Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 16:04

 

Eh oui ! Etre heureux ici et maintenant, être optimiste malgré notre environnement plutôt négatif, avoir toujours des émotions positives, tout cela aide sans aucun doute à nous maintenir dans une bonne santé.
 
Pour ceux qui ont envie d'apprendre ou bien de vivre tout simplement ces émotions positives, ne rater pas le stage de l'académie du bonheur qui aura lieu du 5 au 11 août en Slovénie. De plus amples renseignements sur le site www.rael.org

 
 


http://www.psychomedia.qc.ca/sante-cardiovasculaire/2012-04-19/effet-protecteur-du-bien-etre-et-des-emotions-positives


L'optimisme, le bonheur et les émotions positives protégeraient la santé cardiovasculaire, selon une étude américaine publiée dans la revue Psychological Bulletin.

Alors que de nombreuses études ont montré que des états psychologiques négatifs comme la colère, l'anxiété, l'hostilité et la dépression peuvent nuire à la santé du cœur, l'effet des états positifs est moins connu, notent les chercheurs, car, soulignent-ils, l'absence d'états négatifs n'est pas la même chose que la présence d'états positifs.

Julia Boehm et Laura Kubzansky de l'Université Harvard ont analysé les résultats de 200 études portant sur les liens entre le bien-être psychologique positif et la santé cardiovasculaire.

Parce que le bien-être psychologique est un concept vaste, elles ont distingué entre le bien-être hédonique (émotions positives dans le quotidien), le bien-être eudémonique (dimension cognitive reconnue comme étant la satisfaction dans la vie), l'optimisme et d'autres mesures du bien-être.

Les différents aspects du bien-être étaient associés à un risque réduit d'infarctus, d'accident vasculaire cérébral et d'autres événements cardiovasculaires indépendamment de l'âge, du statut socioéconomique, du tabagisme et du poids. L'optimisme, réduisant le risque de 50%, était le plus fortement associé.

Les personnes ayant un meilleur sentiment de bien-être étaient aussi plus susceptibles de faire de l'exercice, d'avoir une alimentation équilibrée et d'avoir un sommeil suffisant. Le bien-être était aussi lié à une tension artérielle plus basse, un meilleur profil de cholestérol et de triglycérides sanguins et un poids santé.

Partager cet article

Repost 0

commentaires