au premier Ministre Tanaka pendant un dîner officiel à Tokyo en 1991."


Un des élèves se lève alors et crie : " Pomp'moi l'gland !!!"
Et Suzuki, sans sourciller :" Bill Clinton à Monica Lewinsky, 1997 dans la salle ovale de la Maison Blanche à Washington et DSK à une femme de chambre du sofitel de New-York 2011"
Un autre élève lui hurle alors : " Suzuki, espèce de grosse merde !"
Suzuki :" Valentino Rossi, lors du Grand Prix de Moto en Afrique duSud en 2002..."


Un autre élève crie plus fort : - Casse toi pov'con
Et Suzuki répond :"Trop facile celle-là, Nicolas SARKOZY au Salon de l'Agriculture 23 février 2008 à Paris à un visiteur peu doué en grammaire

La salle tombe littéralement dans l'hystérie, l'institutrice perd connaissance, la porte s'ouvre et le directeur de l'école apparaît.
" MERDE, je n'ai encore jamais vu un bordel pareil !"
Et Suzuki :"Martine Aubry en arrivant à la tête du Parti Socialiste"

Partager cet article

Repost 0
7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 14:00

 

 

Et si les français commençaient à se réveiller et à comprendre qu'on les leurre. Qui ? les grandes industries pharmaceutiques qui n'ont qu'une seule chose en tête : faire du profit. Sur le dos de qui ? sur le dos de tous ceux qui pensent qu'être en bonne santé signifie prendre des médicaments dès qu'un symptôme de maladie apparait.

 
D'ailleurs le système s'appelle "assurance maladie". Pourquoi pas "assurance santé"? Posez-vous la question.

 
Si certains médicaments soignaient réellement, pourquoi y a-t-il toujours autant de "malades" ? Pourquoi l'état dérembourse-t-il des médicaments par dizaine, bientôt par milliers, après s'être rendu compte qu'ils n'étaient pas si efficaces que cela. Sans compter tous ceux qui sont sur la sellette après avoir causé des milliers de morts, de par le monde. Dernièrement, on s'est rendu compte que certains médicaments favoriseraient Alzheimer (anxiolytiques, somnifères).
 
C'est sûr que certains médicaments sont fort utiles en cas d'urgence et indispensables pour sauver des vies. Mais quand certaines maladies sont chroniques, posons-nous la question : quel message veut faire passer notre corps ?

 
Personnellement, la dernière fois que je suis allé voir un médecin, il me semble que c'était il y a deux ans. Non pas pour me soigner d'un quelconque symptôme de maladie, mais pour obtenir une autorisation pour faire une prise de sang afin de voir si tout allait bien. Et c'était le cas. D'ailleurs, je vais y aller cette année.

 
Je m'alimente le mieux possible, je fais du sport modérément, je jeûne une fois par semaine pendant 24 heures, je médite tous les jours, je reste positive. S'il m'arrive rarement d'attraper un rhume, il ne dure jamais plus d'une semaine.

 
Et vous ? Comment voyez-vous votre santé ? Quand allez-vous devenir responsable de votre propre vie ?

 
 


 
Publié le 29 septembre 2011 à 09h12

L'Afssaps a édité un rapport mercredi indiquant que les Français ont consommé en moyenne 48 boîtes de médicaments en 2010 soit une baisse de 1,8% par rapport à l'année précédente.

 

Les Français aiment les médicaments. Il y a ceux qui en consomment pour tout et rien à la fois et il y a ceux qui en prennent juste lorsqu'ils en ont besoin. Résultat en moyenne en 2010, les Français ont consommé 48 boîtes soit presque une boîte par semaine pour un total de 27,5 milliards d'euros. C'est ce qu'a indiqué mercredi l'Afssaps.

Sur le total de 27,5 milliards, les médicaments remboursables ont représenté 19,9 milliards, contre 19,8 milliards en 2009. Un médicament sur quatre était un générique. Si la croissance s'est ralentie en 2010, la consommation hospitalière, qui représente 21% de l'ensemble (contre 79% pour les ventes en officines pharmaceutiques) a continué à croître de 4,2%. Mais en moyenne annuelle depuis 2000 la progression pour les médicaments prescrits à l'hôpital a été de 8,5%. En médecine de ville la majeure partie (68%) des médicaments sont pris par voie orale alors qu'à l'hôpital les formes injectables prédominent (67%).

L'ensemble des médicaments vendus représentait 10.350 spécialités, 14.500 représentations (pour un même médicament il y a parfois plusieurs catégories) et 3.000 substances actives. A l'hôpital, parmi les 50 produits les plus vendus on dénombre surtout les anticancéreux, les antirétroviraux (contre le VIH) ainsi que quelques spécialités de maladies rares. En ville ce sont les médicaments liés aux maladies cardio-vasculaires, aux ulcères, au système nerveux et à l'asthme. Dans les pharmacies le médicament ayant réalisé le plus gros chiffre d'affaires est le Tahor, un hypolipidémiant. Mais en nombre de boîtes vendues, la super-star est le Doliprane. Utilisé pour un simple rhume ou encore pour de petits maux de tête, il devance deux autres antalgiques, le Dafalgan et l'Efferalgan.


Les génériques sont plus utilisés qu'auparavant avec 24,5% en quantité, mais seulement de 11,5% en valeur. Les Français se soignent et cela se voit !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans médecine
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 16:38

 

Et pourquoi ça ne marcherait pas pour nous, en Europe, si cela marche pour l'Islande ?

C'est là où l'on voit les gouvernements qui souhaitent vraiment le bonheur de leur peuple et ceux qui veulent conserver leur peuple dans le carcan de l'esclavage. Ces derniers nous attribuent, contre notre gré, une part de dette contractée par d'autres.

Et pour la rembourser, ils n'hésitent pas à nous créer une taxe par jour. Et nous ? Allons-nous laisser faire encore longtemps ?


D'après un récent rapport du Fonds Monétaire International (FMI), l'Islande est sur la voie d'un désendettement rapide.

Plus encore : elle demande des comptes : le président islandais Olafur Ragnar Grimsson a demandé dimanche à l'Union européenne de mener une enquête pour déterminer comment elle a pu permettre à la Grande-Bretagne et aux Pays-Bas d'exercer une telle pression sur l'Islande pour tenter de transférer sur le contribuable islandais les sommes dues par la banque Icesave en faillite.

Nous applaudirons sans modération le gouvernement islandais pour sa fermeté et son patriotisme, et nous ferons observer que le remboursement de dettes privées par le contribuable, cela s'appelle du détournement de fonds publics et, là où la justice fonctionne normalement, cela mérite la paille humide des cachots.

Rappel des épisodes précédents :
En 2008 encore, tout va pour le mieux en Islande : les finances publiques sont saines et le pays est noté Aaa depuis cinq ans par l'agence de notation Moody's.

C'est alors que l'effondrement de son système bancaire hypertrophié a plongé ce pays, dans une crise présentée comme cataclysmique.

Un article de Courrier International fait un parrallèle entre l'Irlande et l'Islande, toutes deux confrontées à des faillites bancaires : la première, ligotée par l'Europe, se débat dans la déflation. La seconde, libre de faire des choix souverains, serre les dents mais s'aide d'une politique inflationniste et, surtout, refuse de laisser transférer sur le contribuable les dettes des banques en faillite.

Ce refus lui vaut d'être mise sous une pression intense par la Grande Bretagne et les Pays-Bas, soutenus par l'Union européenne, qui voudraient que leurs épargnants soient indemnisés par les finances publiques islandaises.

Lors de deux référendums successifs, les Islandais disent non : pas question que le contribuable dédommage des investisseurs étrangers à la place des banques.

Que croyez-vous qu'il se passa après ces deux refus aussi scandaleux selon les normes des marchés qui nous gouvernent ?

L'Islande est-elle tombée en enfer pour son crime de lèse-marché ? Est-elle mise à l'écart de la vie internationale ?

Que nenni.
Toute d'abord, c'est en 2010, c'est à dire deux ans seulement après le début de la crise, que le FMI commença à observer un début de redressement.

Pour être précis, c'est son représentant Mark Flanigan qui déclarait : “La récession s’est révélée moins profonde que prévu”. Le modèle social nordique a été préservé et l'endettement décroit progressivement, grâce à une forte dévaluation de la monnaie (qui a perdu 30 % en deux ans) et à l'inflation qui atténue les dettes. Le chômage est fortement retombé (de 9,7% à 7,3 %, pourcentage à comparer à celui de l'Irlande : 14,1 %). La reprise se traduit en chiffres (1,3 % au troisième trimestre).

Le président islandais s'en expliquait déjà sans ambages à Bruxelles : “La différence est qu’en Islande nous avons laissé les banques faire faillite, a-t-il expliqué. C’étaient des institutions privées ; nous n’y avons pas injecté de l’argent pour les maintenir à flot. L’Etat n’a pas à assumer cette responsabilité.”

Selon le Prix Nobel d’économie Paul Krugman, l’Islande s’est relevée plus vite parce qu’elle n’a jamais adopté l’euro. “Elle a fortement dévalué sa monnaie et imposé un contrôle des capitaux. Il s’est alors passé quelque chose d’étrange : bien qu’elle ait traversé la pire crise financière de l’Histoire, elle a été bien moins lourdement sanctionnée que d’autres nations.” Deux ans après le début de la crise, la couronne islandaise a perdu 30 %, les fonderies d’aluminium tournent à plein régime pour satisfaire la demande étrangère, tandis que les produits locaux ont remplacé les légumes exotiques et autres tomates de serre importés.

Aujourd'hui, le FMI, qui achève de verser un prêt, marque à nouveau sa satisfaction.
La candidature de l'Islande à l'Union européenne avance.

Tout ceci malgré le psychodrame avec la Grande-Bretagne et les Pays-Bas, pays auxquels les Islandais ont fermement refusé d'indemniser aux frais du contribuable leurs investisseurs qui avaient perdu de l'argent dans la faillite de la banque Icesave.

Le dernier épisode montre d'ailleurs que ces investisseurs vont être indemnisés, mais par par le contribuable.

En effet, la maison mère d'Icesave, la banque Landsbanki, a annoncé avoir récupéré des fonds suffisants pour rembourser toutes "les réclamations prioritaires". En vertu d'une loi adoptée en Islande après sa crise économique de 2008, tous les dépôts bancaires sont considérés comme "réclamations prioritaires".

Landsbanki a précisé qu'après le remboursement des épargnants lésés, il lui resterait encore 13 milliards de couronnes islandaises (80 millions d'euros).

Cela signifie que les 3,9 milliards d'euros que la Grande-Bretagne et les Pays-Bas ont avancés pour indemniser leurs 340.000 ressortissants lésés par la faillite d'Icesave peuvent être remboursés sans mettre les finances publiques islandaises à contribution.

Du coup, maintenant, c'est le gouvernement islandais qui demande des comptes à l'Union européenne sur le psychodrame que le pays a du subir.

Le président islandais Olafur Ragnar Grimsson a demandé à l'Union européenne de mener une enquête pour déterminer comment elle a pu permettre à la Grande-Bretagne et aux Pays-Bas d'exercer une telle pression sur l'Islande dans l'affaire de la banque en faillite Icesave.
"Comment des Etats membres ont-ils pu accepter les absurdes demandes britanniques et hollandaises ?", s'est interrogé M. Grimsson dans une interview à la radio-télévision publique RUV. "Cela mérite une enquête".

M. Grimsson fait remarquer que " cette affaire aurait pu être traitée de manière raisonnable dès le début, qu'il était absolument inutile de mettre le peuple islandais et notre coopération avec les pays européens dans un tel carcan".

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans société
commenter cet article
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 19:51

 

COMMENTAIRE DE RAËL

 Heureusement, une révolution mondiale est peut-être en train de venir. Le seul moyen de sauver l'Humanité, c'est que les gens prennent le pouvoir qui est actuellement aux mains des institutions financières internationales, des industries militaires et des milliardaires et de leurs marionnettes les gouvernements « démocratiques ». Alors, nous aurons un monde sans armées nationales, sans centrales nucléaires dangereuses, sans crédit et sans taux d'intérêt qui ruinent tout le monde, et gouverné par des démocraties par Internet, un monde qui sera un lieu de paix, de partage et de compassion. Nous sommes sur le chemin du paradisme (www.paradism.org) . www.paradisme.org

 
Traduction de l’article reproduit par Raël Science "Avec commentaire de Raël" :
 
 
        
 As Scorn for Vote Grows, Protests Surge Around Globe

 À mesure que s'accroît le mépris pour l'institution du vote, des mouvements de protestation surgissent sur toute la planète

Des centaines de milliers d'Indiens déçus acclament un militant, originaire d'un village, en train de faire une grève de la faim. Israël chancelle devant la plus grande manifestation de rue de son histoire. En Espagne et en Grèce, des jeunes furieux prennent le contrôle de places publiques à travers leurs pays.

Ils se plaignent de la corruption, du manque de logements à un prix abordable, et du chômage, des doléances courantes à travers le monde. Mais de l'Asie du Sud au cœur de l'Europe, et maintenant même jusqu'à Wall Street, ces protestataires partagent quelque chose d'autre : la méfiance, et même le mépris, à l'égard des politiciens traditionnels, et de la procédure politique démocratique à laquelle ceux-ci président.

Si ces personnes descendent dans la rue, c'est en partie parce qu'elles ont peu confiance dans l'urne.

« Nos parents sont reconnaissants du fait qu'ils votent, » dit Marta Solanas, 27 ans, parlant de vieux espagnols qui ont passé des décennies sous la dictature de Franco. « Nous sommes la première génération à dire que le vote est sans valeur ».

C'est l'économie qui a motivé cela, avec l'accroissement de l'inégalité des revenus, le taux de chômage élevé, et la diminution des dépenses sociales, due à la récession, qui étend le malaise. L'aliénation est particulièrement profonde en Europe, avec des boycotts et des grèves qui, à Londres et à Athènes, ont dégénéré en violences.

        

 Mais même en Inde et en Israël, où la croissance reste robuste, les protestataires disent également qu'ils n'ont pas confiance dans la classe politique de leur pays, et la façon dont les politiciens se plient à des groupes d'intérêt établis, et ils sentent que seule une attaque contre le système lui-même peut apporter un réel changement.

De jeunes Israéliens ont organisé de gigantesques manifestations, en insistant sur le fait que leurs leaders politiques, tous partis confondus, avaient tellement été obsédés par les problèmes de sécurité, les groupes ultra-orthodoxes et d'autres intérêts particuliers, qu'ils ne pouvaient plus répondre à l'attente de la classe moyenne du pays.


Dans la plus grande démocratie du monde, Anna Hazare, un militant, a fait une grève de la faim de 12 jours jusqu'à ce que le parlement indien capitule, concernant certaines des demandes principales de Anna Hazare, pour une mesure anti-corruption proposée pour que les fonctionnaires rendent des comptes. « Nous élisons les représentants du peuple pour qu'ils puissent résoudre nos problèmes”, a dit Sarita Singh, 25 ans, une personne parmi les milliers qui se sont rassemblées chaque jour à Ramlila Maidan, où les moussons ont transformé le sol en boue, mais les protestataires ont brandi des drapeaux indiens et ont chanté des chants patriotiques.

« Mais cela n'arrive pas. C'est toujours la corruption qui gouverne notre pays. »

De plus en plus, des citoyens de tous les âges, mais particulièrement des jeunes, rejettent les structures conventionnelles, comme les partis et les syndicats, en faveur d'un système moins hiérarchique, plus participatif, sous beaucoup d'aspects sur le modèle de la culture du Web.

En ce sens, les mouvements de protestation dans les démocraties ressemblent à celles qui ont secoué cette année des gouvernements autoritaires, en renversant des chefs d'État en place depuis longtemps, en Tunisie, en Égypte et en Libye. Les protestataires ont créé leur propre espace politique en ligne, distant, quelquefois ouvertement hostile, à l'égard des institutions traditionnelles de l'élite.

La masse critique d'outils Wiki et d'organisation, de vidéo et de réseaux sociaux, le réseau communautaire d'informations de Twitter , et la possibilité offerte par des sites comme PayPal de faire des donations, rend instantanément opérationnelles des coalitions d'individus qui ont le même esprit.

« Voici une génération de personnes de 20 à 30 ans, qui sont habitués à s'auto-organiser, » dit Yochai Benkler, directeur du Berkman Center for Internet and Society à l'université de Harvard. « Ils pensent que la vie peut être plus participative, plus décentralisée, moins dépendante des modèles traditionnels d'organisation, que ce soit dans un État ou dans une grande entreprise. Ces modèles traditionnels étaient les moyens principaux de faire quelque chose dans l'économie industrielle, mais ce n'est plus le cas maintenant. »

               

Yonatan Levi, 26 ans, a qualifié les villes de tentes qui ont surgi en Israël de « belle anarchie ». Il y avait des cercles de discussion sans modérateur comme les chat- rooms sur Internet, dirigés, dit-il, par des gestes de la main du genre « emoticon », comme des avant-bras croisés pour signaler un désaccord avec le dernier locuteur, les mains levées et remuées en l'air pour marquer que l'on est d'accord - les mêmes signes de la main étaient utilisés dans des assemblées publiques en Espagne. Il y avait des leçons et de la nourriture gratuites, sur la base de la conviction d'Internet que tout devrait être disponible gratuitement.

Il fallait que quelqu'un intervienne, dit M. Levi, car « le système politique a abandonné ses citoyens. »

La déception croissante arrive 20 ans après ce qui fut célébré comme la victoire finale du capitalisme démocratique sur le communisme et la dictature.

Dans le sillage de la chute de l'Union soviétique en 1991, un consensus émergea, selon lequel une économie libérale, combinée à des institutions démocratiques, était le seul moyen d'aller de l'avant. Ce consensus, dont des chercheurs se sont faits les champions, comme Francis Fukuyama dans son livre « La fin de l'Histoire et le Dernier Homme », a été secoué, peut-être même brisé par une succession de crises apparemment sans fin - l'effondrement financier asiatique de 1997, l'explosion d'Internet en l'an 2000, la crise des subprimes en 2007 - 2008, et la continuation de la crise des dettes européennes et américaines - et l'incapacité apparente des politiciens de résoudre ces crises ou d'atténuer le choc pour leurs concitoyens.

Les électeurs frustrés ne s'agitent pas pour l'emporter sur un dictateur mais ils disent qu'ils ne savent pas vers où se tourner, au moment où les choix politiques de l’époque de la guerre froide semblent sans objet. « Même lorsque le capitalisme tomba dans sa pire crise depuis les années 1920, on ne voyait pas d'alternative viable », a dit Owen Jones, un auteur britannique de gauche.

Les protestations ont explosé en Grande-Bretagne jusqu'à tomber dans l'illégalité le mois dernier. Des jeunes déchainés ont cassé des vitrines et allumé des incendies à Londres et au-delà, en utilisant des systèmes de communication comme BlackBerry Messenger pour échapper à la police. Ils avaient du bon sens et de la technologie, a dit M. Jones , mais ils ne croyaient pas que le système politique représentât leurs intérêts. Il leur manquait aussi l'espoir.

« Les jeunes qui ont pris part aux émeutes n'avaient pas le sentiment qu'ils avaient un futur à perdre, », dit-il.

En Espagne, pays frappé par le taux de chômage officiel le plus élevé dans les pays développés, à 21 %, beaucoup de gens ont perdu confiance dans le fait que les politiciens de quelque parti que ce soit puissent trouver une solution. Leurs revendications sont vagues, mais leur cri pour demander du secours est plaintif et déterminé. Ces personnes que l'on appelle les indignés ou les scandalisés, bloquent la circulation, occupent des places publiques et se rassemblent pour des séminaires.

Mme Solanas, une journaliste d'Internet au chômage, faisait partie du noyau dur de protestataires qui, en mai, occupèrent la Puerta del Sol, une place publique de Madrid, la capitale, en déclenchant un mouvement de protestation national. Cette nuit-là, elle et quelques amis firent démarrer le compte Twitter @acampadasol, ou “Camp Sol,” qui maintenant regroupe 70 000 personnes.

Tandis que les manifestations espagnoles et israéliennes étaient pacifiques, des critiques ont élevé des doutes sur l'urgence de contourner les institutions représentatives. En Inde, la croisade de M. Hazare consistant à « jeûner jusqu'à la mort » jusqu'à ce que le Parlement promulgue la loi anticorruption demandée par M. Hazare, rencontra quelques partisans en tant que sacrifice de soi. Beaucoup d'opposants qualifièrent sa tactique de chantage non-démocratique.

Il s'est avéré que des centaines de milliers de personnes, le mois dernier, à New Delhi, ont révélé un scandale viscéral concernant l'état de la politique indienne. On pouvait lire sur une bannière : « Si votre sang n'est pas en train de bouillir maintenant, alors votre sang n'est pas du sang ! » La campagne de M. Hazare, 74 ans, était destinée à forcer le parlement à prendre en considération sa législation anticorruption au lieu d'une autre solution plus faible proposée par le gouvernement.

Le Parlement a fait passer à l'unanimité une résolution reprenant l'essentiel de la proposition de M. Hazare , et on s'attend à ce que les législateurs approuvent un ensemble de mesures anticorruption lors de leur prochaine session. La campagne anticorruption de M. Hazare a touché une corde sensible du public, précisément parce que que M. Hazare n'était pas un politicien. Beaucoup d'électeurs sentent que la démocratie indienne, et en particulier les principaux partis, le Parti du Congrès et le parti Bharatiya Janata, ne répondent plus aux attentes et sont prisonniers de groupes d'intérêt. Pendant presque un an, les médias indiens et les vérificateurs des comptes du gouvernement ont mis au jour des scandales gouvernementaux sordides impliquant des milliards de dollars de corruption.

Beaucoup de protestataires qui suivaient l'homme à la cape blanche de Gandhi - que l'on appelle un topi - étaient des personnes jeunes et des classes moyennes, habillées “tendance”, et utilisant les smartphones les plus récents. Mme Singh est née dans un village et suit les cours d'une université à New Delhi. Pourtant, elle est inquiète pour son avenir, et elle veut savoir pourquoi ses parents passent des journées sans électricité. « Pendant dix-huit heures par jour, nous n'avons pas d'électricité », dit-elle. « C'est de la corruption. L'électricité, c'est notre besoin fondamental. Où va l'argent ? ».

Pouvoir répondre à des changements dans les besoins des électeurs, c'est, semble-t-il, la force de la démocratie. Ces mouvements qui émergent, comme beaucoup dans le passé, pourraient finir par être absorbés par les partis politiques traditionnels, de la même façon que le Parti républicain, aux États-Unis, cherche à profiter du sentiment anti - establishment du Tea Party . Cependant, les puristes impliqués dans beaucoup des mouvements disent qu'ils ont l'intention d'éviter les vieux courants politiques.

La gauche , qui pourrait sembler la destination naturelle des mouvements naissants qui émergent dans le monde, est compromise aux yeux des militants par le centrisme néolibéral de Bill Clinton et Tony Blair. La vieille gauche est toujours mariée aux syndicats, même si ceux-ci représentent une part de plus en plus petite de la force ouvrière. Plus récemment, une participation du centre-gauche dans le renflouement d'institutions financières a éloigné de celui-ci ses anciens partisans, qui disent que l'argent aurait dû aller au peuple plutôt qu'aux banques.

Les acteurs politiques de la vieille garde de l'après-guerre froide résistent dans leur tranchée. Au Japon, six premiers ministres ont démissionné en cinq ans, à mesure que la paralysie politique s'agrave. Les deux principaux partis en Allemagne, les chrétiens-démocrates et les social-démocrates, ont vu le nombre de leurs membres décliner de façon inquiétante, alors que les Verts ont gagné beaucoup d'adhésions, et tandis que la chancelière Angela Merkel a vu son autorité s'éroder à cause de renflouements impopulaires.

Dans beaucoup de pays européens, la déception est double : des gouvernements de pays lourdement endettés qui renoncent aux dépenses sociales, et une Union européenne regardée comme distante et non-démocratique. Les chefs d'État européens ont dicté de rudes mesures d'austérité au nom de la stabilité de l'euro, la monnaie commune de l'Europe, qui a perdu sa valeur du fait de politiciens nationaux captifs du système et corrompus, disent les protestataires.

« La pire des crises, c'est la crise de légitimité, » a dit Mme Solanas . « Nous ne pensons pas qu'ils vont faire quoi que ce soit pour nous. »

Contrairement à l'Europe qui se bat contre la crise, l'économie d'Israël connaît une exceptionnelle réussite. Celle-ci a succédé à un système dominé par la léthargie, et est devenue high-tech, dynamique et réactive au marché. Mais avec la richesse est venue l'inégalité. Les organisateurs des mouvements de protestation disent que c'est la même petite fraction du peuple qui a profité des privatisations du gouvernement qui domine également la plupart des partis politiques. Le reste du pays a fait son deuil de la politique.

M. Lévi, né à Degania, le premier kibboutz d'Israël, a dit que les protestations n'étaient pas des actes de colère, mais de revendication, d'une société prise en otage par une classe connue en hébreu comme “hon veshilton,” , ce qui signifie une alliance de l'argent et de la politique. La montée des forces du marché a produit un sentiment de désengagement public, dit-il, le sentiment que le rôle de citoyen se limitait à quelques déplacements jusqu'aux bureaux de vote.

« Le système politique a abandonné ses citoyens, » a dit M. Lévi, « Nous avons perdu le sens de la responsabilité mutuelle. ».

 

Ont contribué à ce reportage Ethan Bronner depuis Tel-Aviv, et Jim Yardley depuis New Delhi.

Une version de cet article a été publiée sur papier à la page A1 de l'édition de New York, sous le titre As Scorn for Vote Grows, Protests Surge Around Globe.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans société
commenter cet article