Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 19:50



http://www.lepost.fr/article/2010/09/10/2214201_des-ogm-contre-les-desastres-de-l-aridite-enfin-un-debut-de-solution-contre-la-famine.html#xtor=RSS-33

Par Kataguruma      le 10/09/2010 à 12:38

Mêlant la physiologie, la modélisation mais aussi la génétique, DROPS permettra de créer un nouveau genre de maïs, de blé tendre, de blé dur et de sorgho résistant à la sécheresse. Le projet européen DROught-tolerant yielding PlantS (DROPS) a pour but de présenter, dans 5 ans, une optimisation de l’utilisation des ressources en eau, en période de sécheresse, grâce à ces plantes. Autrement dit, cela permettra de préserver les rendements des cultures de certaines plantes même en temps d’aridité...

Mêlant la physiologie, la modélisation mais aussi la génétique, DROPS permettra de créer un nouveau genre de maïs, de blé tendre, de blé dur et de sorgho résistant à la sécheresse. Le projet européen DROught-tolerant yielding PlantS (DROPS) a pour but de présenter, dans 5 ans, une optimisation de l’utilisation des ressources en eau, en période de sécheresse, grâce à ces plantes. Autrement dit, cela permettra de préserver les rendements des cultures de certaines plantes même en temps d’aridité.

Le projet est mené par l’INRA et de 15 partenaires (1) du monde entier et bénéficie d’un financement de 8,7 millions d’euros pour toute sa durée.

Mais comment seront accueillis les résultats de ce projet ? Les OGM sont encore un sujet sensible, notamment en France. Les contestataires mettront-ils dans leur balance les bienfaits d’une telle avancée, avant de donner leur jugement? Penseront-ils à ce que cela représente en matière d’économie d’énergie et de développement durable ?

A supposer que ces plantes ne soient pas nocives pour leur environnement, ce projet laisse entrevoir d’importantes économie d’eau. Cela permettrait aussi, s’ils y ont accès, d’aider les producteurs de pays subissant régulièrement de grandes sécheresses et ainsi d’améliorer leurs conditions de vie. C’est d’autant plus vrai que les effets du dérèglement climatique sont de plus en plus importants.

Pour connaitre les réponses à ces premières questions, il nous faudra cependant attendre encore quelques années, le temps que l’opinion s’intéresse au sujet.

(1) INRA, Australian Centre for Plant Functional Genomics Pty Ltd, Biogemma, INRA Transfert S.A., KWS Saat AG, Lancaster University, Agricultural Research Institute of the Hungarian Academy of Sciences, Max Planck Gesellschaft zur Foerderung der Wissenschaften E.V., Pioneer Hi-Bred International, Inc. A DuPont Company, Sabanci University, Syngenta Crop Protection AG, Alma Mater Studiorum Universita di Bologna, Université Catholique de Louvain, University of Queensland, Wageningen Universiteit

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans technologies du futur
commenter cet article

commentaires