Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 19:37

On en parle de plus en plus. Et pour cause, c'est sans doute l'une des solutions pour permettre à tous ceux qui sont laissés pour compte à cause du manque de travail, de pouvoir vivre décemment et enfin de réaliser leur vie sur la planète Terre, en toute sérénité.

Et vous ? que feriez-vous si vous n'aviez plus à travailler , tout en ayant de quoi vivre ? Quels rêves abandonnés reprendriez-vous pour enfin les réaliser ?

L'article est long mais très instructif. Ci-dessous un extrait plein d'espoir pour les pays sous-développés. 
http://www.peripheries.net/article326.html

« Il est plausible d’imaginer que dans les pays riches, le revenu de base aboutisse à une forme de décroissance, tandis que ce serait l’inverse dans les pays pauvres. » C’est en tout cas ce qui s’est produit à Otjivero, le village de Namibie où a été instauré pour deux ans, début 2008, un revenu garanti de 100 dollars namibiens par mois pour tous les habitants de moins de 60 ans, « à l’initiative d’un pasteur qui n’en pouvait plus du développement », résume Oliver Seeger.
 
« Contrairement aux microcrédits et à beaucoup de programmes d’aide au développement classiques, le revenu minimum a un impact non seulement sur la production, mais aussi sur la demande, expliquait le chercheur Herbert Jauch, membre de la Basic Income Grant Coalition (BIG) de Namibie, à la Frankfurter Rundschau.

En Afrique, le pouvoir d’achat se concentre en général dans quelques centres, ce qui force les gens à quitter les campagnes pour les villes, où les bidonvilles finissent par s’étendre. Le revenu minimum garanti permet à des régions rurales de se développer, il crée des marchés locaux et permet aux gens d’être autosuffisants".

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans crise financière
commenter cet article

commentaires