Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 18:52
Mon projet en électroculture : la tour à pommes de terre et les aimants avec fil de fer galvanisé
Mon projet en électroculture : la tour à pommes de terre et les aimants avec fil de fer galvanisé
Mon projet en électroculture : la tour à pommes de terre et les aimants avec fil de fer galvanisé
Mon projet en électroculture : la tour à pommes de terre et les aimants avec fil de fer galvanisé
Mon projet en électroculture : la tour à pommes de terre et les aimants avec fil de fer galvanisé

En octobre 2014 et en mars 2015 j’ai fait deux stages,théorique et pratique, en Provence en électroculture avec Yannick VAN DOORNE. Et maintenant je mets en pratique sur ma petite parcelle.

Tout d’abord j’ai monté une tour à pommes de terre : du grillage, du basalte informé sous une pyramide, une antenne confectionnée avec un tuteur (bambou), un hérisson de cheminée, le tout avec du fil d’électricien qui reliera le hérisson à la terre (j’ai dénudé le fil)... et bien sûr des pommes de terres germées que j’ai mis sous une pyramide pendant quelques semaines.

Puis j’ai tracé trois lignes pour installer des aimants et du fil de fer galvanisé le tout orienté Nord-Sud. J'ai enterré les aimants et les fils. Et j’ai semé dans mes sillons. Les graines ont passé de nombreux jours sous une petite pyramide chez moi.

Ai-je tout réussi ? Le résultat dans quelques semaines.

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans Electroculture
commenter cet article

commentaires