Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 14:44
les plantes aromatiques en poudre
les plantes aromatiques en poudre

Une autre façon de consommer les plantes aromatiques. Il suffit de les réduire en poudre – grâce à un simple moulin à café – ou entre les doigts (pour l’ortie) et de les mettre en petits pots. On peut les ajouter de façon discrète dans les salades de crudités, les légumes cuits ou les soupes. Pour affiner encore plus les poudre, je les passe dans une petite passoire.

Personnellement, je récolte toutes mes plantes pour les tisanes et/ou la cuisine et je les fais sécher naturellement.

Partager cet article

28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 13:15

Grâce à de minuscules granulés, les plantes absorbent désormais 97% de l'eau qui leur tombe dessus... contre moins de 20% habituellement ! Fabuleux.

http://positivr.fr/philippe-ouaki-di-giorno-polyter-plante-sans-arrosage/

Dans un monde où l’eau se raréfie et dans lequel les besoins alimentaires explosent, cette invention française semble infiniment précieuse. Philippe Ouaki Di Giorno a en effet mis au point un produit qui permet de multiplier les rendements agricoles… sans le moindre arrosage ! Complètement bluffant, mais 100% authentique. Présentations !

En temps normal, entre 80% et 96% de l’eau part directement dans la terre sans profiter aux cultures. Philippe Ouaki Di Giorno, qui est ingénieur agronome, a donc travaillé pendant des années pour mettre un terme à ce gaspillage… Et il a fini par trouver une solution incroyablement efficace : de simples granulés organiques qui permettent aux plantes d’absorber 97% de l’eau qui leur tombe dessus !

Étonnant, non ?

Et oui, vous avez bien entendu : plutôt que de faire fortune avec un brevet révolutionnaire qui lui rapporterait des milliards, Philippe Ouaki Di Giorno préfère garder sa « recette » pour lui afin qu’elle ne tombe pas entre de mauvaises mains !

Son site : http://polyter.net/

Partager cet article

Published by Françoise - dans écologie
commenter cet article
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 09:05
Jus de légumes et plantes sauvages : le pourpier
Jus de légumes et plantes sauvages : le pourpier

Cela fait longtemps que je l’attends et il vient de poindre son nez dans mon potager, j’ai nommé le pourpier.

Personnellement j’utilise les feuilles dans mes salades de crudités et les tiges dans mes jus de légumes. Mais il existe de nombreuses recettes à base de cette plante.

Tout se mange dans le pourpier. On peut même faire confire les feuilles charnues dans du vinaigre pour le déguster ensuite comme les câpres.

http://recettes.de/pourpier

C’est une plante potagère connue en France depuis très longtemps puisque les archives de documents commerciaux ces Halles de Paris attestent d’une consommation importante jusqu’en 1840 (les dernières années de la monarchie bourgeoise de Louis-Philippe).

Le pourpier est originaire des régions tropicales du globe est est utilisé comme légume depuis plus de 2000 ans en Inde et en Perse. Il n’a atteint l’Europe du Nord que vers le XVIème siècle.

Les propriétés diététiques sont nombreuses : minéralisant, dépuratif, nutritif, vermifuge... Il est riche en vitamines A, B, C et en calcium, fer, iode et phosphore... et en Oméga 3.

En Crête il y pousse naturellement et y est consommé régulièrement.

http://lesjardinsdepomone.skynetblogs.be/archive/2008/07/04/legume-oublie-le-pourpier.html

Partager cet article

26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 16:44
Jus de légumes et plantes sauvages : le chénopode blanc
Jus de légumes et plantes sauvages : le chénopode blanc

Pas besoin d’aller bien loin pour trouver le chénopode blanc. Il y en a juste en bas de chez moi, dans le petit parking. J’en ai également dans mon potager, qui s'infiltre entre les légumes.

C’est une plante très riche en minéraux et en protéines végétales, que l’on peut utiliser crue ou cuite. Le chénopode est de la même famille que les épinards.

http://vegecru.com/chenopode

Personnellement j’aime ajouter les feuilles dans mes jus de légumes.

On peut le faire en pesto : http://www.crudivorisme.com/2014/05/27/pesto-de-chenopode-blanc-chou-gras/

Ingredients

  • 2 tasses (500 ml) de feuilles de chénopode bien lavées et essorées
  • 1½ cuillerée à table (22 ml) de jus de citron frais
  • 1 cuillerée à table (15 ml) d'huile d'olive
  • 1 cuillerée à table (15 ml) de levure alimentaire en paillettes (optionnel, mais donne un petit goût fromagé)
  • une pincée de sel
  • une petite gousse d'ail dégermée
  • 5-6 brins de ciboulette

Instructions

  1. Mettre tous les ingrédients dans le robot culinaire avec la lame en "s" ou bien dans la jarre du "blender". Laisser tourner par a-coups jusqu'à obtenir une texture plutôt homogène, tout en gardant une légère texture.
  2. Utiliser rapidement pour profiter de la saveur fraîche du chénopode, ou profiter de l'abondance et congeler le pesto dans des bacs à glaçons (et transférer les cubes dans un sac à congélation dès que le pesto est congelé).

Une autre recette de pesto de chénopode blanc : https://allegoriedelagrenouille.wordpress.com/2015/08/09/pesto-de-chenopode-blanc/

Partager cet article

19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 08:37
Le FMI propose de taxer l'épargne privée pour solder les dettes nationales

Une autre idée émise par des banquiers et des personnes les plus riches de la planète pour s'enrichir encore plus et appauvrir les plus pauvres d’entre nous ! A mon avis la vente de coffre-forts personnels va augmenter rapidement. Ne laissons plus rien aux banques ! Sinon vous allez être plumés ! Ils ont déjà essayé à CHYPRE et ça a fonctionné !

http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/10/fmi-taxe-epargne-patrimoine-dette-italie-chypre_n_4075757.html

ÉCONOMIE - Rendez-vous compte. Et si l'État choisissait du jour au lendemain de vous prélever 10% sur votre épargne? Un dixième de ce qui est inscrit sur votre relevé bancaire annuel. L'idée fait sens pour le FMI, qui y voit une bonne alternative à la résolution de la crise de la dette. Avec une ponction de cet ordre, les pays "avancés" (Europe, Etats-Unis, Japon) pourraient retrouver le niveau de dette qu'ils présentaient avant 2007. En France, ça représenterait la somme de 700 milliards d'euros à prélever.

Le Fonds monétaire international n'avance rien de concret dans son rapport annuel des finances publiques. L'institution se permet seulement de poser la question,explique Le Figaro, en prenant toutes les pincettes qu'il convient sur ce genre de sujet. Et si l'on réglait une fois pour toute le problème de la dette, avec la promesse que l'on ne recommencerait jamais? Le FMI n'impose rien: il ouvre le débat.

En théorie, le principe ne manquerait pas "d'égalité". En effet, les riches et les plus modestes seraient prélevés selon le même ratio, à condition qu'ils aient une épargne positive. Les plus fortunés contribueraient donc plus à la cure d'amaigrissement de la dette, si l'on parle en valeur absolue. De plus, une telle taxe a l'avantage de ne pas bouleverser le système.

Le phénomène s'est déjà produit en Europe. Confrontée à une grave crise financière en 1992, l'Italie voyait sa dette publique frôler les 120%. Le gouvernement a choisi une solution de choc, en faisant du désendettement sa priorité afin de rentrer in extremis dans les critères de Maastricht. Le socialiste Giuliana Amato a fixé le taux de 0,6% sur l'ensemble des dépôts italiens positifs. À l'arrivée quelque 15 milliards d'euros sont arrivés ainsi dans les caisses de l'Etat.

"Il y a eu un travail d'explication en amont. La mesure n'était pas considérée comme confiscatoire, mais comme un effort collectif nécessaire pour assainir les finances du pays", analysait le cabinet Weave dans Le Monde en mars dernier. Pourtant, "le traumatisme a été tel qu'aucun politicien ne s'y est risqué une seconde fois", expliquait Galileo Global Advisors à la même époque dans Challenges.

"En théorie, c'est possible" (Banque de France)

Une telle solution de la dernière chance pourrait-elle arriver en France? Pour Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, "en théorie c'est possible, mais notre rôle est de faire en sorte que cela n'arrive jamais", disait-il au printemps dernier. Il est vrai que les pouvoirs publics ont plutôt pour mission de rassurer les épargnants, surtout en période de crise.

Au printemps dernier, Chypre a ponctionné 47,5% sur les dépôts de plus de 100.000 euros afin de se voir accorder un plan d'aide international. Un cas exceptionnel, dû notamment à la présence massive de capitaux russes dans les banques, mais aussi à un secteur bancaire disproportionné. Ce plan préserve donc le patrimoine des petits épargnants, dans la lignée de la garantie des dépôts bancaires qui garantit les dépôts en dessous de 100.000 euros au sein de l’Union européenne.

Cependant, même si la garantie des dépôts bancaires semble finalement respectée, sa mise en question a créé une inquiétude durable chez les épargnants. Ainsi, 41% des Français interrogés au printemps par l’Ifop estimaient que leurs dépôts pourraient être taxés en cas de crise.

Les risques d'une telle décision

Forcément, la difficulté d'une telle exécution serait d'éviter les fuites de capitaux. Les citoyens devraient avoir l'assurance que personne ne puisse y échapper. De plus, l'Etat devrait recueillir suffisamment de confiance pour que la ponction n'ait lieu qu'une fois. Un manquement de l'Etat dans l'une de ces assurances pourrait avoir des conséquences sociales lourdes.

En Espagne, l'Etat a imposé une taxe de 0,2% sur le montant des dépôts. A la différence des cas italiens ou chypriotes cités plus hauts, ce sont les établissements et non les épargnants qui ont été touchés. En ne frappant pas les épargnants directement, cette taxe a évité un phénomène de panique. Dans le même temps, les frais bancaires ont subitement augmenté. Cherchez le lien...

Pour JP Morgan, s'exprimant sur le cas espagnol dans La Tribune, "cette taxe pénalise l’épargne en période d’austérité". Il y aurait donc un risque de sorties de capitaux évident". Du reste, pour JP Morgan, cette "incertitude" n’est jamais "la bienvenue" et conduit à "accélérer les retraits aux guichets". Derrière ce phénomène, le "bank run" (ruée des épargnants aux guichets), plus grande terreur du secteur bancaire.

Partager cet article

Published by Françoise - dans économie
commenter cet article
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 12:01
La révolution des robots arrive en Chine

La robotique va libérer les humains de nombreuses tâches ingrates. Mais il faut, en contrepartie que ces mêmes humains puissent vivre décemment, et ceci se fera en répartissant mieux les richesses. Ce sont des propositions du mouvement pour le paradisme. www.mouvement-pour-le-paradisme.fr

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/international/2016/07/05/001-chine-robots-travailleurs-usines.shtml

Après avoir effectué l'une des plus importantes révolutions industrielles de l'histoire, la Chine entreprend maintenant une révolution robotique. Le géant asiatique veut devenir le champion mondial des nouvelles technologies; un virage qui touchera la vie de dizaines de millions de travailleurs.

À première vue, l'usine d'éviers de Foshan n'a rien de vraiment particulier. Comme toutes les autres entreprises chinoises, elle est bruyante, poussiéreuse, remplie de travailleurs qui gagnent leur vie à la sueur de leur front.


Mais lorsqu'on s'aventure plus profondément dans l'établissement, on découvre subitement un secteur immaculé. Neuf robots s'y activent jour et nuit pour nettoyer les éviers, pour les polir et pour mettre la dernière touche à ce produit qui sera ensuite exporté vers le Canada.


L'impact est immense. Les robots ne sont jamais malades ni de mauvaise humeur. Ils me font économiser beaucoup d'argent. Je compte en acquérir encore plusieurs. - Chen Conghan, gérant de Guangdong Yingao Kitchen Utensils

Les neuf robots de Chen Conghan remplacent environ 140 employés.

Rendre la chine plus compétitive

La Chine vit en ce moment une véritable révolution. L'an dernier, on a acheté ici au moins deux fois plus de robots que dans n'importe quel autre pays sur la planète – une question de survie, disent plusieurs entreprises, qui doivent composer avec une population vieillissante et des salaires à la hausse.

L'équation est simple pour le régime communiste : comme les salaires des travailleurs sont dorénavant trop élevés pour que le pays reste compétitif, on les remplacera par des robots plutôt que de perdre des contrats au profit de pays où la main-d'oeuvre est plus abordable, comme le Vietnam ou le Sri Lanka.

Et c'est à coups de milliards de dollars que la Chine se modernise. Depuis deux ans, l'Empire du Milieu est devenu le plus gros importateur de robots au monde. On prévoit que, d'ici 2018, un tiers de tous les robots utilisés dans le monde le seront ici.

La transformation se fait déjà sentir partout au pays. On a troqué les serveurs pour des humanoïdes dans certains restaurants, et un fournisseur d'Apple, Foxconn, a supprimé 60 000 emplois dans une de ses usines, en remplaçant les travailleurs par des robots pour assembler les iPhone et autres téléphones intelligents de Samsung.

Nous serons en mesure de dépasser le niveau de robotisation du Japon d'ici 5 à 10 ans. Notre but est que 80 % des emplois dans les usines soient remplacés par des robots. - Zhang Tao, une employée de la ville de Foshan

Mais pour parvenir au statut de première économie de la robotique, la Chine doit mettre les bouchées doubles. Le ratio robots/travailleurs est 10 fois plus faible dans l'Empire du Milieu (36 robots pour 10 000 travailleurs) qu'au Japon (314 robots pour 10 000 travailleurs) ou en Corée du Sud (478 robots pour 10 000 travailleurs), le pays le plus avancé dans ce secteur.

Des millions d'emplois perdus?

C'est pourquoi Midea, une entreprise chinoise d'électroménagers, tente en ce moment d'acquérir le géant allemand Kuka - une transaction de plus de 5 milliards de dollars américains, ce qui inquiète les Européens, puisque Kuka est le fleuron d'un secteur stratégique pour toute l'industrie automobile dans la région.

L'autre crainte provient des employés chinois. Personne ne parle de ce qu'il adviendra de ces millions de travailleurs sous-payés qui pourraient se retrouver au chômage.

L'utilisation des robots dans le secteur industriel vise à enrichir la Chine, soit. Mais il pourrait aussi créer l'effet inverse pour les 100 millions d'ouvriers qui travaillent dans les usines du pays.

- -

À lire aussi :

- - -

Articles en anglais:

China’s robot revolution

https://next.ft.com/content/ 1dbd8c60-0cc6-11e6-ad80- 67655613c2d6

Chinese factories see robot revolution
http://www.cbc.ca/news/ technology/chinese-factories- see-robot-revolution-1.3239924

--

Partager cet article

Published by Françoise - dans robotique
commenter cet article
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 11:19
Inde : 50 millions d'arbres plantés en une seule journée

Il y a toujours des solutions pour apporter du bonheur sur la planète Terre et ce sont les humanistes qui les apportent !

http://positivr.fr/inde-uttar-pradesh-50-millions-arbres-24-heures-record/

Par Denis Gentile - 12 juillet 2016

(Voir les photos sur la page de l'article)

La population de l'état du Uttar Pradesh au nord de l'Inde a battu hier un record du monde extraordinaire : 50 millions d'arbres plantés en 24 heures.

L’Uttar Pradesh, l’État le plus peuplé de l’Inde, a battu hier, lundi 11 juillet 2016, un record du monde insolite et utile. En 24 heures, plus de 800 000 mille habitants ont planté 50 millions d’arbres.

Akhilesh Yadav, le ministre en chef de cet État du nord de l’Inde, a déclaré ceci pendant l’inauguration de cette opération à Kanpur :

« Nous avons tous pris cet engagement pour que nos prochaines générations héritent d’un environnement sain et de qualité. Tant que le peuple ne participait pas à la campagne, cet engagement ne pouvait pas être rempli. »

« Alors que les débats vont bon train dans le monde entier pour sauver la planète et la nature, notre parti politique (Samajwadi Party) a fait un pas de plus dans cette direction. Je crois que le gouvernement réussira cette mission. Nous planterons 50 millions d’arbres. »

Dans la seule ville de Kanpur, 610 000 arbres ont été plantés. Le record du monde a été battu, Akhilesh Yadav l’a lui-même annoncé sur Twitter. Le précédent appartenait au Pakistan depuis 2013 avec 847 275 arbres plantés en 24 heures.

Le gouvernement indien a débloqué des fonds importants (plus de 6,2 milliards de dollars) pour planter des arbres dans les 29 états du pays. L’objectif, en accord avec la COP21, est de couvrir 95 millions d’hectares d’ici 2030.

La population de l’Uttar Pradesh en plantant 50 millions de jeunes arbres en une seule journée a frappé fort et a montré l’exemple au reste du pays, on pourrait dire aussi, au reste du monde.

- - -
Article en anglais: Indian state aims to plant record-breaking 50 million trees in one day
http://www.treehugger.com/environmental-policy/indian-state-aims-plant-record-50-million-trees-one-day.html

Partager cet article

Published by Françoise - dans écologie
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 12:09
Ces poules qui décapitent les frelons asiatiques

Et si l'arme fatale pour venir à bout du frelon asiatique était la poule noire de Janzé ? La découverte d'un agriculteur breton vient de lui valoir un prix.

http://www.leparisien.fr/societe/poules-contre-frelons-25-06-2016-5911995.php#xtor=AD-1481423551

Introduit par erreur en 2004 dans le sud-ouest de la France, le frelon asiatique n'a cessé depuis de se répandre dans l'Hexagone, dont il colonise désormais les deux tiers du territoire. Cette espèce très invasive raffole des abeilles, dont elle décime les colonies. Christophe Bitauld, qui possède une vingtaine d'hectares de pommiers à cidre bio et une quinzaine de ruches près de Janzé, en Ille-et-Vilaine, a pu s'en rendre compte. « L'année dernière, nous avons perdu 20 % de nos ruches à cause des frelons. Or les abeilles sont essentielles pour polliniser les vergers », observe l'agriculteur. Il pense néanmoins avoir trouvé l'arme fatale pour lutter naturellement contre l'agresseur : la poule noire de Janzé, une race locale en voie de disparition.

Elles attrapent le redoutable insecte et le décapitent

Cette dernière, qui est restée sauvage, n'est pas du genre à attendre qu'on vienne lui servir sa ration de graines comme nos poules domestiques. Non seulement elle monte aux arbres, mais elle se nourrit aussi d'insectes ravageurs.

Dans un premier temps, grâce à l'Ecomusée du pays de Rennes, Christophe Bitauld avait introduit le gallinacé dans ses vergers pour venir à bout des anthonomes, des coléoptères qui s'en prennent aux pommiers. C'est là qu'il a découvert que les petites poules noires de Janzé avaient plus d'une corde à leur arc et s'attaquaient aussi aux redoutables frelons asiatiques. « Elles les attrapent d'un coup de bec quand ils sont en vol stationnaire devant les ruches. Puis elles les décapitent pour ne manger que le corps qui est plein de protéines. »

Net et sans bavure... Pour pouvoir déplacer ses poules d'un verger à un autre et les protéger des prédateurs, Christophe Bitauld a eu l'idée d'aménager une remorque routière pour en faire un poulailler mobile. Ce projet baptisé Ty Poul lui a valu de remporter le premier prix d'un concours d'idées agricoles avec une dotation de 5 000 EUR. Séduits, deux agriculteurs normands et costarmoricains l'ont déjà contacté pour acquérir un poulailler et des poules noires de Janzé. L'agriculteur espère développer le concept par le biais de partenariats. Les frelons asiatiques n'ont qu'à bien se tenir.

Partager cet article

Published by Françoise - dans écologie
commenter cet article
4 juillet 2016 1 04 /07 /juillet /2016 11:11
Jus de légumes et plantes sauvages : l’arroche des jardins
Jus de légumes et plantes sauvages : l’arroche des jardins
Jus de légumes et plantes sauvages : l’arroche des jardins

Il en pousse naturellement sur ma parcelle de potager et je la laisse s’épanouir car je sais qu’on peut la manger : que ce soit sous forme de légume cuit comme un gratin par exemple ou une soupe ou bien associé cru à d’autres légumes dans mes succulents jus faits maison. Les jeunes feuilles peuvent se consommer crues en salade mélangées à d’autres variétés de salades.

Cette plante est originaire d’Asie Centrale et à l’époque on la consommait comme légume. Elle était déjà cultivée chez les grecs et les romains. On la surnomme “bonne dame”. Il existe plusieurs variétés dont une à feuilles rouges et une autre qui pousse au bord de la mer.

Elle contient des sels minéraux, de la vitamine C et de la carotène. Et un peu d’acide oxalique.

Recette du gratin d’arroche par Pierrette NARDO auteur du livre “Mes bonnes plantes et mes bonnes herbes” éditions RUSTICA.

Gratin d’arroche pour 4 personnes

  • 1,2 kg de feuilles d'arroche nettoyées
  • une poignée de queues vertes d'oignons ou de la ciboule
  • une poignée de feuilles d'oseille
  • 40 g de beurre
  • 40 g de farine
  • ½ litre de lait
  • 100 g d'emmenthal
  • 3 cuillerées à soupe de chapelure grossière faite avec du pain sec
  • 100 g de noisettes
  • de la farine
  • un peu de beurre ou d’huile d'olive
  • de la muscade râpée, du sel et du poivre

Cuisez tous les légumes dans de l'eau salée et égouttez. Préparez une sauce béchamel avec l’association farine, beurre, lait, sel et muscade. Quand la sauce est prête, ajoutez l'emmenthal et laissez chauffer 2 à 3 minutes. Mélangez arroche, sauce et noisettes, puis versez dans un plat beurré. Saupoudrez de la chapelure, parsemez le tout de petits copeaux de beurre ou d'un filet d'huile d'olive et laissez gratiner une petite demi-heure à four chaud.

Partager cet article

2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 19:51
 Jus de légumes et plantes sauvages : le fenouil sauvage
 Jus de légumes et plantes sauvages : le fenouil sauvage

Pour que le jus garde un goût agréable, il faut en ajouter juste un peu, une petite tige suffit amplement que je mélange bien sûr avec d'autres légumes et fruits.

Toute la plante est utilisée. Avec 8 % d’essence située dans le fruit le fenouil est une plante aromatique qui agit sur la sphère digestive. Il aide également à expulser les gaz intestinaux.

Les tiges, feuilles et racines contiennent des flavonoïdes très diurétiques. La décoction a une action drainante et amincissante : 30 g de racines et de tiges pour 1 litre d’eau. 1 litre de tisane par jour pendant 21 jours.

Il est galactogène, c’est-à-dire qu’il favorise la lactation chez les accouchées.

Le fenouil est une plante amie du système digestif et favorise l’élimination rénale des déchets métaboliques.

Les feuilles contiennent une essence oestrogène-mimétique qui sert à confectionner une huile solarisée à utiliser en massage pour soulager les règles difficiles et douloureuses.

Informations extraites du livre de claudine LUU “250 remèdes naturels à faire soi-même".

Partager cet article