Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 14:02

Une vidéo très intéressante sur l’hyperactivité et les troubles de l’attention. Et surtout sur les nombreux remèdes qui permettent d’éviter de donner de la ritaline aux enfants excités.

http://www.exquidia.com/diete-hafer-sans-phosphate-docteur-frederique-caudal.htm

ou comment éviter de donner de la ritaline aux enfants excités. Il existe d’autres moyens très efficaces, comme la diète HAFER qui dure quatre jours, le vinaigre de vin dilué et la dolomite... En parallèle il conviendra d’éviter à tout prix les éléments perturbateurs que l’on retrouve dans l’alimentation trop riches en phosphates, en E..., liants, émulsifiants, et autres boissons trop sucrées...

Voici un extrait du site très révélateur qui explique le comportement de nos enfants déliquants et agressifs.

“L’intoxication aux phosphates


L’intoxication (qui n’est pas une allergie) se manifeste par l’apparition du « syndrome psycho-organique » (SPO) ou « Dysfonction cérébrale minimale » (MzD). Les symptômes se répètent jusqu’à l’âge adulte et y persistent, sans être aussi frappants qu’à l’âge scolaire. Dans leur phase aiguë, ces troubles caractériels vont de l’hyperactivité à l’agressivité chez des sujets dont l’intelligence souvent très vive est inhibée par des réactions incontrôlables par eux : instabilité émotionnelle, impulsivité, incapacité de concentration, d’adaptation, d’intégration, distraction, morosité, agitation en classe, susceptibilité et hostilité, sources de bagarres. Il n’est pas difficile de déduire de ce qui précède, que les jeunes souffrant de telles anomalies de comportement sont dans un état de “mal-être” dont ils ne sont pas responsables ; ils essaient d’y remédier à leur manière, soit par des actions d’éclat attirant l’attention (punks, gangs d’adolescents, etc.), soit par des actes gratuits de violence les menant à la délinquance (20% des jeunes criminels seraient à l’origine affligés du syndrome SPO), soit enfin par une tendance marquée à recourir aux excitants et stupéfiants (tabac, alcool, médicaments, opiacés, etc.), lesquels les soulagent momentanément, certains les emprisonnant hélas dans la dépendance.”...

Et pour en savoir plus sur les 6 super-neurotransmetteurs de notre cerveau, aller sur le site http://www.thierrysouccar.com/bien-etre/info/les-6-super-neurotransmetteurs-de-votre-cerveau-388

Bonne lecture.

Partager cet article

Repost 0

commentaires