Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Françoise
  • Le blog de Françoise
  • : Ma nation, c'est l'infini. Aller au-delà des frontières, terrestres, planétaires, galactiques, ethniques, culturelles, génétiques, sexuelles et autres, c'est le début de la liberté et de l'amour universel. My nation is the Infinite. To go beyond terrestrial, planetary, galactical, ethnic, genetic, sexual and others frontiers. This is the beginning of freedom and universal love.
  • Contact

Mes lectures

contactez-moi

21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 11:04

En voilà une idée qu’elle est bonne ! En plus de cela il conviendrait de mettre en place une véritable mission pour protéger ces chiens. En premier lieu, il serait intéressant d'organiser une campagne de stérilisation nationale pour éviter la naissance non désirée de milliers de chiots.

Attention : les premières images de la vidéo sont choquantes pour des personnes sensibles.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/09/21/01016-20170921ARTFIG00043-en-thailande-un-gilet-intelligent-qui-permet-aux-chiens-errants-de-monter-la-garde.php

FIGARO DEMAIN / VIDÉO - La veste, équipée d'une caméra cachée, déclenche une alerte en cas d'aboiements inhabituels. Ce que les animaux voient est retransmis sur les smartphones des riverains. Le but : redonner une place à ces chiens souvent maltraités.

À Phuket, en Thaïlande, les chiens errants vont enfiler leur bleu de travail. Souvent battus, non nourris et déconsidérés par la population, ces animaux sont toujours très nombreux dans les rues. Un gilet connecté pour chien est actuellement développé pour changer le regard porté sur eux.

Une filiale de Samsung, l'agence de pub Cheil, et la fondation de protection animale Soi Dog ont intégré une caméra cachée et un nano ordinateur dans le tissu. Ce dernier fait le tri entre les aboiements classiques et ceux visant à donner l'alerte en cas de situation inhabituelle: une agression, un départ de feu, un accident ou un intrus au comportement suspect. Une notification est alors envoyée aux smartphones à proximité. Sur une application, les habitants voient en temps réel ce qui fait réagir le chien. «Nous pensons qu'aucun entrainement particulier n'est nécessaire pour les animaux. La veste connectée combine les nouvelles technologies avec leur instinct naturel. La seule chose dont ils vont avoir besoin est d'amour et d'attention», explique le directeur du projet, Pakornkrit Khantaprab, au magazine en ligne Coconuts. Le développement de la veste intelligente, qui est toujours en phase de test, a duré cinq mois. La phase d'expérimentation est lancée.

À terme, il s'agirait à de changer durablement l'image des chiens errants dans le pays. «Les problèmes de la cruauté et du commerce illégal de viande deviennent de plus en plus importants en Thaïlande», poursuit-il. Capturer et enfermer les chiens ne saurait être une solution, pour l'instigateur de ce dispositif. «Ils ont le droit de continuer à vivre en liberté.»

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans animaux - animals
commenter cet article
21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 10:39

Idriss Aberkane, spécialiste des neurosciences, a joué le jeu du film "Quand je serai grand, je serai un enfant". Et son intervention vaut le détour.

Pour voir une autre vidéo, allez sur l'excellent site

https://positivr.fr/idriss-aberkane-quand-je-serai-grand-je-serai-enfant-epanouissement-productivite/?utm_source=ActiveCampaign&utm_medium=email&utm_content=D%C3%A9couvrez+les+derni%C3%A8res+histoires+sur+POSITIVR&utm_campaign=POSITIVLetter

Nul ne devrait avoir à choisir entre épanouissement et productivité, l’un entraînant forcément l’autre. Telle est la conviction d’Idriss Aberkane, spécialiste des neurosciences. Vous voulez être efficace ? Alors pensez d’abord à vous, renoncez à la conformité et ne laissez personne prendre le contrôle de votre vie mentale. Explications dans cette vidéo pleine de bon sens.

Idriss Aberkane, dont nous vous avions déjà parlé ici, se passionne pour les mystères du cerveau et sur les différentes façons de mieux l’utiliser. Pour le film Quand je serai grand, je serai enfant, il souligne un point que personne n’a appris à l’école : un être humain libre ne se préoccupe pas de ce que les autres pensent de lui…

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans neurosciences
commenter cet article
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 14:23
Livre : “Le Cadeau des étoiles” Une Raélienne témoigne

Fany Charpentier fait un constat de la situation planétaire en totale inadéquation avec les possibilités existantes aujourd’hui pour un monde où il ferait bon vivre pour tous. En se référant à la nature, au sens le plus noble de l’anarchie ou tout simplement à la Déclaration Universelle des Droits de l’homme, elle invite à sortir de nos conditionnements et de nos peurs pour reconsidérer tout ce que nous avons tendance à classer rapidement comme utopique dans le sens « irréalisable ». Selon un Message destiné à l’ensemble de notre humanité, c’est l’amour qui manque le plus sur cette planète. Nous pourrions grâce au niveau scientifique atteint, vivre tous dans le confort et l’épanouissement à l’échelle individuelle et collective. En comprenant que nous sommes tous interconnectés les uns aux autres, nous pourrions élever notre niveau de sagesse afin de faire de bonnes applications de la science et des technologies. En plaçant l’être humain et tout être vivant au centre des préoccupations, et non plus l’argent, cela nous obligerait à reconsidérer l’éducation et à développer l’art et une pratique d’une spiritualité démystifiée. L’amour associé à l’intelligence, l’humilité et le pardon sont nécessaires pour la reconnaissance de ce Message venu à point nommé pour sauver notre humanité et lui permettre de devenir une grande civilisation avec une ouverture sur l’infini de l’Univers.

https://www.amazon.fr/gp/product/1521725381/ref=pe_2444141_213723831_em_1p_0_ti

 

Partager cet article

Repost 0
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 09:18
La gentillesse et la compassion : que du bonheur !
Voici un nouveau jeu que je viens de découvrir. Il se joue à l’échelle mondiale. Il est en même temps une formidable expérience et invite chacun d’entre nous à nous révéler et à promouvoir des actes de compassion, de gentillesse envers les autres humains et avec tout ce qui vit sur la planète TERRE.
 
Vous pouvez vous inscrire sur le site http://compassiongames.org/
 
L’expérience a été menée avec succès dans des prisons pour femmes aux Etats Unis et dans des écoles où la violence était quotidienne.
 
Compassion Games: Survival of the Kindest is a community engagement experience that invites people around the world to challenge one another to reveal and promote acts of compassion that better our lives, our communities, and all life on Earth.
 
Page facebook
 
Même DEEPAK CHOPRA participe au programme

Partager cet article

Repost 0
7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 23:10
"Il faut éloigner les enfants des tablettes", clament 60 spécialistes

L’article date de 2016 mais est toujours d’actualité

De plus en plus d'enfants se retrouvent dès leur plus jeune âge avec une tablette dans les mains. De nombreux scientifiques l'assurent pourtant, jouer avec une tablette peut entrainer des retards dans le développement des plus jeunes.

En réponse à la publication d'un rapport scientifique (janvier 2013) qui rendait un avis favorable de la tablette par les jeunes enfants, soixante psychologues, pédiatres, enseignants, etc. publient une tribune dans Le Monde. Ils font le même constat que celui qui a été fait il y a des années avec la télévision : la tablette peut nuire au développement des jeunes enfants.

Selon eux, l'usage intensif de la tablette "augmente les troubles de l'attention, retarde l'émergence du langage, entrave la construction du principe de causalité et des premières notions de temps, altère le développement de la motricité fine et globale et nuit à une socialisation adaptée".

Trouble de l'attention

"En captant l'attention de l'enfant, la tablette retarde l'émergence de compétences capitales telles qu'un langage riche, une sociabilité adaptée, une motricité harmonieuse. Elle vole le temps aux activités nécessaires à leur ­développement", affirment-ils.

Langage

Les enfants qui jouent avec une tablette sont plus calmes, ce qui facilite la vie de nombreux parents. Mais lorsque cette tablette devient la principale source de stimulation et que les parents interagissent moins avec leur enfant, le développement du langage prend du retard.

La notion de temps et de causalité

 

En observant le monde qui l'entoure, l'enfant découvre le concept de causalité : la bille roule, l'oeuf casse, les arbres changent de couleur, etc. A cause de la tablette, l'enfant ne va pas expérimenter, observer ou apprendre les lois de la physique qui l'entourent. C'est aussi en observant son environnement que l'enfant va découvrir la notion de temps, ce qui est essentiel.

Par ailleurs, la tablette est un monde de plaisir immédiat, ce qui empêche l'enfant de se confronter à la frustration et au plaisir retardé.

La motricité

S'il utilise la tablette pendant trop longtemps, l'enfant reste statique, assis et n'explore pas son environnement. De plus, face à d'autres objets plats (comme un livre), il peut s'étonner de ne pas voir les images bouger ou réagir comme sur une tablette.

Notons également que les enfants qui préfèrent la tablette à une feuille de papier et un crayon peuvent présenter des difficultés à l'école.

"L'observation majeure est que la tablette, comme tout écran, crée un phénomène d'emprise de l'enfant par la captation de son attention. Il se trouve alors coupé de ses expériences sensorielles, essentielles pour appréhender le monde qui l'entoure, coupé de la relation langagière, cruciale pour apprendre à parler et à penser par soi-même, amputé de la nécessaire mise à distance entre soi et les objets, utile au développement de l'imaginaire, de la capacité à être seul et de la conscience de soi", avertissent les spécialistes.

Mettre des limites

Sabine Duflo, psychologue et co-aurteure de la tribune, avance une piste simple pour aider les parents à trouver un juste milieu. Elle préconise que tous les écrans soient proscrits à certains moments de la journée : le matin, pendant les repas, avant d'aller dormir et dans la chambre de l'enfant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans société
commenter cet article
4 septembre 2017 1 04 /09 /septembre /2017 23:11
AUTISME ET VACCINATION  : des zones d'ombre

Trop, c'est trop ! L'un des problèmes des vaccins, c'est la teneur en adjuvants aluminiques et autres qui provoquent de gros dégâts.

https://www.youtube.com/watch?v=DQDq8q3D25g

 
Le phénomène touche désormais tous les continents : les cas d'autisme chez les enfants augmentent. En Corée du sud, l'incidence est même de 1 enfant sur 38. En Europe, et particulièrement en France, le doute sur l'innocuité de certains vaccins va grandissant. A Bruxelles, un documentaire censuré aux Etats-Unis, évoque un lien de causalité entre le vaccin ROR (rougeole, oreillons, rubéole) et l'autisme et met en cause les responsabilités de l'agence fédérale américaine de santé publique, située à Atlanta : le CDC. Pour la députée européenne des Verts Michelle Rivasi, il faut mettre fin aux conflits d'intérêts et créer un pôle d'experts indépendants. Quant au grand virologue Luc Montagnier, co-lauréat du prix Nobel de médecine pour sa découverte en 1983, du virus responsable du sida (VIH), il réclame la fin de l'omerta sur les données scientifiques.
 
Pr Luc Montagnier: « Vacciner les cancéreux peut provoquer des flambées et mettre leur vie en jeu »
 http://reseauinternational.net/pr-luc-montagnier-vacciner-les-cancereux-peut-provoquer-des-flambees-et-mettre-leur-vie-en-jeu/#6tX10E7A0caSPwKB.99
 

Bien évidemment, pour les lecteurs de ce site, il ne s’agit là nullement d’un scoop mais pour Monsieur ou Madame tout le monde qui débarque seulement maintenant et qui commence seulement maintenant à réaliser qu’il y a des (gros) soucis avec la vaccination, forcément, ces propos l’interpelleront!

Franchement, comment s’étonner que les vaccins, qui contiennent un cocktail de substances chimiques, dont plusieurs notoirement cancérogènes (comme le formaldéhyde) alors que les vaccins restent pourtant tous dispensés de tests destinés à évaluer leur potentiel cancérogène (!), puissent leurrer encore davantage des systèmes immunitaires déjà lourdement affaiblis et provoquer des flambées cancéreuses?? Seules les personnes les plus naïves ou les plus mal informées pourront croire le contraire, hélas aidées par les affirmations gratuites des pseudos experts officiels qui concluent fallacieusement de l’absence d’études officielles de cancérogénicité des vaccins que ceux-ci ne peuvent pas induire le cancer! Oui, même le vaccin contre la grippe est donc une hérésie chez les patients cancéreux, en cours ou au sortir de chimiothérapies, déjà en elles-mêmes lourdement dévastatrices….. il y a bien d’autres moyens alternatifs non nocifs de renforcer son système immunitaire et de se protéger (sans risque de s’auto-saboter!)

Nous vous laissons écouter les propos récents que le Pr Luc Montagnier, Prix Nobel de Médecine, tenait au micro de France 3 le 9 février dernier à Bruxelles, lors de la diffusion du documentaire Vaxxed sur le scandale « vaccins et autisme »:

 

 
 

CANCER ET VACCIN : bon ou mauvais ménage ?

 

Savez-vous que tous les vaccins sont dispensés de test destinés à évaluer leur potentiel cancérogène ? Or, les substances chimiques dont plusieurs notoirement cancérogènes comme le formaldéhyde – contenues dans certains vaccins peuvent leurrer les systèmes immunitaires déjà lourdement affaiblis et provoquer des flambées cancéreuses !

Hélas, les personnes les plus naïves ou simplement mal informées ont tendance à accorder du crédit aux affirmations des pseudo-experts officiels qui concluent que les vaccins ne peuvent induire le cancer !

Le vaccin contre la grippe a, quant à lui, des effets désastreux sur les patients cancéreux en cours ou au sortir de chimiothérapies déjà lourdement dévastatrices. Quand on sait qu’il existe d’autres moyens non nocifs de renforcer son système immunitaire et de se protéger, on a peine à comprendre pourquoi la médecine allopathique s’obstine à ne pas en tenir compte.

 

En savoir plus?

http://reseauinternational.net/pr-luc-montagnier-vacciner-les-cancereux-peut-provoquer-des-flambees-et-mettre-leur-vie-en-jeu/#RGtDhv2iOX2lQXcK.99

 

 

VACCINS : la nécessité d’étudier les risques des adjuvants aluminiques

 

Une défiance croissante de la population envers la vaccination a émergé alors qu’une expansion des approches vaccinales est programmée : l’OMS (l’Organisation mondiale de la santé) annonce que plus de 120 nouveaux vaccins sont dans les tuyaux et une croissance annuelle de 20 % du marché des vaccins, le chiffre d’affaires étant passé de 5 milliards à 43 milliards de dollars de 2000 à 2016 et devant atteindre 100 milliards en 2025.

Une concertation citoyenne nationale sur la vaccination tenue en 2016 sous ldirection d’Alain Fischer a estimé que la réponse face à la réticence vaccinale serait d’étendre « temporairement »l’obligation vaccinale de 3 à 11 maladies cibles, en faisant passer la protection contre 8 maladies du niveau « recommandé » au niveau « obligatoire » pour les nourrissons et les enfants. La Ministre de la Santé s’apprête à suivre cette ligne. Les parents réticents ou méfiants se sont immédiatement cabrés devant l’aspect paradoxal d’une mesure visant à éradiquer une crise de confiance par une décision politique autoritaire.

 

Ainsi, les parents les plus inquiets estiment qu’une obligation vaccinale élargie équivaudrait pour eux « à être forcé de prendre sur la santé de leurs enfants un risque dont ils seraient empêchés de mesurer la nature exacte ».

 

Romain Gherardi est professeur hospitalo-universitaire, université Paris-Est Créteil & Inserm U955E10. Il est l’auteur de Toxic Story. Deux ou trois vérités embarrassantes sur les adjuvants des vaccins (éditions Actes Sud), oct. 2016, 256 p., 21 €.

 

https://reporterre.net/Vaccins-il-faut-etudier-les-risques-des-adjuvants-aluminiques

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans société
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 18:06
Loi de l’Atttraction avec Helen HADSELL et sa SPEC technique
Une autre personne merveilleuse qui a, durant toute sa vie, changé ses pensées pour changer son environnement. Par la suite elle a étudié l'hypnotisme, les phénomènes extra-sensoriels ... pour développer encore plus les capacités de son esprit.
 
 
On la surnomme la “reine des concours”. Elle est née en 1924 et est décédée en 2010 à 86 ans. Elle se marie en 1943 avec Pat. Ils resteront mariés 60 ans. Elle a eu trois enfants. Toute la famille s’est mise à concourir et à gagner de nombreux lots, même un de ses petits enfants.
 
C’est à la suite de la lecture d’un livre sur les pensées positives qu’elle prend conscience qu’elle peut tout AVOIR. Le livre, "The Power of Positive Thinking", by Dr. Norman Vincent Peale est publié en 1952.
 
C’était en 1958 et ce fut le début d’une fabuleuse aventure.
Parmi les prix qu’elle a gagnés – aux alentours de 5 000 pendant 50 ans - se trouvent des meubles et fournitures comme des machines à laver, des télévisions, des instruments de musique, des vêtements, des produits alimentaires, des voyages en EUROPE, une maison....
Elle a fait de nombreuses conférences partout dans le monde en donnant la recette de ses succès.
En 1969 elle gagne une maison d’une valeur de 50 000 dollars parmi 1.5 millions de participants.
En 1971 elle publie un livre concernant les concours. Par la suite elle publiera trois autres livres sans lien avec les concours.
 
Le titre de son livre qu’elle a complété par la suite est : “CONTESTING : the Name it, claim it Game”.
 
La technique SPEC
 
S – Select it. Sélectionner la chose que vous souhaitez avoir. Avec tous les détails possibles. La marque, la couleur. Vous devez savoir exactement ce que vous voulez !
 
P – Project it. Projetez-vous dans le futur en imaginant que vous avez déjà l’objet. Une voiture ? Imaginez-vous assis sur le siège avant, la conduire, la nettoyer. Ressentez avec une émotion positive.
 
Après s’être inscrite à un concours et en attente des résultats, Helen poursuit sa visualisation chaque jour jusqu’aux résultats.
 
E – Expect it. Espérez-le. Vous devez être absolument certain que la chose arrivera. Pas de doute. C’est comme si on choisissait dans un catalogue.
 
C – Collect it. Récupérez-le
 
Il est important de se concentrer sur le résultat (la fin) et non sur les moyens pour y parvenir.
 
Sa devise est : “Il n’y a pas d’échec, seulement un délai dans les résultats”.
 
Vous pouvez avoir ce que vous voulez, à condition de savoir ce que vous voulez.
 
A l’âge de 84 ans elle a compté parmi ses amis personnels, Dr Norman Vincent Peale, le Dr Joseph Murphy , José Silva et même Joe vitale.
 
José SILVA
 
Depuis 1966 elle commença à travailler avec la méthode de Jose Silva qu’elle rencontre personnellement. C’est d’ailleurs avec une de ses techniques qu’elle avait apprise auparavant qu’elle réussit à survivre d’un grave accident de voiture.
 
Dans une interview elle précise : “Nous devons faire attention à nos pensées. Ainsi ma tâche est d’être UN avec mon esprit, mon moi intérieur et avec la Source et cela peut se faire en sachant que chaque pensée que j’émets a un impact dans l’univers. C’est une ondulation dans cet océan d’énergie”.
 
En résumé, quoi que nous pensions – négatif ou positif, nous l’attirons dans notre vie.
 
Quelques photos
 
Voici une interview d’Helen HADSELL en anglais
 
Une série de cinq vidéos sur l’interview d’Helen Hadsell vers la fin de sa vie :
 

Select-Project-Expect-Collect

by Helene Hadsell

SPEC the technique that I use whenever I have a goal to reach is not new; people in all walks of life use it in many cultures and professions. Follow me through the steps as I will explain in more detail:

Select a goal to get started. Some one asked if this technique could be used for other purposes other than just entering contests for merchandise. YES! This can be used to obtain anything you desire in the physical, mental or spiritual realms. You name it and you can claim it.

Project it can be accomplished in many ways: See it as already having it. For example, the Indians see the rain falling on the ground while they are doing their famous Rain Dance. They do not see the beginning stages of clouds forming or darkening skies-just the end result of rain hitting the ground. In the same way, a doctor, healer or patient should always see the end result of the patient’s perfect health. That is, they must visualize the patient not getting well, but instead already being 100% well. This is not lying to oneself; rather this is commanding the Higher Consciousness to bring about a particular desired goal, condition or situation into one’s life.

Expect it, is again seeing yourself as already having or enjoying the end result. The following is a simple visualization technique I enjoy doing while waiting for something to come to fruition. It’s a yoga breathing exercise that anyone can use. While sitting in a chair, inhale slowly for four to seven seconds (whichever is most comfortable for you); hold your breath for four to seven seconds; exhale slowly for four to seven seconds; finally, do not breathe at all for four to seven seconds. Repeat this breathing sequence for five minutes’ time. While doing this rhythmic breathing SEE yourself having what you want to have or being what you want to be.

A certain phenomenon occurs as you do this special breathing exercise. As you slowly exhale about the forth time, you will become aware of a very relaxed feeling in your arms and legs. You will feel so comfortable that you will not even want to move. This is because physical tension has been reduced within the muscles and nerves of your body.

At the same time, a second phenomenon occurs. Your anxieties-your mental tensions-are also relieved. This leaves your thoughts and mind open for you to program your goals. In this relaxed state mentally picture your desired end result.

Be positive! Ask for the good things of life. You deserve the best!

How else can you express your God-given talents? How else can you help others unless you yourself are healthy and happy? You need energy and a life of abundance to accomplish your best work. This technique has proven very successful for me and many of the students that use it.

Being a Positive person is so vital and important to make this process and life in general a daring-delightful adventure. I’m going to do more preaching on the subject.  First, obviously is to think positive, do not be negative either mentally or emotionally. Do not dwell on what could go wrong or what has not worked before. Visualize the end result Only and do not be concerned with how it will come to you. Just see and feel it as though it is already achieved. The second meaning about being positive is doing something constructive on the physical level to aid your mental picture. You have to “get into the act”.  You can accomplish this by using the yoga exercise I shared with you earlier or by depriving yourself of some physical pleasure until you receive what you want.

For example, one woman kept the TV turned off for weeks until she received (from unexpected sources) the money she needed to repair her house. Another student got on her treadmill and walked 15 minutes a day until she got a new car. She explained “I visualized myself in a new car. I actually could smell the newness of the interior.” She won the car from a local radio station contest three months later. You may use whatever disciplinary measure you wish that fits into your way of life. The important thing is that you do something to show your subconscious mind that you mean business, that you are willing to work for what you want.

In this way you become positive by doing some extra task on the physical level. If you fail to do the exercise or to use the discipline you have chosen, this is an indication to the subconscious that you really did not want or care to accomplish what you asked for.

Yes! Sometimes I have collected a prize or end result in a matter of hours but the majority of time there is a delayed action; that’s when the majority of people get impatient and can actually nullify their goal with negative energy. Being positive in all areas is a way of life for me now.

Collect it is the fun part and makes it all worthwhile. And the most important is to begin to love completely. LOVE everything unconditionally: the clouds, wind, stones, trees, animals, insects and all the people you come into contact with. (This is sometimes the most difficult task.) You must love and respect everything. This is not physical love, but rather a universal feeling; a common bond and harmony with all. My Indian friend taught me that even the stones have a consciousness of their own. God’s consciousness is in everything, and we must love all of it!   Helene Hadsell

 

AFTER THOUGHT…

I tend to get sentimental when I remember all the good things and experiences I’ve had and continue to enjoy. I have found the more that you use these techniques in and for all areas of your life the more insightful you become. A calm, contented feeling will surface when you realize what life in the physical is all about. You will find yourself becoming more of an observer and your understanding of people will take on a new perspective. It will also remind you that we are all here to learn about ourselves as we evolve. We are all ‘Gods’ in the making’ as the saying goes.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans loi d'attraction
commenter cet article
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 09:53
Film : « L’intelligence des arbres » : un film qui révèle la vie secrète des forêts

Prenons exemple sur nos amis les arbres et enrichissons notre vie de tous les jours. MERCI à vous, merveilleux arbres !

https://mrmondialisation.org/lintelligence-des-arbres-un-film-qui-revele-la-vie-secrete-des-forets/

Souvent animés par une pensée anthropocentrée, nous oublions parfois à quel point la nature autour de nous est vivante dans toute sa complexité. Le film L’intelligence des arbres : comment les arbres communiquent et prennent soin les uns des autres, réalisé par Julia Dordel et Guido Tölke, expose les découvertes scientifiques les plus récentes à propos des échanges racinaires entre ces végétaux. Animé par un propos scientifique, le documentaire appelle à l’humilité et à l’émerveillement. 

Synopsis  : un forestier en Allemagne, Peter Wohlleben, a observé que les arbres de sa région communiquent les uns avec les autres en s’occupant avec amour de leur progéniture, de leurs anciens et des arbres voisins quand ils sont malades. Il a écrit le bestseller La Vie Secrète des Arbres (vendu à plus d’1 million d’exemplaires) qui a émerveillé les amoureux de la nature. Ses affirmations ont été confirmées par des scientifiques à l’Université du « British Columbia » au Canada. Ce documentaire montre le travail minutieux et passionnant des scientifiques, nécessaire à la compréhension des interactions entre les arbres ainsi que les conséquences de cette découverte. Ce savoir va changer votre regard sur le vivant, les arbres et les forêts.

« Les arbres sont des êtres sociaux »

 

Le documentaire, long de 45 minutes, entraîne le spectateur en terre inconnue, sous le sol des forêts, où les racines des arbres forment un énorme réseau : « elles s’entremêlent et se connectent entre elles ». En s’échangeant des informations mais aussi certains éléments nutritifs, les arbres créent des logiques coopératives, même entre des espèces différentes. Ainsi, il peut arriver qu’un arbre aide un voisin plus faible, afin de l’aider à grandir. Ces nouvelles découvertes nous incitent non seulement à ne pas planter des forêts en monoculture, mais aussi à éviter d’abattre tous les arbres d’un même secteur en même temps.

Cette coopération entre les arbres apparaît comme essentielle pour leur bonne santé et l’équilibre du biotope. Contrairement à ce que nous avons longtemps pensé, les arbres ne sont pas des êtres solitaires. Attaqués, ils développent des stratégies de défense commune, et les arbres les plus vieux viennent en aide au plus jeune pour les aider à se développer. Inévitablement, ces éléments modifient le regard que nous portons sur les forêts et offre de nouveaux éléments à prendre en compte à l’heure où se pose la question de la préservation et de la restauration des forêts.

« Cette connaissance formidable qu’ont les scientifiques à propos de notre monde doit être partagée »

La co-réalisatrice du film, Julia Dordel a voulu exposer ces découvertes au grand public. Cette réalité, qui lui a procuré « émerveillement et admiration le jour où elle en a pleinement pris conscience », elle a immédiatement voulu la partager, car il s’agit de « quelque chose que tout le monde doit savoir« . Elle aimerait que le film puisse « contribuer à faire prendre conscience de la sensibilité de la nature, et par conséquent, participer à un meilleur traitement de cette dernière ».

Les recherches de « Dr. Simard et Peter Wohlleben suggèrent que nous devrions laisser les arbres pousser de manière naturelle – laisser cohabiter jeunes et vieux, laisser pousser différentes espèces mélangées (en opposition à la monoculture) -, les laisser vieillir, les laisser s’occuper de leur progéniture (au lieu de tous les abattre lorsqu’ils ont le même âge), et de manière plus générale, les traiter avec plus de respect et accepter leur individualité, plutôt que de les considérer comme des produits dans un esprit d’usine » affirme ainsi la réalisatrice.

Le film sortira le 27 septembre prochain. Des projections sont déjà prévues dans certaines villes de France.

Partager cet article

Repost 0
26 août 2017 6 26 /08 /août /2017 10:58

Pour ceux qui ne parlent pas anglais, voici ce que j'ai retenu de cette interview :

- L'intention, c'est un but avec un plan d'action

- Je crois que les choses arrivent comme le résultat de nos pensées, de nos sentiments et de nos actions.

- On a une partie consciente et une partie subconsciente.

- Chaque chose que vous pensez, chaque jour, consciemment avec émotion va du conscient au subconscient.

- Commencez à parler positivement chaque jour, penser positivement et s'imaginer faire des choses que l'on souhaite.

 

1- LA GRATITUDE

- Chaque matin, avant de quitter son lit, pensez à 10 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant. On peut écrire ces 10 choses sur un petit papier 3 X 5 cm et l'emporter avec soi pour le regarder régulièrement pendant la journée.

- En changeant ses pensées, on change sa vie.

 

2- PENSEES, PAROLES, ACTIONS POSITIVES

- Faire attention aux mots que nous utilisons pour parler. Chaque jour je vérifie les mots qui sortent de ma bouche.

- Ne pas dire quelque chose de négatif, pour nous ou pour les autres. Si on n'a rien de positif à dire, alors gardons le silence. Nos mots sont puissants et créent notre futur, même les petits mots. Nos mots créent notre réalité.

- Chaque jour, soyez gentil avec les gens.

- Quand on nous propose quelque chose : Ne pas dire « non, je ne peux pas ». Dire « pourquoi pas ! » « J'aimerais vraiment y aller (si c'est un voyage)... » Je dis : « c'est une possibilité ». Si on a peu de moyens financiers maintenant, cela ne veut pas dire qu'on en aura peu plus tard.

- On limite nos expériences quand on limite nos mots.

 

3 – VISUALISATION – MEDITATION

- Chaque jour, Je m'installe dans un endroit pendant 15 à 20 minutes. Je ferme les yeux et je m'imagine avoir plus d'argent. Je m'imagine aller à la banque et demander : « combien ai-je d'argent sur mon compte ? ». Et la caissière me répond : « 50 000 $ ». Je m'imagine aller dans un restaurant chic de HOLLYWOOD et pouvoir commander tout ce que je veux. Je m'imagine m'acheter de beaux vêtements. Je ressens la réalité de faire tout ça. Je m'imagine dire : « je paye cash ».

 

- Votre destinée est toujours dans votre RESSENTI.

L'intention et le sentiment vont ensemble.

 

- Etre sélectif sur tout ce qui entre dans notre cerveau : musique, télévision, humeur des personnes rencontrées (sont-elles positives ou à tendance négative?).

 

4 – ACTION ET ENGAGEMENT

- On doit programmer notre esprit et être positif chaque jour.

- Quand on est au diapason avec ce pouvoir cela devient de plus en plus facile.

- Il y a des possibilités si vous ressentez la réalité de ce que vous voulez, si vous parler positivement et si vous maintenez vos ressentis, cela viendra de la façon la plus miraculeuse et dont on s'y attend le moins.

 

- Si vous avez un but, une intention, faites une action dans leur direction chaque jour : lecture, CD, affirmation positive, au moins 10 minutes par jour.

 

J'ai gagné le prix à la loterie (50 000 $) en trouvant le ticket gagnant. Auparavant j'avais créé mon intention de gagner cette somme. (NDLT : cela a pris huit mois de visualisation quotidienne à Eddie CORONADO pour atteindre son but de gagner cette somme).

 

Pourquoi cette somme ? Je me sentais à l'aise avec cette somme plutôt qu'avec un but d'un million ou deux millions de dollars. Et surtout, j'y croyais !

 

5 – ETRE UN BON RECEVEUR

- STUART WILDE a dit : « si vous voulez amener plus d'argent dans votre vie et plus de prospérité à travers la loi de l'attraction, vous devez être un bon receveur ».

- Car si vous dites NON quand des personnes vous offrent quelque chose, vous dites à l'univers que vous ne voulez rien de plus.

Quand on vous offre quelque chose, toujours répondre OUI : un café,un repas, un ciné… Je réponds toujours OUI. Car mes actions sont alignées sur le fait que je veux plus d'argent.

- De nombreuses personnes ne sont pas à l'aise quand on leur offre quelque chose car elles se disent qu'elles devront offrir quelque chose en retour.

- Cela ne m'empêche pas d'offrir des cadeaux à mes amis. On peut payer pour ses amis et se sentir bien, sans rien attendre en retour.

- La main qui est ouverte pour donner est toujours ouverte pour recevoir.

 

6 – VISUALISATION QUOTIDIENNE

- S'asseoir. Commencer par 10 minutes, même si on est fatigué. Il faut créer une habitude

Au bout de deux semaines cela devient de plus en plus facile.

- Puis on visualise 15 minutes par jour. On se sent bien en imaginant des choses. L'argent, les opportunités arrivent de façon inespérée.

- Je continue de visualiser chaque jour : pour des voyages, pour mes amis (je les imagine aller bien) avoir de l'argent, écrire plus de livres.

 

- Si j'ai un problème avec une personne, j'imagine le problème d'une autre façon et il se résout de lui-même.

 

- La loi de l'attraction marche aussi avec la romance. Un de mes amis souhaitait un flirt juste pour les vacances. S'asseoir et, pendant 10 minutes par jour, s'imaginer avec elle. S'imaginer les endroits où on aimerait aller, ce qu'on lui dirait, ce qu'on ferait avec la personne, s'imaginer main dans la main…

 

- ça marche pour le travail : imaginer que le téléphone sonne, s'imaginer parler à des clients, faire des ventes…

 

Pourquoi de nombreuses personnes ne réussissent pas avec la loi de l'attraction ? Parce qu'elles ne persistent pas avec leurs intentions, leurs visualisations et abandonnent.

 

- Il faut être en gratitude toute la journée, même avec des personnes chères à notre coeur et qui ne sont plus là… les remercier pour ce qu'elles nous ont apporter, ce peut être notre animal de compagnie.

Le simple fait d'être reconnaissant nous change pour le meilleur.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Françoise - dans loi d'attraction
commenter cet article
24 août 2017 4 24 /08 /août /2017 14:45
Jeûner pour guérir

L'un des pays les plus en avance dans les recherches sur le jeûne c'est la RUSSIE. Les autres pays commencent à s'y intéresser petit à petit.

Personnellement je pratique le jeûne hebdomadaire (24 h avec de l'eau) depuis de nombreuses années. J'ai appris à le faire en participant aux Universités du Bonheur du Maitreya RAEL, il y a 30 ans déjà !


 
Et si sauter des repas était le médicament par excellence? Une solution efficace – et gratuite! – pour endiguer les fléaux que sont l’obésité, le diabète de type 2, le cancer, l’Alzheimer? De plus en plus de chercheurs dans le monde y croient. Et au moins un médecin canadien, qui ose prescrire à ses patients de ne pas manger…
 
 
Jason Fung m’avait dit au téléphone que ce qui se passe à sa clinique est « unique au monde », avec l’enthousiasme d’un Doc Brown expliquant le potentiel de sa machine à remonter le temps dans Back to the Future. Personne, me jurait-il, ne mène pareilles expériences avec ses patients. En plein les mots pour appâter une journaliste. Une valise plus tard, me voilà à Scarborough, district congestionné du grand Toronto qui, à défaut d’être pittoresque, couve peut-être une révolution médicale.
 
J’arrive à l’heure de la confesse. Megan Ramos, qui assiste le néphrologue Jason Fung à la clinique Intensive Dietary Management, écoute les déboires alimentaires d’une demi-douzaine de patients bien portants assis en demi-cercle dans une pièce étroite. Au mur, une publicité de bas de contention ; sur l’étagère, une masse jaune en plastique représentant une livre de graisse humaine, mortifiant rappel que nous ne sommes pas faits de ouate à l’intérieur.
 
« Je n’ai pas été un ange. J’ai craqué au restaurant et j’ai commandé des pâtes », avoue Laura*, une blonde plantureuse qui rentre de Floride. Elle a bon teint, mais les vacances lui ont fait prendre de l’expansion, elle en a bien peur. « Moi, j’ai vidé des sacs de chips, poursuit Cindy* en fixant d’un air piteux son café Starbucks format jumbo. C’est difficile le soir, j’ai des rages ! »
 
Pour les encourager, Megan Ramos confie avoir mangé plus de spaghettis en 32 ans d’existence que la plupart des êtres humains n’en avaleront jamais. Mais c’était dans une autre vie, alors qu’elle pesait 80 livres de plus et s’enfilait pizzas et McCroquettes. Elle doit sa transformation prodigieuse à Jason Fung, à qui elle a servi de cobaye lorsqu’il a implanté son programme, en 2013.
 
Après l’acte de contrition, chacun subit à la face du monde l’épreuve du pèse-personne, du tensiomètre et du galon à mesurer autour de la bedaine, à la manière Weight Watchers. Mais un Weight Watchers extrême. Ici, les gens jeûnent pour maigrir, sous stricte supervision médicale. Pendant 14 heures, trois jours, deux semaines… Tout dépend de leur condition physique. Et de leur volonté.
 
Sauvé sa peau
 
On ne cogne pas à la porte de Jason Fung dans l’espoir de se sculpter un corps à la Sports Illustrated Swimsuit. On y vient pour sauver sa peau, au coût de 500 $ par année. « Je n’ai plus le choix », me lance Maureen*, inquiète. Comme presque tous les patients du Dr Fung, cette comptable de 44 ans subit les ravages du diabète de type 2, un fléau affligeant plus de 3,4 millions de Canadiens et dont la croissance est hallucinante. Il affecte même des enfants, ce qui était rare il y a 20 ans.
 
La maladie, qui peut rendre infirme, aveugle et cardiaque, se caractérise par un taux de sucre (glucose) trop élevé dans le sang. Le métabolisme de ceux qui en souffrent ne produit plus d’insuline, une hormone essentielle au contrôle du glucose, ce qui les oblige à s’en injecter sous une forme synthétique. Si ce dérèglement est en partie génétique, la piètre alimentation et la sédentarité sont aussi en cause. La plupart des diabétiques de type 2 ont dépassé leur poids idéal.
 
En principe, ce trouble est irréversible. Mais Jason Fung n’y croit pas. Il mise donc sur une cure choc pour renverser le diagnostic de Maureen, qui affiche un surpoids modéré : 14 jours sans avaler une bouchée. « Bravo de ne pas être partie en courant quand je vous l’ai annoncé », dit-il pour la taquiner. Ensuite, il recommande un régime à faible teneur en glucides mais riche en gras, en légumes et en protéines – la combinaison idéale, selon le médecin, pour contrôler sa glycémie et continuer de fondre.
 
Maureen vient ici en cachette de sa spécialiste habituelle, qui désapprouve les méthodes peu orthodoxes du Dr Fung, connu au Canada anglais depuis qu’il a publié deux livres sur les mérites du jeûne (son dernier vient de paraître en français aux Éditions du Trécarré, sous le titre Code obésité).
 
Le néphrologue s’est mis à se préoccuper du sort des diabétiques parce qu’ils étaient nombreux à échouer dans son bureau, aux prises avec de graves problèmes rénaux. « Je n’en pouvais plus de les voir dépérir, je devais m’attaquer à la racine du mal », dit-il. Or, selon lui, leur prescrire des médicaments est aussi efficace que « mettre un pansement sur un cancer de la peau », puisqu’il s’agit avant tout d’un problème lié à l’alimentation. « Malheureusement, les médecins ne veulent pas ébranler leurs petites certitudes. »
 
Du reste, il se fiche bien du scepticisme de ses pairs : les résultats sont là. Celui qui n’hésite pas à se qualifier de pionnier s’empresse d’ouvrir le cahier dans lequel il consigne les résultats des bilans sanguins et les mesures corporelles de ses patients. Il en a vu au-delà de mille jusqu’à ce jour, et la liste d’attente pour intégrer le programme est d’au moins un an.
 
Il n’y a pas à redire, c’est convaincant. Cindy, par exemple – l’accro aux chips. Diabétique depuis 2005. Son pancréas a été amputé de moitié à cause d’un cancer. Quand elle a commencé le programme de jeûne, en novembre dernier, elle prenait 80 unités d’insuline par jour pour réguler sa glycémie (ce qui est très élevé). Mais depuis mars, fini les médicaments. « Et il y a des cas encore plus saisissants », renchérit le docteur, lunettes au bout du nez. Il a rencontré des patients qui s’injectaient 200 unités d’insuline au quotidien, et qui s’en sont débarrassés en un mois et demi. « Des gens qui souffraient de diabète depuis 20 ans ! Sur 10 qui respectent vraiment le protocole prescrit, 8 améliorent leur situation. Le jeûne est une arme d’une puissance redoutable. »
 
Qui ne coûte pas un sou, en plus. Pas de pilule à prendre, pas de chirurgie à subir. Si ça fonctionne vraiment, le gouvernement épargnerait des milliards en soins de santé. Et les promesses ne s’arrêtent pas là : à l’heure actuelle, des chercheurs à la tête de grands laboratoires se penchent sur d’autres vertus présumées du jeûne. Ralentir le vieillissement de nos carcasses de mortels, par exemple. Retarder l’apparition de l’Alzheimer. Éliminer la majorité des effets indésirables de la chimiothérapie. Soigner la dépression et l’anxiété. Bien que les études aient surtout porté sur des souris jusqu’à présent, des essais cliniques auprès d’humains sont en cours, et les résultats préliminaires permettent d’espérer des avancées majeures en médecine.
 
 
Lire la suite de cet article à partir du lien: 

Partager cet article

Repost 0