Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 09:52
 
Raël fait le commentaire suivant:

Il est temps de se débarrasser du mot «guerre» utilisé pour n’importe quel sujet.

Tout comme la «guerre» contre la drogue est vaine et nuisible pour la société, il en est de même pour la «guerre» contre le terrorisme, et d'autres.

Des approches pacifiques, scientifiques et non-violentes sont la seule solution aux problèmes auxquels l’humanité fait face.

Toutes les sortes de «guerres» qui incluent automatiquement la violence et la criminalisation, créent plus de problèmes. La société se rendra vite compte que la même chose s’applique à la «guerre» contre le terrorisme qui est également vaine et qui crée beaucoup plus de problèmes.

La seule solution est d’aborder les causes d'insatisfaction individuelle ou d’injustice qui poussent les peuples à se droguer, ou l'insatisfaction collective qui pousse les sociétés à utiliser le "terrorisme".

De la même manière que toutes les nations criminelles qui mènent la "guerre" à la drogue créent plus de criminalité et de gens désespérés, ces mêmes nations, principalement les Etats-Unis, l’Europe occidentale et Israël qui mènent la "guerre" contre le terrorisme, créent davantage de terrorisme. Et elles deviennent aussi elles-mêmes terroristes, mais une forme beaucoup plus dangereuse de terrorisme qui est le terrorisme d’état. Le récent assassinat d’état d'Oussama Ben Laden crée un dangereux précédent d'agression sur le territoire d’un état étranger. Comment le peuple américain se sentirait si un dissident d'un pays étranger était exécuté militairement à l'intérieur de l’Amérique ?
C'est ce qui arrivera si cette politique criminelle continue. La violence ne résout rien, elle perpétue et "banalise" ceci.
L'humanité n’a qu'une seule façon de survivre : adopter une non-violence radicale et globale.

Et cela commence par arrêter d'utiliser le mot «guerre» pour tout.
La guerre c’est lorsque deux nations avec deux armées différentes se battent entre elles. Point. Tout le reste c'est de la merde médiatique et de la manipulation gouvernementale pour conditionner les gens à accepter et à promouvoir la violence, en leur donnant l'illusion qu'ils ont besoin de leurs gouvernements et de leurs politiciens pour les protéger.
Si la peur disparaît et la non-violence prévaut, il n’y aura plus besoin de gouvernement, de politiciens, de lois, d'argent ou de médias et le monde peut devenir une belle société anarchiste de collaboration, de partage, de compassion et d’amour, comme dans toutes les sociétés de fourmis et d’abeilles où il n'existe pas de règles, pas de lois, pas d'argent, pas de police ou de politiciens et où tout le monde travaille pour le bien de tous.
 
D'autres articles intéressants sur http://fr.raelianews.org/news.php?item.337.1

Partager cet article

Repost 0

commentaires