Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 14:00

 

 

Et si les français commençaient à se réveiller et à comprendre qu'on les leurre. Qui ? les grandes industries pharmaceutiques qui n'ont qu'une seule chose en tête : faire du profit. Sur le dos de qui ? sur le dos de tous ceux qui pensent qu'être en bonne santé signifie prendre des médicaments dès qu'un symptôme de maladie apparait.

 
D'ailleurs le système s'appelle "assurance maladie". Pourquoi pas "assurance santé"? Posez-vous la question.

 
Si certains médicaments soignaient réellement, pourquoi y a-t-il toujours autant de "malades" ? Pourquoi l'état dérembourse-t-il des médicaments par dizaine, bientôt par milliers, après s'être rendu compte qu'ils n'étaient pas si efficaces que cela. Sans compter tous ceux qui sont sur la sellette après avoir causé des milliers de morts, de par le monde. Dernièrement, on s'est rendu compte que certains médicaments favoriseraient Alzheimer (anxiolytiques, somnifères).
 
C'est sûr que certains médicaments sont fort utiles en cas d'urgence et indispensables pour sauver des vies. Mais quand certaines maladies sont chroniques, posons-nous la question : quel message veut faire passer notre corps ?

 
Personnellement, la dernière fois que je suis allé voir un médecin, il me semble que c'était il y a deux ans. Non pas pour me soigner d'un quelconque symptôme de maladie, mais pour obtenir une autorisation pour faire une prise de sang afin de voir si tout allait bien. Et c'était le cas. D'ailleurs, je vais y aller cette année.

 
Je m'alimente le mieux possible, je fais du sport modérément, je jeûne une fois par semaine pendant 24 heures, je médite tous les jours, je reste positive. S'il m'arrive rarement d'attraper un rhume, il ne dure jamais plus d'une semaine.

 
Et vous ? Comment voyez-vous votre santé ? Quand allez-vous devenir responsable de votre propre vie ?

 
 


 
Publié le 29 septembre 2011 à 09h12

L'Afssaps a édité un rapport mercredi indiquant que les Français ont consommé en moyenne 48 boîtes de médicaments en 2010 soit une baisse de 1,8% par rapport à l'année précédente.

 

Les Français aiment les médicaments. Il y a ceux qui en consomment pour tout et rien à la fois et il y a ceux qui en prennent juste lorsqu'ils en ont besoin. Résultat en moyenne en 2010, les Français ont consommé 48 boîtes soit presque une boîte par semaine pour un total de 27,5 milliards d'euros. C'est ce qu'a indiqué mercredi l'Afssaps.

Sur le total de 27,5 milliards, les médicaments remboursables ont représenté 19,9 milliards, contre 19,8 milliards en 2009. Un médicament sur quatre était un générique. Si la croissance s'est ralentie en 2010, la consommation hospitalière, qui représente 21% de l'ensemble (contre 79% pour les ventes en officines pharmaceutiques) a continué à croître de 4,2%. Mais en moyenne annuelle depuis 2000 la progression pour les médicaments prescrits à l'hôpital a été de 8,5%. En médecine de ville la majeure partie (68%) des médicaments sont pris par voie orale alors qu'à l'hôpital les formes injectables prédominent (67%).

L'ensemble des médicaments vendus représentait 10.350 spécialités, 14.500 représentations (pour un même médicament il y a parfois plusieurs catégories) et 3.000 substances actives. A l'hôpital, parmi les 50 produits les plus vendus on dénombre surtout les anticancéreux, les antirétroviraux (contre le VIH) ainsi que quelques spécialités de maladies rares. En ville ce sont les médicaments liés aux maladies cardio-vasculaires, aux ulcères, au système nerveux et à l'asthme. Dans les pharmacies le médicament ayant réalisé le plus gros chiffre d'affaires est le Tahor, un hypolipidémiant. Mais en nombre de boîtes vendues, la super-star est le Doliprane. Utilisé pour un simple rhume ou encore pour de petits maux de tête, il devance deux autres antalgiques, le Dafalgan et l'Efferalgan.


Les génériques sont plus utilisés qu'auparavant avec 24,5% en quantité, mais seulement de 11,5% en valeur. Les Français se soignent et cela se voit !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans médecine
commenter cet article

commentaires