Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 18:56


http://www.rue89.com/2010/12/03/wikileaks-reveler-un-secret-est-desormais-interdit-en-france-179010

Par Pascal Riché | Rue89 |

Sous la probable pression des Etats-Unis et celle, plus probable encore, de l'Elysée, Eric Besson a demandé au Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies (CGIET) d'examiner comment mettre un terme à l'hébergement du site WikiLeaks en France.

Sur quelle base s'appuie le ministre de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique, spécialiste des expulsions, pour exiger celle d'un site d'information ? Il évoque l'intolérable « violation de secrets diplomatiques » (des secrets diplomatiques, en l'occurrence, américains). Autrement dit, la divulgation de secrets deviendrait interdite en France.

La France est déjà passée en cinq ans, dans le classement de Reporters sans frontières, du 11e rang au 44e rang de la liberté d'informer. Le pays est désormais derrière la Corée du Sud et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Jusqu'où le pouvoir actuel entend-il laisser filer cette liberté ?

Certes, WikiLeaks -et la façon dont ce site fonctionne- n'est pas à l'abri de critiques, pas plus que n'importe quel autre média, et nous en avons relayé pour notre part quelques-unes. Mais les questions que soulève sa façon de travailler sont d'ordre déontologique : tant que WikiLeaks ne viole pas la loi, le pouvoir n'a pas à intervenir.

Il y a des lois…

En posant des principes du type « la France ne peut héberger des sites internet qui violent le secret des relations diplomatiques », le gouvernement ne s'attaque pas seulement à ce site, il s'attaque à l'information.

Si l'on suit sa logique, la France ne peut pas non plus héberger de télévisions, de radios ou de journaux qui « violent le secret des relations diplomatiques » (à commencer par ceux qui, comme le journal Le Monde, ont travaillé avec WikiLeaks pour relayer les télégrammes diplomatiques américains).

Les lois existent, notamment celle sur la presse de 1881 : elles protègent la liberté d'expression et en fixent des limites précises (diffamation par exemple). Avant d'exiger l'interdiction d'un média, Eric Besson ferait bien de les relire.

PS : Le temps de publier cet article, j'apprends que Besson rêve aussi d'interdire les appels à manifester sur Facebook, pour les manifestations non autorisées…



--

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans politique
commenter cet article

commentaires