Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 13:19
LE MANTRA OM (AOM) : Que se passe dans votre corps quand vous chantez Om ?

Personnellement j'adore cette méditation et très régulièrement je la pratique chez moi pendant 20 minutes. Je cherche sur YOUTUBE des sons AOM pratiqués par d'autres personnes et je "chante" avec eux. C'est comme si on était plusieurs ! MAGIQUE !

Que signifie Om?

Om est dans l’hindouisme le mantra primordial, la vibration vitale à partir de laquelle l’univers se serait structuré. Contenant en lui la vibration de l’univers, répéter Om vous mettrait en harmonie avec la conscience universelle. À un niveau plus modeste, chanter Om en début et fin de séance vous met en harmonie avec les yogis avec lesquels vous pratiquez, mais aussi avec les yogis qui vous ont précédé au fil des siècles et qui ont chanté cette même syllabe avec la même intention.

Om -prononcez A.U(ou O).M – contient 4 temps; chaque temps comprend de nombreuses significations métaphysiques. Ainsi, le A représente l’état de veille, la conscience subjective du monde extérieur. O représente le rêve, ou conscience du monde intérieur. M représente le sommeil profond, l’expérience de l’unité. Le 4e temps est le silence qui suit le son, la cerise sur le mantra.

 

Comment expliquer, au niveau physiologique, les effets apaisants et énergisants de ce Om si puissant?

Plusieurs études ont été menées sur le sujet, et les résultats sont parfois surprenants. Voici 4 effets produits par un seul Om.

1. Chanter Om inhibe le système limbique

Réciter à haute voix des Om d’une durée de 15 secondes (10 secondes pour le AU, 5 pour le M) entraine chez les volontaires de cette étude l’inhibition de certaines zones du cerveau (amygdale droite, hippocampe, cingulum, thalamus, cortex orbitofrontal), tandis que chanter « Sssss » (expérience contrôle) est sans conséquence. Ces zones du cerveau inhibées par les Om correspondent au système limbique, parfois surnommé « cerveau émotionnel ». La prochaine fois que vos émotions menacent de prendre le dessus, chantez Om (ou fredonnez votre chanson favorite, sans prononcer un mot).

2. Chanter Om active le système parasympathique

En augmentant la durée d’expiration par rapport à l’inspiration, le Om active le système nerveux parasympathique. Ce dernier est responsable de la relaxation et du ralentissement des fonctions de l’organisme dans un objectif de conservation de l’énergie. Chanter Om ralentit ainsi la fréquence cardiaque… mais stimule également la vivacité d’esprit. Cette étude montre en effet une réduction de la circulation sanguine à la surface de la peau lorsqu’on chante Om, tout comme lorsqu’on résout des problèmes arithmétiques. Un esprit alerte dans un corps serein, que demander de mieux?

 3. Chanter Om améliore la fonction pulmonaire

Deux semaines ont suffi à ces 41 personnes ayant pratiqué 10 minutes quotidiennes de Om et de Bhramari pour améliorer de façon significative leur capacité pulmonaire. L’allongement volontaire de l’expiration durant le chant étire les muscles respiratoires, permettant à l’appareil respiratoire de fonctionner au maximum de ses capacités.

4. Chanter Om aide débouche les sinus

D’autres études suggèrent que les vibrations produites au niveau de la tête quand on prononce des sons graves tels que le Om aident à garder les sinus ouverts. Chanter Om, tout comme fredonner un air les lèvres closes, produit en effet des vibrations qui favorisent les mouvements d’air entre les membranes des sinus et les voies nasales. Ce mouvement d’air ouvre les ostias, ces petits orifices qui relient les sinus aux fosses nasales.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires