Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 09:28

 


http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/vivre-sans-travailler-c-est-106601

 
Depuis le XIXème siècle, le capitalisme a glorifié l’esclavagisme moderne qu’on nomme le travail, mais ce système politique n’est pas une fatalité. Aujourd’hui, il touche à sa fin et il est temps de le remplacer par un système social et économique qui redevienne ce pour quoi il était fait à la base : être au service de l’être humain pour lui permettre de vivre et de s’épanouir.

Ces dernières années les grosses multinationales n’ont cessé de faire des bénéfices colossaux, et pourtant la majorité de la population doit se serrer la ceinture, parfois cumuler deux travails pour survivre, ou pire, mourir de faim sur certains continents. Le problème ne provient donc pas des richesses, mais bien de leur répartition.

Aujourd’hui, la technologie permet de libérer les hommes du travail tout en augmentant la productivité. Pourquoi l’être humain devrait-il continuer à effectuer des besognes qu’une machine peut faire à sa place ?

Le Revenu Minimum d’Existence, également appelé Revenu de Base ou Allocation Universelle, est un système politique qui a été réfléchi depuis le début du 20ème siècle. Il propose le versement d’une somme d’argent fixe pour chaque individu, dès sa naissance, sans rien exiger en retour. Les citoyens qui souhaitent avoir un revenu plus conséquent et continuer à s’enrichir, peuvent travailler et toucher un salaire supplémentaire, mais n’y seraient pas obligés puisque la majorité des tâches seraient effectuées comme nous l’avons vu précédemment, par des machines.

Chaque individu, aurait enfin l’occasion de s’épanouir en toute liberté et de réaliser ce pour quoi il est fait. Pouvez-vous imaginer la qualité d’une musique créée par un musicien qui n’aurait d’autre but que de partager sa passion ? Pouvez-vous imaginer les inventions technologiques et scientifiques issues de cerveaux qui ne seraient pas épuisés par le fait de devoir mendier des subventions, quand ces cerveaux ne se retrouvent pas derrière une chaîne de montage car leur famille n’a pas pu financer leurs études ?

Financer ce revenu est possible, il suffit de réorganiser la répartition des impôts en utilisant le budget destiné aux allocations, et pourquoi pas le budget militaire et l’entretien de nos monarques, pardon, je veux dire nos politiciens ?

Car dans une société où l’individu n’est pas stressé par les questions liées à sa survie, il y a moins de violence, et quand il y a moins de violence, l’être humain développe naturellement des activités liées à son bien-être et à celui de la société. Les gouvernements ne serviront donc plus à rien.

On pourrait même aller plus loin : dans une société où l’individu vit en toute liberté, dans la paix et l’harmonie, pourquoi s’encombrer de l’argent ? Puisque la science (avec la nanotechnologie), l’informatique et la robotique s’occupent de notre production, pourquoi continuer à utiliser des bouts de papiers et des morceaux de métal ?

Oui, vivre sans travailler, c’est possible, et c’est une étape vers une plus grande liberté encore : vivre dans une société sans argent

Nous en sommes capables. De même que le charbon a lancé les grandes révolutions industrielles du milieu du 19ème siècle, nous sommes à l’aube d’une nouvelle révolution, mais cette révolution n’est possible que si elle est mondiale, et si nous, êtres humains, nous coopérons tous ensemble pour construire une humanité unie et respectueuse de toute forme de vie.


Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans société
commenter cet article

commentaires