Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 13:20

 

http://www.cpepesc.org/Aluminium-dans-l-eau-et-maladie-d.html

L’aluminium est suspecté de favoriser l’apparition de la maladie d’Alzheimer. En effet une importante concentration de ce métal est retrouvée dans les cerveaux de personnes décédées de cette maladie, ce qui n’est pas le cas dans les cerveaux d’autres défunts.

Outre le fait que l’on cuisine beaucoup dans des ustensiles en aluminium, ce métal se trouver également dans les eaux ayant subies un traitement de clarification avec du sulfate d’alumine.

Le sulfate d’alumine est utilisé comme floculant pour décanter les eaux troubles chargées de particules pour les rendre limpides. (Station de production d’eau potable, stations d’épurations urbaines ou industrielles).

Répandus dans l’eau, les floculants se fixent sur les particules en suspension et provoquent leur précipitation sous forme de boue au fond des bassins.

L’eau du robinet en France ne doit pas contenir plus de 0,2 mg/l. d’aluminium par litre. Les pouvoirs publics n’estiment pas que la présence de traces d’aluminium est dangereuse dans l’eau de consommation.

D’autres floculant existent, le sulfate de fer, (qui lui n’est absolument pas nocif pour la santé), des floculants polymères, la silice activée, la bentonite…

Dans un article intitlué "Alzheimer, aluminium et eau trouble" et paru dans l’Humanité du 20 mars 2004, un éminent toxicologue, Monsieur Henri Pezerat, directeur de recherche honoraire au CNRS résumait, en ces quelques phrases, une note rédigée en février 2004 :

 

 

" Plusieurs études épidémiologique, dans six pays différents, ont conclu à une augmentation notable de l’incidence de la maladie d’Alzheimer en relation avec une concentration trop importante de l’aluminium dans l’eau de boisson. Consultés, l’Institut de vieille sanitaire et deux agences de sécurité sanitaire, ont publié rapports et conclusions niant, en dépit des faits, le caractère plausible d’une telle relation et refusant par là même toute mesure de prévention lors du traitement des eaux. À la carence des experts répond la carence de la santé publique. "


 

- Requiem en eau trouble ! Un polar édité par la Mutualité Française a mis en oeuvre des protagonistes confrontés à ce problème tabou devenu de santé publique (800 000 cas d’Alzheimer en France et 130 000 nouveaux cas chaque année) sous la plume de Paul Couturiau. (Collection Polar Santé - Edition Mutualité Française / Fleuve noir / 15€)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans écologie
commenter cet article

commentaires