Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 13:32

 

On y arrive, enfin !!! Sur la planète des Elohim, cela existe depuis très longtemps. Bien sûr, il conviendra alors que le "collège des gouvernants" soit composé de personnes sensées et non pas de politiciens politico-financiers.

L'élite privée du pouvoir planétaire, enchâssée dans les principaux gouvernements, tient mordicus à nous imposer le plus tôt possible un Gouvernement mondial. Examinons 12 macro-processus - véritables « déclencheurs » - que, pensons-nous, les élites vont utiliser pour parvenir à leurs fins.

Tous les chemins mènent au Gouvernement mondial. Cela ne devrait pas être une surprise. Le London’s Financial Times a clairement exprimé cette idée dans un article de son responsable des Affaires étrangères Gideon Rachman, publié le 8 décembre 2009, dont le titre disait tout : « Et maintenant, passons au Gouvernement mondial ». Ces buts, d'autres organismes leur font écho : la Commission trilatérale, le Council on Foreign Relations ( CFR ), les initiés du groupe Bilderberg - et même le Vatican.

Le gouvernement à grande échelle de la planète Terre n'est pas du tout une chose facile. Il requiert une planification stratégique et tactique, par un vaste réseau de groupes de réflexion associé aux principales élites universitaires, en contact avec des légions d'universitaires, de dirigeants, de responsables de groupes d'intérêts, d'acteurs médiatiques et de membres de gouvernements, tous abondamment financés par la superstructure planétaire des entreprises et des banques.

Ces organismes feront cela de façon holistique, en sachant qu'ils opèrent à différents niveaux, et à des vitesses très différentes :
- les déclencheurs financiers se déplacent à la vitesse de la lumière, grâce à la technologie de l'information électronique, qui peut faire ou défaire des marchés, des monnaies et des pays entiers, en quelques heures ou quelques jours ;
- les déclencheurs économiques se déplacent plus lentement : fabriquer des voitures, des avions, de la nourriture, des vêtements, construire des usines et des maisons, cela prend des mois ;
- les déclencheurs politiques liés au « système démocratique » placent les politiciens au pouvoir pour plusieurs années ;
- les déclencheurs culturels requièrent des générations entières pour mettre en œuvre quelque chose : c'est dans ce domaine que la guerre psychologique a atteint des "niveaux" sans précédent.
 
Gérer les risques pour tout ce processus, cela demande de prendre en compte de nombreuses embûches et surprises qui se préparent. C'est pourquoi chaque plan, dans chaque domaine, comporte un « plan B » - et même des plans ” C “ et “ D ” - qui peuvent être exécutés si nécessaire.

 
12 déclencheurs pour le Gouvernement mondial
Aujourd'hui, l'élite de la puissance planétaire est en train de conclure la mondialisation et d'inaugurer le Gouvernement mondial. Pour paraphraser le funambule du livre « Ainsi parlait Zarathoustra » du philosophe allemand Friedrich Nietzsche, cela implique «... Une dangereuse traversée, un dangereux voyage, un dangereux regard en arrière, un dangereux tremblement et un dangereux arrêt... ».
Ces 12 déclencheurs sont liés entre eux, et emboîtés dans une matrice éminemment complexe, holistique, très souple dans ses tactiques, mais rigide et inflexible dans ses objectifs stratégiques. Si on le lit comme un ensemble, le tableau qui se déploie montre que cet ensemble est bien plus que la somme de ses parties.

1) Un effondrement financier
Depuis 2008, le système financier planétaire est sous assistance respiratoire. Ben Bernanke, Timothy Geithner et l'équipe économique états-unienne de choc – Robert Rubin, Larry Summers et Goldman Sachs, CitiGroup, les méga-banquiers de JPMorganChase travaillant avec la banque d'Angleterre et la banque centrale européenne – n'ont pris et ne prendront aucune mesure pour aider la populace et les économies malades. Ils se contentent de canaliser des billions vers l'élite bancaire, en imposant le mythe médiatique d'après lequel certaines banques sont « trop grandes pour faire faillite » (le nouvel euphémisme orwellien pour dire “malheureusement trop puissantes pour faire faillite“). Pourquoi ? Parce que ce ne sont pas les gouvernements qui surveillent, supervisent et contrôlent Goldman Sachs, CitiCorp, HSBC, Deutsche Bank, JPMorganChase, mais c'est exactement l’inverse.

2) Des crises économiques
Aujourd'hui, « le capitalisme extrême destructeur » est en train de faire s'écrouler les économies nationales et régionales, en les reformatant en des entités internationales ressemblant à des goulags esclavagistes qu'aurait enviés Joseph Staline. Nos malheurs ne viennent pas de l'économie du monde réel (intacte dans l'ensemble), mais du monde factice de la finance, des banques et de la spéculation.

3) Des bouleversements sociaux
Les effondrements en Grèce, Irlande, Portugal, Islande, et - pour bientôt - Italie, Espagne et autres, entraînent de violents soulèvements sociaux, même aux États-Unis et au Royaume-Uni ;

4) Des pandémies
Soyez prêts à de nouvelles « grippes surprises », conduisant à des vaccinations obligatoires, fournissant une occasion discrète pour glisser une puce RFID dans nos corps, et pour tester « des virus intelligents » ciblant des brins d'ADN spécifiques. Des virus racialement et ethniquement sélectifs faisant partie de campagnes de dépopulation massive ?

5 ) Un réchauffement planétaire
Tandis que sombre l'économie planétaire dans le mode de croissance zéro, les moteurs économiques passent de l'expansion de la croissance à la diminution de la consommation. Va-t-on avoir des « crédits carbone » ouvrant la route à un contrôle sociétal complet ?

6) Des attaques terroristes massives « sous faux pavillon »
L'élite a ce joker dans son jeu pour relancer de nouvelles « crises » comme raccourcis vers un gouvernement mondial. Est-ce que de nouvelles « attaques » vont éclipser celles du 11 septembre et justifier d'autres guerres mondiales, des invasions et des génocides ? Que diriez-vous d'une attaque nucléaire sur une grande ville dont on accuserait les « ennemis » de l'élite ?

7) Une guerre généralisée au Moyen-Orient
Au moment où nous parlons, des forces navales, des bombardiers, des armées entières sont prêts à attaquer et à envahir la Syrie, l'Iran...

8) Des « accidents » écologiques ou environnementaux
L'accident nucléaire de Tchernobyl en 1986 fut l'étincelle du commencement de la fin de l'ex-URSS, en montrant au monde, et aux soviétiques eux-mêmes, que leur État n'était plus capable de gérer ses propres installations nucléaires. En avril 2010, la plate-forme pétrolière offshore de BP, “Deepwater Horizon”, connut une éco-catastrophe dans le Golfe du Mexique ; depuis mars 2011, le Japon et le monde entier ont eu affaire à une catastrophe nucléaire bien plus importante à Fukushima . Pourrait-on parler d'actes criminels ?

9) L’assassinat d'une personnalité politique ou religieuse majeure dont on accuserait un ennemi de l'élite : Mossad, CIA, MI6 sont vraiment très bons pour ce genre de rôle.

10) Des attaques contre des « États voyous » - Irak, Libye... À qui le tour ? L'Iran ? La Syrie ? Le Venezuela ? La Corée du Nord ?

11) Un événement « religieux » mis en scène
Le besoin croissant des masses pour un sens à leurs vies en fait des victimes faciles d'un spectacle d'hologrammes de réalité virtuelle en 3D, mis en scène à Hollywood, orchestrant une « nouvelle venue » [du Messie]. Un « personnage messianique » actionné électroniquement, agissant en synchronisation avec les objectifs de l'élite planétaire ? Qui oserait aller contre Dieu lui-même ?

12) Une mise en scène d'un « contact avec des extraterrestres »
Cela aussi pourrait être en cours de préparation. Pendant des décennies, de larges secteurs de la population mondiale ont été programmés pour croire aux extraterrestres. Pour cela aussi, une technologie à base d'hologrammes pourrait permettre de mettre en scène « l'atterrissage d'un véhicule spatial » - sur la pelouse de la Maison-Blanche, bien sûr - pour mettre en évidence le « besoin » pour l'Humanité d'avoir une « représentation unifiée » en face des extraterrestres. Cela pourrait-il être une autre forme de justification pour créer un Gouvernement mondial ?

 
De telles « crises » emboîtées, qu'est-ce qu'elles ont en commun ? Le réchauffement planétaire, les pandémies, le « terrorisme international », l'effondrement financier, la dépression économique, et même les contacts avec des extraterrestres ? Tout cela sert à montrer qu'ils ne peuvent pas être réglés par une seule nation isolée, et cela « justifie » le besoin d'un Gouvernement mondial.

2012. Nous devons rester spécialement vigilants, en comprenant les choses comme elles sont dans la réalité, et non pas de la façon dont les Maîtres de la télévision planétaire veulent nous faire croire qu'elles sont.
 
Adrian Salbuchi pour Russia Today.
 
Adrian Salbuchi est un analyste politique, auteur, conférencier et commentateur à la radio et à la télévision en Argentine.
 
Décharge de responsabilité : les points de vue et opinions exprimés dans l'article sont seulement ceux de l'auteur et ne représentent pas nécessairement ceux de Russia Today.
 
  _________________________________________________________________________________________________________

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans société
commenter cet article

commentaires